Root » Serveurs » Photoreportages » Belgique | France » De Panne
Côte belge
De Panne
Photographie
-

-

Il s'agit d'une promenade de Bray Dunes (en France) à De Panne via la plage. Un vendredi de septembre, l'après midi après le travail, il y a du soleil et c'est l'idéal pour se détendre.


De Panne (B)


Bray Dunes (F)

Sur la partie francaise de la côte, on retrouve encore de nombreux bunkers; ceux-ci ont tous été détruits au début des années 1970 en Belgique et il n'y a plus que quelques bunkers dans des domaines privés.

A mi-course, pratiquement à la frontière avec la Belgique, un camping dans les dunes. Probablement pour faire un pied de nez aux petits belges, car chez nous les campings ont tous été interdits dans les dunes (duinendecreet).

Et puis nous arrivons en Belgique, où pratiquement tout est interdit, sauf si on a du fric. Pas étonnant que les plus grands milliardaires viennent vivre chez nous. Il est interdit de se promener dans les dunes (qui sont une réserve naturelle), mais si on a assez de fric, on peut batir des immeubles en plein milieu de la nature (on vient de changer le plan régionnal pour permettre leur construction). Ce n'est pas aussi laid qu'à Middelkerke (qui a la palme de la laidtitude belge), mais reçoit quand même une mention (des)honorable. Des blocs d'habitation avec rien d'autre: pas de petits commerces, pas d'entreprises, rien. Obligation de jouer le touriste!

Le premier roi des belges est arrivé en Belgique à De Panne. A cette époque, nous étions en guerre avec les Pays Bas, et pour vaincre la monarchie hollandaise, on croyait que seul un autre roi pourrait faire l'affaire. N'ayant plus de roi depuis bien longtemps, on est allé en chercher un en Grande Bretagne, où ils les cultivent en petites série.

Au début, il ne voulait pas quitter son pays, mais on a dû lui donner un salaire exorbitant et un palais beaucoup trop grand pour qu'il daigne venir. Quelques années plus tard, le fiston ne sachant que faire de son fric a bâti de nombreuses résidences secondaires à la côte (et en particulier à Ostende, où il y avait les écuries royales, le chalet royal (tout en bois et importé de la Grande Bretagne), les serres royales et d'autres résidences).

On n'a évidemment pas pu organiser de Joyeuse Entrée dans le port le plus important de la Belgique (Anvers), ni même à Ostende, car notre pays vivait à cette époque sous le blocus de la Hollande. On a dû faire venir notre roi en catimini par la frontière avec la France. Comble de disgrace, on a même dû demander aux Francais de briser le blocus des Pays Bas. Que voulez-vous, avec un pays qui a pris naissance à cause d'un opéra...


Et puis je retourne en France. Je remarque maintenant qu'on construit également à Bray Dunes. C'est typique: la partie centrale de la digue où on retrouve les maisons les plus anciennes est basse et s'intègre bien au paysage, tandis que les deux extrémités sont remplis d'immeubles à la hauteur maximale autorisée.

On ne se gène pas pour batir de l'autre coté de la digue, et ici les blocs d'habitations sont batis à 1m. des buildings déjà existants. Ils vont être contents, les habitants qui avaient vue sur les polders: quand ils reviendront cet été ils auront vue sur un mur grisâtre... En effet, la France se modernise.

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's