Hauts Fourneaux
Dunkerque
Dunkerque
Servers » Pictures » Hauts Fourneaux » Lieux » Dunkerque
-

-

HF Dunkerque

Dunkerque a de l'industrie lourde situé à front de mer, séparé de celle-ci uniquement par une digue et une écluse. L'avantage est que les matières premières qui sont acheminées par bateau arrivent directement au port minéralier, sans devoir être transvasées dans des péniches.

Première photo:
Vue du phare, à gauche l'avant-port, à droite la plage et la mer et au milieu le site industriel avec les trois hauts-fourneaux. Sur la photo on voit un gazomètre pour récupérer les gaz de haut fourneau. Ces gaz contiennent du monoxyde de carbone comme composant actif et peuvent servir de carburant. L'énergie calorique d'un tel carburant est très basse (900kcal/m), mais un HF produit tellement de gaz que c'est rentable de les récupérer. On l'utilise pour réchauffer l'air injecté dans les fourneaux, pour chauffer les batiments et pour la production d'électricité.

Deuxième photo:
Ce navire apporte les matières premières (il est bas sur l'eau). Le plus grand haut-fourneau produit 10.000 tonnes de fonte par jour: il faut pratiquement le double de matières premières par jour pour l'alimenter. Cette photo est prise de la digue du Braeck. Il ne faudra qu'une heure pour que le navire arrive à bon port et que le déchargement puisse commencer.

Troisième photo:
Ce navire est vide et est prèt à repartir en mer. A l'arrière-plan, la cokerie en activité (fumée blanche). Cette photo est prise du même endroit, mais dirigé vers l'intérieur des terres.

Quatrième photo:
La “fabrique de nuages” en action, il s'agit de la cokerie. On produit du coke par distillation en vase clos du charbon. Après distillation et récupération des composants volatils, le coke est refroidi par un jet d'eau, ce qui produit le nuage.


Photo ci-dessus:
Une vue complète de la cokerie, avec à gauche de grands tas de cokes, prêt à être enfournés (les hauts fourneaux sont à gauche, hors de l'image).

La cokerie a aussi un gazomètre pour accumuler les gaz issus de la distillation. Ces gaz ont une valeur calorique plus élevée que les gaz de HF (4000kcal/m) et contiennent des composants qui peuvent être utilisés par l'industrie chimique en aval. Ces matières qui sont indésirables dans un haut fourneau sont très recherchés par l'industrie chimique. C'est ainsi que les hauts-fourneaux sont entourés d'usines chimiques vivant en symbiose. Avant l'utilisation du gaz natuel, on utilisait le gaz de cokerie pour le chauffage ménager. Le gaz de ville avait une composition légèrement différente.

Plus à droite, la tour d'extraction (la fabrique de nuages) et les bandes transporteuses qui apportent le charbon.

Sixième photo:
Nous voyons ici les hauts fourneaux: le HF4 qui avec ses 10.000 tonnes de production journalière a la plus grande capacité. A coté, le HF3 et HF2, et à droite les cowpers du HF2. Les hauts fourneaux sont continuellement en fonction: Dunkerque est un site rentable grâce a sa bonne situation géographique. En comparaison, il n'y a plus de HF actif à Liège qui appartient au même groupe.

Septième photo:
L'écluse qui rend tout possible a été construite en 1966. L'écluse permet d'avoir un niveau constant dans le port minéralier et évite les courants d'eau. A l'avant plan, l'avant port en communication directe avec la mer, derrière l'écluse le port minéralier où tout est déchargé. On n'exporte rien: toute la production sert à la consommation intérieure et est transportée par rail.

Huitième photo:
Le batiment de commande de l'écluse n'est plus utilisé depuis belle lurette. Toutes les écluses sont commandées depuis un poste central.

Mais même à Dunkerque, pourtant idéalement situé, la production a été réduite d'août 2012 à janvier 2013: la demande en acier était trop faible.

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's