Root » Serveurs » Photoreportages » Guerres » Musée-bunker Anvers
Musée-bunker
Anvers (Wilrijk)
QG allemand

Les bunkers ont été construits en 1943 et devaient servir de quartier général du Mur de l'Atlantique pour les forces allemandes situées entre la frontière avec la France et l'Ile de Walcheren aux Pays Bas. Les allemands ont quitté le site le 29 août 1944 quand les forces alliées ont pénétré en Belgique. Quelques jours plus tard, le port d'Anvers était libéré. Il n'y a pas eu de combats dans la région et les bunkers ne portent pas de traces de la guerre.

La plupart des bunkers sont situés dans le parc Den Brandt à Wilrijk (bunker de commandement, bunker de l'officier supérieur, différents bunkers pour la troupe et même un bunker-hopital). Il y a d'autres bunkers sur la place de Wilrijk (bunkers de communications).

Bien que le bunker de commandement soit assez unique, il y en a un à Calais et un à Tourcoing. Les deux bunkers sur le sol français sont également transformés en musée. Les bunkers de commandement aux Pays Bas ont été détruits.

Sur le site de l'association il y a beaucoup d'information sur les V1 et les V2, et il y a une bonne raison pour cela. Il y a en fait plus de bombes volantes qui sont tombées sur Anvers que sur Londres, et pourtant on ne parle que de Londres.

Anvers a été libéré aux premiers jours de septembre 1944 et le port était en parfait état. le seul problème c'est que les allemands tenaient toujours l'Ile de Walcheren et tiraient sur tous les navires qui tentaient d'entrer au port. Après la libération de Walcheren (opération Infatuate et autres) le port d'Anvers pouvait être utilisé.

Les alliés avaient absolument besoin d'un port maritime près du front. les ports français avaient trop souffert de la guerre et n'étaient pas utilisables, soit ils étaient encore aux mains des allemands qui en avaient fait une place fortifiée (certains forts français sont restés aux mains des allemands jusqu'à la fin de la guerre). Le port d'Anvers situé près de la Ruhr et la zone des combats était idéal.

Le musée est normalement ouvert le premier week-end du mois. En mars 2017 le musée ouvre à nouveau apès une restauration. Mais il semble que les travaux ne soient pas terminés, les salles n'étant pas préparées pour un musée, avec des épaves au sol (il s'agit probablement de moteurs d'avions). Il y a peu d'informations et ce qu'on y trouve est circonstanciel, trouvé dans la région. La plupart des salles du bunker de commandement n'étaient pas accessibles. Le second bunker de commandement n'est pas ouvert au public.

Les deux bunkers supplémentaires sont également ouverts: un petit hopital et un bunker pour la troupe. Tous les autres bunkers ne sont pas accessibles.

Le bunker de la troupe nous montre comment les soldats vivaient, mais c'est assez limité: ce n'est pas comme dans d'autres musées où les salles sont tellement remplies que les allemands ne pourraient plus s'y déplacer. L'installation de purification d'air est remise à neuf et les cartouches de filtration sont présentes. Les allemands avaient peut d'une attaque avec du gaz mortel, mais on n'a pas utilisé de gaz de combat pendant la seconde guerre mondiale.

Les bunkers contiennent un assortiment limité d'obets ayant trait à la guerre, mais c'est compensé par l'entrain des volontaires qui expliquent tout. Chaque groupe de bunkers avait un groupe électrogène dans le bunker principal, mais ce groupe a été récupéré rapidement après la guerre.

Si tu veux visiter un musée avec beaucoup de trucs, c'est pas ici qu'il faut aller. Par contre les nombreux bénévoles connaissent bien l'histoire de la région. La jeune génération est aussi à l'ouvrage et ils effectuent des reconstitutions avec des habits d'origine. Il y avait beaucoup de monde le jour où je suis passé.

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's