Root » Serveurs » Photoreportages » France » Boulogne-sur-Mer (update)
départements Nord/Pas de Calais
Boulogne-sur-Mer (update 2012)
Photographie - France

J'ai visité à nouveau Boulogne-sur-Mer en 2012. Il ne reste plus rien des hauts fourneaux traitant le manganèse. L'emplacement est toujours vide et le port minéralier n'est plus utilisé. Il faut un volume minimum pour qu'un port soit rentable: il faut une demande en minérai ou en matières premières pour que le port puisse subsister. 57% du trafic portuaire était généré par les hauts fourneaux de Comilog (sans compter les nombreux sous-traitants).

On a essayé en vain une relance avec un nouveau terminal ferroviaire, mais trop près du tunnel, il n'a pas survécu à la concurrence. Avec un seul passage de navire par jour, les investissements ne seront jamais remboursés. LD Lines n'a tenu qu'un an. Actuellement le terminal est désert, à part quelques employés dans les bureaux, mais il ne s'y passe plus rien. On aurait pû le prévoir et éviter des frais inutiles: la gare est bonne pour la casse. Tout ce que je peux dire, c'est que Boulogne n'a pas réussi sa reconversion économique (il ne reste que le tourisme, la pêche industrielle et touristique).

C'est étrange que le port de Zeebruges situé en Belgique tourne lui à plein rendement. Le port est même utilisé pour les croisières transocéaniques (Aida Cruises).

C'est dans cette région que les marées sont les plus importantes. En effet, le détroit du Pas-de-Calais tout proche limite les marées vers Dunkerque. L'entonnoir du Pas-de-Calais (formé par le Cap Griz-nez) amplifie les marées en provenance de l'Atlantique. Le marnage à Boulogne sur Mer dépasse facilement les 10m (différence entre pleine mer et basse mer).

La plupart des photos sur cette page ont été prises lors d'une promenade en mer. Nous sommes allés jusqu'à la pointe de la crèche, et de là on voit bien Wimereux, bien à l'abri dans sa baie (l'érosion de la falaise a été causé par une rivière qui passe à l'est du village).

Après la seconde guerre mondiale, il était question de faire deux digues protégeant le port de l'ensablement. Etaples, situé non loin a connu un sort peu enviable: l'envasement causé par la Canche. La digue nord-est (la moins importante pour éviter l'envasement) n'a jamais été terminée: on voit un boût à la pointe de la Crèche et un ilôt en mer là où aurait dû se terminer la digue nord-est.

La digue sud-ouest est terminée, mais n'est pas entretenue. Une partie des gros blocs de protection sont tombés dans le port, ce qui fait que la mer passe au dessus de la digue à marée haute (lors des vives eaux). L'activité économique dans le port est extrèmement limitée, même en semaine.