Root » Serveurs » Photoreportages » Belgique » Ostende: Cote est II
Ostende
ses appartements, ses moulins à vent
Photographie
-

-

Photo ci-dessus: vue à partir de la digue de mer est: on voit jusqu'à Zeebruges.

Oostende, c'était les pêcheries, l'entretien des navire, la malle vers l'Angleterre, l'industrie. Qu'en rente-t-il?

La construction d'appartements.

De la minque il ne reste plus qu'un pan de mur, mais les politiciens nous ont assuré (juste avant les élections) qu'elle sera reconstruite en 2019. Le slipway (une des cales sèches) est devenu une réserve naturelle si on peut dire, avec un grillage. Il ne faut surtout pas que les touristes tombent à l'eau, cela donne très mauvaise impression.

La seule activité économique qui reste c'est EDP qui fait l'entretien des navires. mais pour combien de temps encore? L'entreprise située à coté a cessé toute activité, si on voit l'état des quais. La partie est du port est remplie d'appartements. mais on ne prévoit rien de plus: il n'y a pas de magasins, pas d'artisans. Les appartements sont surtout utilisés par des touristes, ce qui ne permet pas de faire vivre le commerce.

Les appartements sont destinés pour les riches touristes et peut être pour les gens fortunés qui veulent vivre hors de la ville. On a même voulu mettre des appartements dans les dunes, du port jusqu'au Fort Napoléon. Heureusement que cette proposition n'a pas été acceptée, toutes les dunes sont protégées. Le club de voile a également du partir, mais ils ont reçu en contrepartie une concession d'un bar de plage comme compensation.

Construire dans une nouvelle zone est totalement dépassé. On parle toujours de mobilité, de polllution à cause des voitures, mais en construisant en dehors de la ville on encourage l'utilisation de la voiture.

Les habitants de ces nouveaux quartiers doivent aller en ville pour faire leurs achats (car il n'y a rien sur place). Il doivent aller en ville pour aller à la maison communale, au cinéma ou à la piscine. S'ils veulent travailler, ils doivent également se rendre en ville. Et ces gens, ils ne vont pas prendre le bus ou le tram, mais la Porsche Canamera.

Que tous les gens qui veulent vivre en dehors de la ville paient plus, pour que ceux qui vivent en ville ou près d'une ligne de tram ou de bus ne doivent plus payer de précompte immobilier. Cela permettra de réduire la construction de nouveaux lotissements hors ville. Mais cette solution est trop simple et trop évidente, il n'y a pas d'exceptions. Or si la Belgique tient encore debout c'est à cause du clientélisme au profit des amis politiques. Vous avez déjà remarqué que nous avons les taxes les plus élevées, mais que les grandes entreprises ne paient pratiquement pas de taxes à cause de toutes les mesures spéciales pour les grands.

Ce qui tourne bien par contre à Ostende (à part la construction d'appartements), c'est la construction d'éoliennes. Cela semble devenir une spécialité d'Ostende et c'est logique: il n'y a plus aucune autre activité économique à Ostende et il y a de grands terrains qui sont devenus disponibles.

Lors de la construction du premier parc d'éoliennes, celui de C-Power, il y a maintenant plus de 10 ans, les cables arrivaient à terre entre Ostende et Bredenen (centrale électrique de Slijkens). Pour les nouveaux parcs, on a construit une station de transformation près de Zeebruges (Stevin).

Un parc d'éoliennes moyen produit une puissance de 300MW, ce qui correspond à 1/3 d'une tranche de centrale nucléaire. Doel a par exemple 4 tranches, les deux tranches les plus anciennes produisent 430MW, tandis que les tranches plus récentes produisent chacune 1GW.

Quand toutes les éoliennes seront en fonction, tous les parcs réunis produiront autant que la centrale nucléaire de Doel (les 4 tranches). Mais ce n'est pas une raison pour mettre Doel à l'arrêt, car la demande en électricité ne fait qu'augmenter. C'est assez normal, la population également ne fait qu'augmenter.

Et nous n'avons même pas parlé de toutes les voitures électriques: pour recharger la batterie, il faut une puissance de 2kW pendant toute la nuit (cela correspond à la puissance d'un petit chauffage électrique). Avec cette charge (16kW) on peut faire environ 100km. Les taxes ont fait que l'essence et le diésel sont devenus très chers, mais l'électricité est également très chère à cause de la forte demande. Si 20% du parc automobile passait à l'électricité, on aurait besoin d'une nouvelle centrale nucléaire.

Un parc d'éoliennes est plus efficace qu'une série de panneaux solaires. Les panneaux solaires produisent surtout en été, quand la demande est moindre. On a surtout besoin d'électricité pendant les journées d'hiver, le matin en en fin d'après midi. Une éolienne en mer produit de l'électricité pendnat 85% du temps, un panneau solaire tout au plus pendant 50% du temps.

Un autre avantage des éoliennes, c'est qu'il y a toujours de la production quelque part. S'il y a pas de vent en mer du Nord, il peut y avoir du vent devant les cotes des Pays Bas, de Bretagne ou de Normandie. Mais quand il fait nuit à Bruxelles, c'est également la nuit à Paris et à Berlin.

La zone destinée aux parcs d'éoliennes devrait être totalement opérationelle en 2020, mais une nouvelle zone a déjà été délimitée pour de nouveaux parcs. Cette zone est située plus en mer, du coté de la frontière francaise. Cette zone devrait produire autant que la zone actuelle.

L'électricité de chaque éolienne n'est pas directement envoyée à la cote, mais passe d'abord par un gros transformateur en mer qui centralise la production et transforme la moyenne tension en haute tension. Un seul cable relie alors le transformateur à la cote.

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's