Préventorium Dolhain
Province de Liège
Limbourg
Root » Serveurs » Photos » Belgique » Endroits » Dolhain

Sidiborina

Si la ville de Charleroi avait crée des colonies de vacances à la mer (les fameuses colonies "Pays de Charleroi"), Liège a préféré envoyer ses enfants à la campagne.

Le préventorium de Dolhain, contrairement aux autres institutions a été construit après la seconde guerre mondiale. Il était destiné à l'origine aux enfants qui présentaient des signes de tuberculose (pour éviter que la maladie ne se déclare vraiment). Sur les cartes postales d'époque, on voit immanquablement les appareils à rayons-X pour détecter l'apparition du bacille.

Puis quand la médecine a pu traiter efficacement la tuberculose, le centre sera utilisé pour fortifier les enfants en convalescence. La ville de Liège était très industrielle et polluée à l'époque avec des cokeries, des fourneaux,... Pas étonnant que les enfants qui vivaient près de l'industrie lourde étaient si chétifs.

On trouve une petite aubette au début de la rue qui mêne au préventorium, ainsi qu'un batiment d'attente un peu plus grand à l'entrée du terrain: beaucoup de préventoriums ont de telles constructions.

Le préventorium de Dolhain fermera ses portes dans les années 1980 et aucune réaffectation n'a été prévue. Quelques cartes postales de l'époque se trouvent sur le très beau site Back in Time.


Par hasard, j'ai redécouvert une chanson très connue à l'époque (chez les boys scouts): le chameau. Elle m'a accompagnée pendant toute la visite sur mon balladeur. Les photos d'époque et la chanson m'ont directement replongé dans ma jeunesse.

Actuellement, il ne reste plus rien des installations de soins. Les grands dortoirs avec les séparations en pierres ocres recouvertes de faiences existent encore, mais les murs de séparation ont été détruits à moitié.

Le batiment principal est encore debout, mais un batiment auxiliaire (une sorte de petit chateau, peut être la résidence du médecin-chef) a été détruit.

Le préventorium semble surtout être utilisé par des joueurs d'airsoft (on retrouve partout de ces billes sensées être biodégradables). On a ajouté des gros murs laids en béton dans certaines salles pour les joueurs. Certaines vitres ont même été remplacées. Il y a également des tas de pneus et des citernes en plastique un peu partout. Le quartier général des joueurs se situe juste à l'entrée (le Breifing (sic) est à 10 heures). Les billes bio à 10€ le sachet, elles sont peut être cultivées biologiquement?

Malgré les transformations effectuées par les joueurs d'airsoft, le batiment garde malgré tout un certain charme. Himalaya, Java, Calcutta, Sidiborina, ce ne sont pas des régions où on trouve beaucoup de chameaux, me semble-t-il. Si vous voulez visiter à votre aise évitez le dimanche et les jours fériés, selon les affiches (ou ce qu'il en reste), on y joue le dimanche.

On retrouve sur le site la fameuse camionette des pompiers, chaque jour un peu plus déglinguée.

La batiment est facile d'accès, il est possible de parquer juste à l'entrée. C'est l'idéal pour les personnes qui étaient dans le préventorium dans les années 1960 (et qui ne sont maintenant plus toutes jeunes...) Il y a même un arrêt de bus (ligne gare de Verviers à Eupen en passant par Sidiborina).

De par les activités des airsofteurs (et airsofteuses je suppose), le batiment est assez sûr: beaucoup de personnes sont passées par là avant vous, et à moins que vous n'approchiez la demi-tonne, il y a peu de risques que le batiment ne s'effondre sous vos pas. Mais comme dans toutes les activités de photographie urbex, allez-y a plusieurs et munissez-vous d'un téléphone chargé.

La route qui mène au préventorium enjambe la Vesdre qui va également alimenter Verviers en eau. Il y a plusieurs endroits photogéniquement interessants dans le coin.

Le sanatorium du Basil est également situé dans la même province. Encore plus qu'ici, on remarque les grandes baies vitrées pour faire entrer le plus de soleil possible.

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's