Serveur mail
les différents modules modules
Modules
Root » Serveurs » Index » Mail » Modules
Contrairement à un serveur web, il y a plusieurs modules qui fonctionnent simultanément.

La première étape est d'indiquer quel est le ou les domaines du serveur, c.à.d. quels domaines sont locaux.
Il s'agit du mon du domaine, comme réservé via DNS (par exemple idemdito.org: les adresses ont la forme xxx@idemdito.org).
Si le serveur n'est pas configuré correctement, il va refuser les mails pour le domaine idemdito.org.
Le serveur utilise le nom de domaine pour décider si un message est local ou non: un message local de paul@idemdito.org à pierre@idemdito.org ne doit pas quitter le serveur.

Un serveur peut avoir de nombreux noms de domaine.

Composants du serveur

Core
C'est la base de données du serveur. Elle contient les noms des domaines locaux, les identifiants des utilisateurs et tous les paramètres de configuration. Les autres modules font appel à la base de donnée.
Module POP
Ce module permet aux utilisateurs d'accéder à leur courrier (popmail). Ce module consulte le core pour autoriser les utilisateurs.
Module IMAP
Le module IMAP est une amélioration du protocile POP. Un utilisateur a soit un compte POP, soit un compte IMAP (les deux modules peuvent fonctionner simultanément, mais pas au niveau de l'utilisateur).
Module WEBMAIL
Permet aux utilisateurs de consulter leurs mails à partir de n'importe quel ordinateur. Webmail fonctionne le mieux avec IMAP.
Serveur SMTP
Le serveur SMTP reçoit de nombreux mails, aussi bien des utilisateurs locaux (messages sortants) que de l'extérieur (mails pour les utilisateurs locaux). Il n'y a que les utilisateurs locaux qui peuvent utiliser le serveur pour envoyer des mails (autrement le serveur est considéré comme "open relay" et sera très vite banni). A chaque message, le serveur controle que l'utilisateur local existe bel et bien (soit comme expéditeur, soit comme destinataire).
Client SMTP
Ce module envoie les courriels des utilisateurs vers le monde extérieur. Le serveur utilise soit la livraison directe (direct delivery) soit la livraison via le serveur SMTP du fournisseur d'accès.
Spam en anti-virus
Il n'est plus possible de faire tourner un serveur mail sans protection anti-spam et anti-virus. L'avantage d'une protection au niveau du serveur est que les pourriels sont directement bloqués et n'engendrent pas de désagréments pour les utilisateurs.

La configuration du serveur Mercury est très simple, car basée sur des modules aux fonctions bien définies. Les modules peuvent être enclenchés ou non selon les besoins. Si tu commences avec un serveur mail, je te recommande Mercury!

Courriels sortants

Courriels sortants des utilisateurs:
directement via le serveur du fournisseur d'accès ou via notre serveur

Un utilisateur peut envoyer ses mails directement via le fournisseur d'accès ou passer par notre serveur. Dans le premier cas, s'il s'agit d'un mail pour un utilisateur local, le serveur du fournisseur d'accès nous renvoie le message.
Via le fournisseur d'accès
C'est la solution de facilité, mais qui ne fonctionne pas toujours pour les utilisateurs en déplacement: il faut notament chaque fois modifier le nom du serveur sortant selon le réseau auquel l'utilisateur s'est connecté (réseau skynet, telenet, numéricable,...)
Via le serveur propre
C'est la situation recommandée pour les PME. Les mails sortant passent toujours par notre serveur, quel que soit le réseau auquel s'est connecté l'utilisateur. Il faut modifier la configuration du logiciel de messagerie, du routeur et du serveur mail, mais cette configuration ne doit être effectuée qu'une seule fois. Les détails sont repris sur la page de configuration pour PME.

Serveur propre et distribution du courrier sortant:
via la livraison directe ou via le relais du fournisseur d'accès

Les mails sortants de notre serveur doivent encore être envoyés aux destinataires.
Livraison directe (enregistrement MX)
Avec cette méthode, notre serveur va envoyer les courriels directement au serveur qui est en charge des boites aux lettres du destinataire. C'est la formule la plus directe, et c'est la seule possible s'il faut envoyer de très gros fichiers (il faut que le serveur expéditeur et destinataires soient configurés pour accepter des gros fichiers). C'est la formule la plus itilisée pour les gros utilisateurs de l'internet (fournisseurs d'accès, grandes entreprises): en effet, moins il y a d'étapes intermédiares, et plus les messages seront envoyés rapidement et sûrement.
Via le relais du fournisseur d'accès
C'est actuellement la formule recommandée (et obligatoire chez certains fournisseurs d'accès). Le fournisseur d'accès peut imposer des conditions supplémentaires: nombre maximal de mails envoyé par heure ou par jour, grandeur maximale des courriels. Ce système n'est plus possible pour des grandes entreprises qui envoient des centaines de mails par heure.

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's