Root » Serveurs » Photoreportages » Belgique » Ostende » La cité radieuse
Ostende
et sa version de la "cité radieuse"
Photographie
Oostende et sa version de la «Cité Radieuse» -

-

Si Ostende a les horreurs architecturales les plus terribles (les nouveaux buildings près de la digue de mer, pardon, de la merde), elle a également des petits trésors inconnus du grand public. Tout comme la ville de Marseille, Ostende a sa «cité radieuse», batie avec beaucoup de béton, mais avec plus de variations dans les formes. Les architectes ne se sont pas basés sur Le Corbusier, mais ont été chercher leur inspiration à Malmö et Karlsruhe.

Tuinwijk

Mais d'abord un petit tour d'histoire. Après la seconde guerre mondiale, reconstruire ce qui a été détruit pendant la guerre ne suffit plus car la population croît à nouveau. Un nouveau quartier est completement construit par une société de logement social "de Gelukkige Haard" (le foyer heureux) dans les années 1950. Il se compose de maisons individuelles sur un ou deux étages avec bel étage et un jardin à l'arrière.

Les maisons sont destinées à l'origine aux employés de la ville: il est possible de louer ou d'acheter sa maison si on l'utilise uniquement comme résidence principale (pour éviter la spéculation et la flambée dex prix). C'est le "tuinwijk", le quartier des jardins situé au milieu du Westerkwartier, le quartier qui se trouve derrière l'hippodrome. Il y avait déjà des habitations le long des routes principales, mais toute la partie centrale était encore en friche.

Une des caractéristiques de ce quartier, c'était la tranche d'age identique des habitants. Cela s'est très fort remarqué dans la période 1990-2010 quand de nombreux habitants sont décédés ou partis en maison de repos. La plupart des maisons ont été mise en vente, mais certaines ne trouvent pas preneur. Il s'agit en particulier des maisons plus petites qui ne répondent plus aux normes actuelles. Trop petites, mal isolées, vétustes, ces maisons sont laissées à l'abandon. Les propriétaires sont morts et la famille n'est pas interessée de reprendre la maison car il est difficile de la vendre. Au bout de 70 ans, il faut refaire l'installation électrique, remplacer les sanitaires, remplacer les tuiles du toit... Il est impossible de remettre certaines maisons aux normes actuelles (isolation, installation électrique,...).

Nieuwe stad - Mimosawijk

Mais retournons en arrière. Nous sommes à la fin des années 1970, tout va (à nouveau) très bien, madame la marquise (nous avons survécu à la crise du pétrole) et il manque à nouveau de la place. De nombreuses "unités d'habitation" sont construites dans un nouveau quartier. Le nom officiel du quartier est "Nieuwe Stad" (la nouvelle ville), mais à Ostende on a un nom qui colle mieux à la réalité: "la planète des singes" (de apenplaneet). En effet le quartier ne ressemble en rien à ce qui se faisait à l'époque: les architectes se sont vraiment donnés à cœur joie: nous avons des blocs d'habitation sur un ou deux étages, des appartements dans de petits buildings et des tours d'appartements. Il y a également des maisons individuelles, mais toutes baties sur pratiquement le même moule. Tout cela avec beaucoup de verdure entre. Certaines parties ont très bien résisté, à d'autres endroits on voit les effets des années. Le béton à l'air libre, cela prend vite un aspect urbex.

Nieuwe stad se compose de plusieurs parties, avec des styles différents. Chaque partie a été construite comme un ensemble structuré. Toutes les parties ne sont pas classées comme site architectural de grande valeur, la partie avec les tours d'habitations n'est pas classée. Le quartier des mimosas est une des parties classées.

La partie "Centrum" (au bout de la rue Edelweis) est également prévue pour quelques magasins, les seuls de tout le quartier. Les grands magasins sont tous situés en dehors de la zone le long des routes principales. C'est cette zone, qui est architecturalement la plus interessante, qui est reprise sur les photos. Tout le quartier est classé comme zone architecturale de valeur exceptionelle (à préserver). C'est une zone très homogène, malgré les différents types d'habitations.

Les habitations de cette partie sont caractérisées par des couloirs extérieurs. Il n'y a pas de parties communes à l'intérieur et la porte d'entrée des habitations donne sur un des passages extérieurs. Les escaliers sont également situés à l'extérieur. Les deux tours que l'on voit, ce sont des cages d'ascenseur avec la partie moteur au dessus.

La photo ci-dessus est prise à l'extérieur du quartier, dans la zone "Nieuwe Stad", la partie avec les tours d'habitations, c'est la partie la moins "humaine", elle ressemble trop aux HLM des banlieues parisiennes. Ces tours d'ahbitation doivent être rénovées au bout de 50 ans, mais seront démolies dans les années 2025. Ce sonts urtout des ménages agés qui vivent dans ces tours (personnes de plus de 60 ans) qui sont remplacés au fur et à mesure par des immigrés.

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's

-