Le chemin que suit un message
de l'expéditeur au destinataire
You've got mail!
Root » Serveurs » Index » Mail » Chemin que suit un message
Avant d'expliquer comment configurer un serveur mail, il est important de savoir quel chemin parcourt un message, de son expéditeur à son destinataire.

Le système de messagerie est un des plus anciens, il date même d'avant l'internet comme nous le connaissons. Avant l'internet pour tout le monde, nous avons eu Fidonet. L'internet était destiné uniquement aux experts et l'envoi de message était très complexe (il fallait indiquer chaque étape qu'un message devait suivre pour atteindre le destinataire. Nous avons maintenant résolu ce problème avec les enregistrements MX (Mail Exchanger).

Terminologie

Un client demande un service donné, que ce soit l'envoi d'un message ou la lecture de la boite à lettre. Il se connecte pour cela à un serveur donné (par exemple relay.skynet.be ou mail.skynet.be) et utilise un port donné. Le port utilisé dépend du service demandé.

Un serveur écoute les messages qui lui sont destinés et y répond si nécessaire. Un serveur est toujours à l'écoute, mais n'établit pas de connection avec un client: c'est le client qui démarre la connection.

Pour faciliter les communications, on utilise des ports logiciels. Ce sont en fait des "ouvertures" dans un système d'exploitation permettant de communiquer avec un service donné. Chaque service écoute sur une “fréquence” donnée (c'est une analogie avec la radio). Chaque service utilise un port spécifique, identifié par son numéro.

Le protocole utilisé pour acheminer les courriels est le SMTP Simple Mail Transfer Protocol. Nous avons donc des clienst SMTP (qui veulent envoyer un message) et des serveurs SMTP (qui attendent de recevoir des messages).

Le protocole utilisé pour lire sa boite au lettres chez le fournisseur d'accès est le POP-3 Post Office Protocol. Nous avons ici aussi un client (qui se connecte pour télécharger les courriels) et un serveur qui écoute.

Le serveur et client n'a aucun rapport avec la direction des messages: c'est soit le client qui envoie les messages (SMTP), soit le serveur (POP).

Un ordinateur peut fournir à la fois un service POP et SMTP: c'est le numéro de port qui détermine le service à fournir.

Fonctionnement

Outlook Express, Pegasus mail, Thunderbird sont des applications pour lire et envoyer des messages. Ils contiennent un client SMTP pour envoyer les messages et un client POP pour récupérer les messages en attente chez le fournisseur d'accès.

Messages sortants

Le programme van faire une connection avec le serveur SMTP (il s'agit généralement d'un serveur prévu par le fournisseur d'accès). Ce serveur contrôle que tu es autorisé à envoyer des messages (en controlant ton adresse IP: si tu es sur le réseau Telenet, pas question d'utiliser le serveur Belgacom). Ce premier serveur est souvent appellé relais: il ne fait qu'accepter les messages.

Ton message est alors refilé à une seconde application, qui agit maintenant comme client pour transmettre le message à son destinataire. Une adresse mail se compose de deux parties: une partie nom et une partie serveur. Prenons l'adresse marc@verfaillie.be. Le client SMTP va rechercher quel serveur est configuré pour recevoir les mails à destination du domaine 'verfaillie.be'. Il utilise pour cela l'enregistrement MX qui indique pour un domaine donné quels sont les serveurs qui lui sont attribués. Le message est maintenant envoyé à ce serveur.

C'est la configuration de l'enregistrement MX qui détermine vers quel serveur un message donné va être envoyé. Il faut donc que deux conditions soient remplies pour qu'un message puisse être reçu: l'enregistrement MX du serveur dans la base de donnée DNS et la configuration correcte du serveur pour indiquer qu'il peut recevoir les messages pour un domaine donné.

Messages entrants

Les messages entrants arrivent sur le serveur SMTP attribué au domaine. Il s'agit généralement du serveur du fournisseur d'accès (xxx@skynet.be, yyy@telenet.be). Ce serveur spécifique est configuré pour recevoir tous les messages à destination d'un domaine donné (dans notre exemple 'verfaillie.be', mais il peut recevoir des messages pour plusieurs domaines). Les messages qui ne sont pas destinés à un domaine local défini explicitement sont refusés. Il en va de même avec les messages dont le nom ne correspond pas à une boite à lettres locale.

Les messages sont collectés dans la boite aux lettre jusqu'à ce que l'utilisateur les demande. Un serveur peut disposer de plusieurs milliers de boites à lettres. La plupart des fournisseurs d'accès limitent la capacité de la boite à lettres à 50MB.

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's