Pourquoi un serveur mail à soi?
avantages et inconvénients
You've got mail!
Root » Serveurs » Index » Mail » Pourquoi un serveur à soi?
Il y a de nombreuses raisons valables pour avoir un serveur mail à soi: que ce soit pour une utilisation dans un ménage ou dans une PME.

Un serveur mail correspond assez bien à un central téléphonique qui permet de faire abouter les communications téléphoniques vers les personnes demandées.

Deux exemples

Particuliers

Dès que tu as besoin d'un peu plus que ce que ne propose le fournisseur d'accès à l'internet un serveur mail à soi devient interessant. Prenons le cas de particuliers qui disposent d'une boite à lettre pour toute la famille chez le fournisseur d'accès. Il est possible de créer les alias (des adresses homonymes), mais toutes ces adresses pointent vers la même boite aux lettres. C'est ici qu'un serveur mail à soi peut apporter la solution.

Une adresse mail chez hotmail ou un autre fournisseur de ce genre n'est généralement pas idéal: il n'est pas possible d'utiliser le nom de domaine qu'on a réservé et de plus on est lié au fournisseur de service qui truche ses pages internet de nombreuses publicités.

PME

La location d'un domaine propre (vanity domain) est bon marché et peut être accouplé à la boite au lettres générale (domain mailbox). Cela veut donc dire qu'ici aussi tous les mails pour la PME arrivent dans la même boite aux lettres. La location de boites supplémentaires est chère en comparaison, alors qu'un serveur mail est un investissement à faire une seule fois. Le logiciel est en tout cas gratuit et on peut utiliser un ordinateur au rebut comme serveur.

Fonctionnement

Le serveur mail va aller chercher les mails chez le fournisseur d'accès et va les distribuer dans les boites aux lettres locales. On est ici plus limité en ce qui concerne la grandeur maximale de la boite aux lettres (généralement 50MB, soit une dixaine de photos en haute résolution).

Les utilisateurs vont maintenant chercher les mails sur le serveur local, et non plus chez le fournisseur d'accès. Cela procure de nombreux avantages, et de plus il ne faut absolument rien modifier à la configuration du réseau, ni modifier le type d'abonnement à l'internet.

  • Les mails sont récoltés automatiquement chez le fournisseur d'accès
    Le téléchargement s'effectue automatiquement dès que le serveur en en fonction: il y a donc moins de risque que la boite aux lettres chez le fournisseur d'accès ne soit remplie (à cause d'absence par exemple). Les boites aux lettres locales ont une capacité virtuellement illimitée (limitée uniquement par la capacité du disque dur, qui est des milliers de fois importante que la capacité de la boite aux lettres chez le fournisseur d'accès).

  • Il est possible de transformer les messages POP en messages IMAP
    Le protocole IMAP garde les mails sur le serveur. Ils peuvent donc être consultés via plusieurs ordinateurs. Le protocole IMAP permet également la création de différents répertoires (dont certains peuvent être partagés).

    Faire une sauvegarde est facile: il suffit de faire une seule copie du répertoire où sont stockés les mails pour avoir une copie de sauvegarde.

    Le tranfert des messages d'un ordinateur à un autre est un jeu d'enfant. Citons le cas d'un utilisateur qui passe à un nouvel ordinateur. L'ancien est tombé en panne et il n'est plus possible de récupérer directement les messages. Avec le système IMAP, il y a toujours une copie sur le serveur.

  • Transformer les alias en adresses vraies
    Les alias sont des adresses internet valables, mais elles pointent toutes vers la même boite aux lettres chez le fournisseur d'accès. Le serveur mail permet de diriger les messages entrants vers la boite aux lettres correcte. Une procédure identique est suivie pour les mails qui arrivent dans une boite aux lettres d'un domaine (domain mailbox).

  • Listes de distribution au niveau du serveur
    Il est possible de créer des listes de distribution à partir d'un poste de travail, mais cela est plus facile à partir du serveur: tout les utilisateurs ont accès à la liste et le serveur permet des fonctions supplémentaires comme par exemple le fan-out: découpe automatique de la liste de distribution en listes plus petites pour éviter de surcharger le réseau (avec risque de bloquage du compte internet pour cause d'envoi de mails trop nombreux). La modification d'une liste est plus aisée à partir d'un serveur.
Il ne faut absolument pas d'un serveur web très puissant comme montré ci-dessus. Un ordinateur qui est devenu trop lent pour des taches de bureau peut parfaitement servir: il suffit simplement de le reconditionner, c.à.d. de faire une réinstallation du système d'exploitation d'origine et d'enlever tout les trucs et les gadgets qui ne servent à rien. En principe, un serveur mail tourne très bien sous windows 98!

J'utilise moi-même un nettop (voir photo), un ordinateur qui contient le hardware d'une tablette ou d'un netbook, avec l'avantage la consommation très faible. Il est toujours possible de remplacer le disque dur d'origine par un plus grand, mais cela n'est pas nécessaire en pratique. Mon nettop (qui sert aussi de serveur web) a un disque dur SSD de 60GB et c'est amplement suffisant.

Le serveur mail ne doit même pas être en marche tout le temps. Mais quand il ne fonctionne pas, il ne récolte pas les mails chez le fournisseur d'accès et les messages locaux ne peuvent pas être consultés.

Pour les messages sortants, on utilise le serveur SMTP du fournisseur d'accès. Il n'y a donc rien qui change. Il n'y a aucun avantage à faire passer les mails sortants par le serveur local.

Cette configuration minimale est tout ce qui faut pour commencer. Cette configuration ne permet pas la consultation de mails à distance. Nous n'utilisons pas de domaines propres, mais la boite aux lettres du fournisseur d'accès (éventuellement couplée à un 'vanity domain'), c'est à dire un domaine propre qui se résume à une seule boite à lettres chez le fournisseur d'accès pour tout le domaine.

Réservation d'adresse IP

Selon la configuration locale,
il peut être nécessaire d'attribuer
une adresse locale fixe
au serveur
.

Cela n'est normalement pas nécessaire, car les ordinateurs locaux gardent continuellement la même adresse locale.
Le truc le plus simple est de faire une réservation au niveau du routeur: cliquez sur Reserve à coté du nom de l'ordinateur pour enregistrer une réservation. Chaque fois que l'ordinateur est mis en marche, il reçoit ainsi la même adresse du routeur.

Une réservation élimine automatiquement tous les problèmes associés aux adresses statiques (plus de fonction DHCP fournie par le routeur). Le routeur se base sur l'adresse MAC (media access control) de l'ordinateur (cette adresse est fixe car inscrite dans la mémoire de la carte d'accès au réseau) pour attribuer l'addresse IP.

Le seul problème avec une réservation (basée sur l'adresse MAC), c'est qu'elle n'est plus valable en cas d'échange de l'ordinateur par un miroir (en cas de panne ou de changement de matériel). La seule solution ici est une adresse statique, enregistrée dans le système d'exploitation du serveur. Un seul des deux miroirs ne peut être en fonction a un moment donné, car ils ont tous deux la même adresse statique.

Notez que la réservation d'adresse IP ne fonctionne qu'en mode local. Cela ne vous permet pas d'avoir une adresse extérieure fixe (une adresse vous est attribuée par le fournisseur d'accès à l'internet lorsque vous vous connectez).

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's