Le Roton
Charbonnage à Farciennes
Farciennes
Root » Serveurs » Photos » Belgique » Endroits » Le Roton
-

-

Le Borinage est la région qui a extrait le plus de charbon en Belgique. Le charbon était de bonne qualité et pouvait être utilisé partout: comme matière première dans l'industrie, dans les cokeries pour extraire du gaz de ville et produire du coke, dans les centrales électriques, pour le chauffage domestique,... Même les poussières de charbon étaient agglomérées sous forme de boulets pour le chauffage. Tout le monde utilisait du charbon il y a 100 ans, et le redressement de la Belgique après la seconde guerre mondiale passait par la remise en route des charbonnages (rappellez-vous Achiel Van Acker, également appellé Achiel Charbon).

Le charbonnage du Roton était le dernier charbonnage actif en Wallonie. Il a fermé définitivement en 1984. Le charbonnage disposait d'une tour d'extraction très moderne avec les moteurs situés en haut de la tour, qui date de 1960. Le charbon était extrait d'une profondeur de 960m. La tour d'extraction permettait d'amener successivement les différents étages de la cage d'ascenseur à niveau pour décharger le charbon.

Le charbonnage a été rasé et les terrains ont été repris par la région wallonne. C'est maintenant un petit zoning industriel tandis que la tour a été rachetée par un particulier. La tour était trop solide pour être détruite avec les moyens de l'époque lors de la ferméture du charbonnage. Comme pour beaucoup de choses dans le Borinage, on a laissé la tour telle qu'elle était, mais tout le cuivre et l'acier a été récupéré. La tour est donc totalement vide.

Plusieurs projets ont été lancés pour utiliser la tour du Roton qui est quand même assez spéciale: un centre de spéléologie, un musée sur le charbon et la mine,... Mais finalement rien ne s'est passé et l'entrée est barricadée.

Comme photographe, je vais dans de nombreuses régions. Des régions où habitent des gens riches, grosses voitures et villas avec piscine, des régions moins riches où les gens vivent dans de petits appartements. Même en travaillant toute sa vie, un ouvrier n'aura jamais les moyens de s'acheter une grosse villa (et s'il gagne assez, l'état lui rafflera 60% de son salaire).

Je fais des reportages depuis des dixaines d'années et il y a une caractéristique qui me permet de déterminer rapidement si un quartier a de l'avenir ou s'il va se dégrader encore plus: c'est la quantité de détritus dans les rues. Que tu sois riche ou pauvre, tu n'y peux rien. Il n'y a que les corrompus et les politiciens qui deviennent riches. Par contre, tout le monde peut mettre ses détritus dans les poubelles au lieu de les laisser sur place. S'il y a des détritus dans les rues, c'est que le quartier est perdu à jamais. Si la population ne s'y met pas, rien ne réussira.

Je l'ai remarqué dans certains quartiers de Liège (près de l'ancien haut fourneau de Seraing), mais également à Molenbeek où mes parents habitaient. Dans les années 1980, c'était un quartier populaire où vivaient les ouvriers, les petits commerçants, les employés. Au fur et à mesure que le quartier de dégradait, la quantité de saletés dans les rues augmentait. Finalement tous les gens qui pouvaient partir ont quitté le quartier: quand tu veux avancer dans la vie, quand tu as des idées, quand tu es un créatif, tu ne vas pas continuer à vivre dans un quartier qui se dégrade de plus en plus. Et maintenant, la majorité de la population est d'origine étrangère...

Pour un shooting de test, je me suis rendu à Farciennes. J'avais vu sur google maps une écluse qui me semblait très interessante, ainsi qu'un chateau en ruines. Mais j'ai finalement mis fin au shooting à cause des déchets dans les rues et dans les parcs. Il y avait des bouteilles et des canettes le long des sentiers, des sacs poubelles autour des tours d'habitation,... Si tu veux avancer dans la vie, commence par quitter ce bourbier.

Le chateau de Farciennes est en très mauvais état. Il aurait été possible de le restaurer il y a une dixaine d'années (on a cloturé le terrain et fixé des poutres en métal aux murs), mais on n'a pas terminé les travaux. Conclusion: la pluie entre librement dans les batiments, tous les étages se sont effondrés et il ne reste plus que la structure extérieure du batiment. Il est actuellement impossible de restaurer le batiment.

Le batiment de l'écluse est un batiment typique des années 1960 (tous les batiments en Flandre de ce type sont classés au patrimoine), c'est un batiment à préserver. Actuellement il n'est plus nécessaire qu'il y ait un éclusier sur place: quelques caméras, différents capteurs et tous les ouvrages d'art de la Sambre peuvent être commandés d'un point central. Mais qu'est ce qu'on fait à Farciennes? On ajoite un bloc à coté, laid, affreux, tout en verre et qui ne s'intègre absolument pas au batiment existant. Quel idée d'ajouter un tel aquarium! S'il fallait vraiment agrandir le batiment, on aurait pu construire des bureaux à l'arrière et utiliser si nécessaire des caméras pour surveiller les biefs.

Je ne sais pas moi, mais la Wallonie manque de motivation, elle n'a plus envie de se tirer d'affaire, elle fait trop appel aux pouvoirs publics. La tour du Roton, si elle avait été située aux environs de Bruges ou à Gand aurait rapidement été transformée en musée ou en restaurant (avec une vue imprenable sur la région).

On peut dire beaucoup de mal des Etats Unis, mais les habitants ont toujours une mentalité de pionniers: se tirer d'affaire (tout seul), améliorer sa condition de vie, venir en aide à autrui (parce qu'il n'y a pas de sécurité sociale),... Plus l'état t'aide, et moins tu as besoin de te magner le cul.

Une des tours d'habitation est simplement maçonnée, il n'est plus possible d'y entrer (il y a toujours des dealers dans le portique). Problèmes d'eau? Placez de nouvelles canalisations! Pannes électriques? Remplacez les appareils défectueux! Il n'y a qu'ici qu'on maçonne l'entrée d'un bloc d'appartements parce qu'on ne vient pas à bout des problèmes. C'est assez récent et je ne vois pas la raison de maçonner tout un bloc d'habitations.

Fuck la police (on trouve également nique la police) sur un mur, un slogan typique des quartiers défavorisés. Mais la police, c'est la société civile, ce sont les gens qui travaillent pour que tu reçoive des allocations de chômage, des allocations familiales, l'école gratuite (aux Etats Unis tu rembourses les frais d'école pendant 20 ans). Attaquer la police, c'est s'attaquer à la société qui fait que tu puisses aller à l'hôpital si tu es malade, la société qui organise un service de pompiers,... Pas possible d'avoir une société civile qui fonctionne correctement sans police.

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's

-