Root » Serveurs » Photoreportages » Guerres » For Freedom
Ramskapelle (Knokke)
Musée consacré à la guerre
For Freedom

La libération de la plus grande partie de la Belgique s'est déroulée assez rapidement. Après avoir passé la frontière belge, les alliés ont atteint Anvers en quelques jours. Les allemands étaient tellement surpris qu'ils n'ont pas eu le temps de détruire les installations portuaires d'Anvers.

Opération Switchback

L'Opération Switchback, la libération de la Flandre Zeelandaise se trouve ici. C'est la partie de la Flandre qui va de Zeebruges et passe par Bruges, Gand jusqu'à l'Escaut à l'Ouest d'Anvers. Après la déroute, les allemands font bloc et il ne sera possible de libérer la région que grâce à la supériorité numérique des alliés.

Musée “For Freedom”

Le musée de petite taille est situé dans l'ancienne école primaire et maison communale de Ramskapelle (commune de Knokke). Le musée contient relativement peu d'informations sur la guerre dans la région. Quand tu quittes le musée, il est possible que tu ne saches toujours pas ce que l'opération Switchback veut dire. Le musée ne m'a pas fait grande impression, et ce n'est pas le décor avec des plaques de fer qui y changera quelque chose.

Les expositions sont principalement anecdotiques, basées sur le matériel disponible (c'est un problème inhérent à de nombreux musées). Les vitrines sont remplies de brol d'époque. Les musées qui ne sont pas établis dans des bunkers manquent un je-ne-sais-quoi qui les rends plus réels et crédibles.

Quelques moteurs d'avions (en fort mauvais état), quelques Jeeps, un Biber (sous marin de poche allemand à une personne). Quel point commun? Ils ont été retrouvés dans la région.

Il semble qu'on parle plus des travaux de récupération des épaves que de ce qui s'est passé dans la région pendant la guerre.

Il n'y a pas de guide audio, mais une farde au format A4. Il est parfois difficile de lier un texte à une vitrine, bien que la plupart soient numérotées. Le texte ne suit pas le chemin des visiteurs, certaines vitrines n'ont pas de numéro et certains textes aucune référence. Tu lis parfois un texte qui se rapporte à une salle que tu viens de quitter il y a 10 minutes.

Il ne faut pas plus d'une heure pour visiter le musée et il y a une cafétaria. On y vend aussi des livres interessants (mais en flamand) sur la guerre dans la région.

Le biber, dont on voit un exemplaire au musée est un sous-marin de poche allemand (prévu pour une personne). Ce sous-marin construit à plus de 300 exemplaires à partir d'août 1944 ne sera pas très efficace: plus de la moitié des sous-marins n'arrivera pas à sa cible. C'est le moteur à essence (le seul type de moteur dont l'Allemagne disposait encore à la fin de la guerre) qui en est la cause: les vapeurs de monoxyde de carbone sont mortelles.

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's