Seraing: HF6
Hauts fournaux de Liège
Liège
Servers » Pictures » Hauts Fourneaux » Lieux » Seraing (Liège)


HF6 Seraing


Moins de 10 ans après son arrêt, le haut fourneau du site de Clabecq est devenu totalement inutilisable.
Pourtant le site était cloturé et il y avait une surveillance.
Contrairement à d'autres sites, il y avait très peu de casseurs aux Forges de Clabecq.


Le HF6 de Seraing situé en pleine ville est à l'arrêt.
Pardon! Sous cocon!
Le fourneau est prêt a être remis en marche.


“ArcelorMittal: Bienvenue sur le site du HF6 Seraing”

J'ai visité le site de Seraing en avril 2011, alors que le HF de Ougrée était encore en fonctionnement (en sursis pour quelques mois encore). Que de différences! Le site de Seraing, à l'arrêt depuis avril 2005, relancé en février 2008 et remis à l'arrêt en novembre, est parfaitement entretenu.

La production à Liège peut être rentabilisée au maximum (souvent ces sites anciens sont même très rentables car on ne fait plus d'investissements), mais le transport des matières premières importées par péniche coûte cher et rend tous les sites continentaux peu rentables en comparaison des sites de production situés en front de mer.

Visite de Seraing

A Seraing, tout est silencieux. En ce beau jour de printemps, on entend les oiseaux dans les bocages. Mais tout est prêt à redémarrer (sûrement pas au quart de tour, mais on peut toujours espérer). Et étrangement, ce haut-fourneau semble moins délabré que celui d'Ougrée. Evidemment, les ouvriers qui n'ont rien à faire dans la production remplacent les cables usés, nettoient les machines et font l'entretien du matériel comme si leur vie en dépendait. Je ne dirais pas que le four est blinquant, mais c'est tout comme.

Il a été question un moment de relancer la production début 2010. La région wallonne et le gouvernement fédéral s'étaient engagés à payer la taxe de CO2 (le droit de polluer) et les frais de redémarrage. Cela aurait couté en tout 80 à 120 millions d'euros, à payer par l'état fédéral et la région wallonne.

Finalement, Arcelor Mittal n'a pas accepté la remise en route. En effet, de nombreux investissement supplémentaires étaient nécessaires pour mettre le haut fourneau aux normes modernes: installations de dépoussièrages, arrosage des matières premières stockées à l'air libre, installation de silencieux sur les torchères,...

Depuis que le HF6 est à l'arrêt, les habitants des environs ont redécouvert la vie sans poussières et sans bruit. La perception a changé chez les riverains: à l'époque la ville était poluée, mais prospère (avec de très nombreuses entreprises sous-traitantes). Maintenant les gens se rendent bien compte que la sidérurgie ne leur appartient plus, les décisions étant prises à New Delhi ou à Londres.

Avec le HF B de Ougrée à l'arrêt, il y a aucune chance que le HF6 soit remis en route. Actuellement, le site est en “réhabilitation”: en clair cela veut dire qu'il ne produira plus jamais de fonte.

Si la ligne à chaud est démantelée, il n'en va pas de même de la ligne à froid. La ligne à froid produit des tôles spécifiques pour les fabricants locaux, souvent à partir de ferrailles qui sont traitées dans un four électrique.

Le démantèlement du site de Seraing a commencé en janvier 2016. Il y a de plus en plus de voix qui s'élèvent pour qu'au moins un des deux hauts fourneaux soit gardés comme monument. Ce ne sera en tout cas pas Seraing (Seraing septembre 2016), mal situé au milieu de la ville, tandis que le haut fourneau de Ougrée (HF B) est situé tout près du canal. Le site de Ougrée est par contre très interessant financièrement, sur les bords de la Meuse. Mais il est peu probable que des clients industriels se pressent pour acheter le terrain fortement pollué.

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's