Root » Serveurs » Photoreportages » France » Bunkers nord de la France » Musée de la mémoire
Départements Nord/Pas de Calais
Bunkers de la seconde guerre mondiale
Musée de la mémoire

Musée de la mémoire 39-45
Calais

Photo de droite:
L'ancètre du radar: les écouteurs géants permettant de déterminer au bruit la position des avions. Deux opérateurs étaient nécessaires qui tournaient l'antenne jusqu'à l'obtention d'un signal sonore le plus fort possible et identique aux deux oreilles. La commande des canons était automatique. Ce n'est que vers la fin de la guerre que les radars étaient suffisamment perfectionnés pour commander directement les radars de la DCA.

Il y a un musée de la mémoire 1939 - 1945 à Calais. Ce musée a été établi dans un ancien bunker de commandement allemand. Le musée a donc utilisé la structure des lieux (deux fois dix salles reliées par un couloir central). La ventilation est encore d'origine.

Calais a été envahie très rapidement par les allemands. La région du Nord/Pas de Calais a été ratachée à la Belgique et les francs belges devaient être acceptés comme moyen de paiement. En effet, la région contenait encore de nombreuses personnes parlant le flamand, et étant donc de la bonne "race", tout comme les flamands de Belgique et les bataves des Pays Bas.

Chaque salle forme un tout et décrit un aspect de la vie lors de l'occupation allemande. Comme dans de nombreux musées de la région, l'accent est mis sur la vie de la population locale lors de l'occupation avec surtout de nombreuses affiches de l'épogue. On remarquera l'utilisation de semelles en bois pour compenser le manque de caoutchouc. Il y a une salle consacrée aux résistants, à la vie des femmes sous l'occupation, Charles De Gaule, les camps de concentration, la libération et l'épuration qui s'en est suivie (règlement de compte des collaborateurs).

En soit, cette démarcation thématique est interessante, mais fait perdre le sens chronologique au musée. De plus on retrouve certains éléments dans différentes salles (les tickets de rationnement). Certaines salles contiennent du matériel offert, et il s'agit là d'un fourbi sans thème. Le matériel disponible est surtout annecdotique (un moteur d'avion, quelques obus,...)

L'audioguide ne fonctionne pas correctement, il s'agit d'un simple lecteur de MP-3. La qualité sonore est abominable. Il est impossible de déterminer la salle qui est décrite et il n'est pas possible de changer manuellement de déroulement du commentaire. Comparez en cela les audio-guides professionnels utilisés au musée à Raverside (Belgique) où on sélectionne soi-même les messages: un monde de différence!