Root » Serveurs » Photoreportages » Belgique » Divers » Transfo
"Tourisme"
Centrale électrique de Transfo
Photographie


La centrale de Zwevegem a été construite avant la seconde guerre mondiale. Elle a régulièrement été mise à jour et était une des premières centrales utilisant des turbines et non des machines à vapeur pour transformer la vapeur sous pression en énergie mécanique. Un des gros clients était Bekaert.

Le site se compose de divers batiments aux alentours du batiment central: la maison du concierge et du chef d'équipe, des bureaux administratifs et surtout la maison du directeur, plus grande que celle des autres.

La centrale qui fonctionnait originellement au charbon est passé au mazout. Dès la crise du pétrole, la production continue est passée à la centrale de Ruien, cette centrale servant principalement d'appoint lors de fortes demandes.

La centrale a définitivement fermé au début du XXI siècle et a été transféré à la commune et à une intercommunale de loisirs.

Que reste-il du site? Une partie des installations électrique n'a pas été détruite: il reste donc la salle des génératrices et une partie de la chaufferie. Cette partie n'est pas accessible: il faut payer (fort cher) pour pouvoir entrer. La plus grande partie des batiments est à l'abandon ou utilisé par des associations qui vivotent tant bien que mal.

Les batiments sont en mauvais état et nécessitent une restauration. Même dans les parties utilisées cela sent le moisi et la peinture lâche un peu partout. Mais on voit bien que la commune manque de moyens: la salle des machines (qui est assez unique, je l'ai visitée il y a quelques années) n'est pas mise en valeur. Tout le site est en fait peu utilisé. Il y a un parcours du combattant (une sorte de piste d'obstacles) qui n'est plus entretenu et les cables pendent lamentablement.

Peut-être que la piscine de plongée (c'est vraiment à la mode ces derniers temps) redonnera un nouvel élan au site. Une ancienne citerne à mazout a ainsi été transformée en salle de plongée. La piscine fait 15m. de profondeur, mais contrairement à la piscine de Beringen, il n'y a pas de poissons dans l'eau. Il y a en tout cas beaucoup de visiteurs francophones (et même français), mais je ne crois pas qu'ils vont tous voir la salle de plongée.

Il y a une entreprise qui fait du teambuilding et des incentives, mais cela ne marche pas trop bien. L'ancien site des disjoncteurs est transformé en endroit pour le laser shooting.

L'acceuil se résume à un tiers de salle (l'ancienne salle des mécaniciens) où un petit film tourne à longueur de journée. Il y a un beau panneau à l'entrée, mais je crois qu'à lui seul ce panneau a absorbé la moitié du budget. Une des salles est utilisée comme discothèque, mais je ne crois pas qu'il faille compter sur la jeunesse pour rénover le site. En tout cas, très peu de seringues et de capotes dans les buissons derrière le site, mais j'ai trouvé quelques petites bonbonnes de gaz hilarants (je ne crois pas qu'elles aient été utilisées pour faire gonfler la chème fraiche).

Les autres batiments sont soit totalement cloturés (je dirais même barricadés), soit utilisés ps des associations. Il y a une sorte d'atelier créatif (appellé académie), une partie semble être utilisée comme habitation (avec une cuisiniètre très époque), etc. C'est un fourbi, quoi. Il y a trop d'associations en jeu: la commune, une intercommunale et la province de Flandre Occidentale, mais aucune ne prend les rennes en main pour mettre le site en valeur.

Il y a quelques années, j'ai organisé un shooting photo avec différents photographes et modèles sur le site de transfo. Mais avec le prix de location des salles qui a encore augmenté, je ne crois pas que je vais à nouveau y organiser un shooting.

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's