Root » Serveurs » Photoreportages » Côte belge » Ostende
Côte belge
Ostende
Photographie
Comme j'habite à Ostende, je décris ici quelques facettes de la ville d'Ostende. Surtout que maintenant, j'y suis bloqué à cause de la crise du virus corona.
-

-

Fabrique de drones marins à Ostende

C'est décidé, la fabrique de drones de la marine belge et néerlandaise sera établie à Ostende, sur l'ancien site de Mercantile Belliard (aussi appellé Belliard Polyship). C'est la compensation pour avoir acheté des navires chasseurs de mines français.

Le site fournira des drones de surface et sous-marins pour les armées belges et néerlandaises, mais à terme il est prévu que la production pourra aussi être destinée à d'autres pays. La Belgique a une très grande expérience dans les chasseurs de mines.


  • Hundius et Halve Maan
    A l'est d'Ostende, il reste deux bases de bunkers allemands. Malheureusement, ces deux bases sont actuellement inaccessibles, et pourtant c'était un endroit qui était fort recherché des photographes. Le terrain est totalement cloturé.

    Par contre, si la seconde guerre mondiale vous interesse il y a un musée qui vaut vraiment le détour: le musée du Mur de l'Atlantique à Raverside entre Ostende et Middelkerke.

  • Centre Culturel d'Ostende
    Je recherche en fait un endroit que je puisse utiliser pour faire mes shootings avec modèles pendant la saison froide. Le centre culturel d'Ostende est un ancien bureau de poste d'Ostende, qui mélange l'ancien et le nouveau. Quel bol, c'est à quelques centaines de mètres de chez moi! Malheureusement, après quelques mois où tout était pratiquement accessible, il ne reste plus que quelques couloirs accessibles.

  • Compagnie des Wagon-Lits à Ostende
    Que de souvenirs! J'y ai travaillé comme technicien: j'adaptais des autoradios et des lecteurs de CD aux normes ferroviaires pour permettre la sonorisation des voitures. On donnait même des concerts dans certaines voitures: c'était le temps des voitures Venice Simplon Orient Express restaurées. Toute une époque maintenant révolue et qui ne reviendra plus jamais.

  • Ostende-Est | Appartements et moulins à vent
    Ostende était à la fois une ville touristique dans la partie ouest et une ville industrielle (pêche) dans la partie est du port. Tous les bâtiments laissés à l'abandon à l'est seront remplacés par des appartements (encore des appartements!). Il faut croire que les permis de batir rapportent beaucoup de pots-de-vin aux politiciens locaux, pour qu'ils démolissent l'industrie locale pour la remplacer par encore plus d'appartements.

    Ce n'est pas des appartements qu'il nous faut, mais des emplois. Et ceux-ci seront pour toujours perdu si on transforme le port d'Ostende en ville-dortoir pour touristes. En hiver, toute cette partie de la ville est désertée: aucun commerce ne peut y survivre.

  • Courses à moto à Ostende
    Le site reprend toutes les courses à motos des dix dernières années, mais seule la dernière version est également en français. Ces courses avaient lieu au port d'Ostende: elles ne sont évidemment plus possibles avec tous ces appartements!

  • On a également de l'urbex à Ostende: l'internat De Kraal sur la digue n'est plus utilisé depuis 2017 et est en fort mauvais état. Les batiments sont détruits en 2020 pour y construire des appartements.

  • Corona
    C'est la crise du coronavirus, également à Ostende. Je suis coincé dans la ville qui ressemble à Mort à Venise", un film que je vous recommande chaudement en ces temps de choléra.

  • Mariakerke et Raversijde
    Coincé chez moi, je me promène dans les environs... Le parc de Raversijde près du musée consacré aux deux guerres mondiales.

  • La cité radieuse (de Gelukkige Haard)
    Ostende a également sa «Cité Radieuse», mais mieux réussie que celle du Corbusier.

  • Groene 62
    L'ancienne ligne de chemin de fer qui allait d'Ostende à Armentières. Seule la partie jusqu'à Torhout est une voie "Ravel".


Les campings les plus laids au monde
à coté de la nature la plus belle

A un des plus beaux endroits de la cote belge, notament la réserve naturelle de Raversijde on trouve les campings les plus laids du monde. De chaque coté, la réserve est bordée d'apparements, de buildings ou de campings.

Les campings ressemblent aux camps d'extermination nazis. Vous voulez aller en vacances là, vous? A l'époque, j'ai travaillé dans des campings (je réparais les téléviseurs) et les campings étaient plus nombreux, mais plus petits et ne se remarquaient même pas parmi la verdure. Il faut maintenant voir une photo du ciel: on remarque tout de suite les campings de Bredene et de Middelkerke à l'entassement régulier des cages à poules.


La seconde image montre l'entièreté de la région ouest d'Ostende, avec à l'avant-plan la réserve naturelle de Raversijde (et l'Atlantikwall à gauche), puis le village de Raversijde et ses premiers buildings (la photo date un peu: les promoteurs en ont rajouté quelques uns sur la digue) . Les campings commencent tout juste en bas et ils ne l'ont pas repris sur la photo.

Un petit bout de verdure et puis la village de Mariakerke (qui fait maintenant partie d'Ostende). Ce bout de verdure est grigroté du coté de la route à droite: on est en train de construire et le risque est grand que tout le terrain soit transformé en paté de maisons, comme cela s'est passé avec Mariakerke qui était également un village indémendant.

Le tout petit carré de verdure qui reste à Ostende même c'est le champ de courses.

J'ai enfin trouvé un endroit interessant pour des shootins avec des modèles à Ostende. La plupart des endroits valables, comme le port industriel (à l'est) ont été transformés en zone d'habitations.

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's

-