Centrale électrique
au gaz de haut fourneau
Power plant
Servers » Pictures » Urbex » Power plant
Plus d'informations sur l'électricité: la production et la distribution, la guerre des courants (continu et alternatif), le réseau 50, 60 et 400Hz, le triphasé etc.


Centrale électrique à Duisburg. Les moteurs fonctionnent directement au gaz de haut fourneau.


Centrale électrique thermique fonctionnant au gaz de haut fourneau à Esch-sur-Alzette. Plus de haut fourneau, et donc centrale à l'arrêt.

Un haut fourneau a besoin d'énormément d'énergie électrique pour alimenter les ventilateurs à air chaud, les pompes à eau et les différentes installations auxiliaires pour le malaxage et le transport du minérai.

D'un autre coté, le haut fourneau produit de grandes quantités de gaz de haut fourneau contenant surtout du monoxyde de carbone. Ce gaz n'est pas très énergétique, mais le fourneau en produit des masses.

La situation devient encore plus interessante sur le plan énergétique quand une aciérie est accouplée au haut fourneau. Le convertisseur (qui transforme la fonte en acier) produit un gaz trois fois plus énergétique que le gaz de haut fourneau.

Les premières centrales utilisaient des moteurs à explosion Lenoir fonctionnant au gaz. Ce type de moteur avait un rendement plus elevé qu'une machine à vapeur. On a utilisé de nomnreux moteurs Lenoir dans les premiers hauts fourneaux, car il y avait du gaz en suffisance, alors que l'électricité était fort chère. Les photos qui nous restent des premiers hauts fourneaux nous montrent la contruction typique des moteurs Lenoir, qui ressemble aux machines à vapeur. Ce que les photos ne montrent pas, c'est le nombre de personnes évacuées d'urgence à cause des fuites de monoxyde de carbone.

Photo en haut de page: le Musée de la Métallurgie et de l'Industrie de Liège content une maquette d'un moteur Lenoir.

Production directe

A l'origine, le gaz alimentait directement des moteurs qui entrainaient des génératrices. Le gaz en surplus était stocké dans des gazomètres pour être utilisé lors d'un creux de production et ainsi garantir une production continue d'électricité. Le rendement était bien meilleur que celui des machines à vapeur de l'époque (rendement 10 fois supérieur!), mais le gaz n'était pas vraiment propre et les moteurs tombaient souvent en panne.

Le site le plus connu qui disposait de sa propre centrale électrique était Duisburg. Cette centrale a été mise à l'arrêt avant la fin de la production d'acier à Duisburg: la centrale n'était pas rentable sous cette forme.

Production indirecte

Il existe un cycle indirect pour produire de l'électricité, notament le système utilisé par les centrales thermiques: de l'eau est portée à ébullition et la vapeur d'eau surchauffée entraine les turbines qui font tourner les génératrices. Les turbines sont en fait des machines à vapeur plus évoluées, ayant un meilleur rendement. L'avantage de cette formule est que toutes les sources de chaleur peuvent être utilisées: les gaz de haut fourneau sont très chauds, la combution du gaz de haut fourneau produit de la chaleur, etc. L'historique de la production de l'électricité se trouve ici.

Production indépendante

Actuellement on se dirige vers une production d'électricité indépendante. Sidmar vend son gaz à Electrabel, qui en fait de l'électricité et puis en revend une partie à Sidmar.

L'avantage de cette formule est que la production d'électricité ne dépend plus de la disponibilité du gaz: la centrale électrique peut utiliser plusieurs sortes d'énergies selon les disponibilités: charbon, gaz naturel, gaz de cokerie ou gaz de haut fourneau. Les sidérurgistes ne sont en fait pas des producteurs d'électricité et un producteur spécifique est mieux en mesure de produire l'énergie électrique au meilleur coût.

Historiquement, c'est le site de Esch-sur-Alzette (haut fourneaux de Terre Rouge) qui a lancé cette formule. Ce haut fourneau est situé en Lorraine, région riche en minette lorraine (le minerai d'où le fer est extrait). Hélas, la minette lorraine n'est pas très riche en fer, ce qui rend le processus peu rentable dès que les sidérurgistes ont pu disposer de minérai de fer plus riche importé par la mer. Les hauts fourneaux ont été mis à l'arrêt et la centrale électrique située quelques kilomètres plus loin est laissée à l'abandon. L'état de la centrale est très délabré et il est dangereux de se rendre sur les leux.

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's