Marine Zeebrugge
Ecrans de radar
 
Root » Serveurs » Electro-ménager » Marine Zeebrugge » Radar (écrans)

Cet article fait suite à l'article sur l'historique des radars.

Le signal en retour d'un radar est visualisé sur un écran. Au début de l'utilisation des radars (avant et pendant la seconde guerre mondiale) on utilisait simplement des écrans d'oscilloscope, puis on est passé à des écrans spécifiques. Comme on utilisait un écran d'oscilloscope, on retrouve également les dénominations "A-scope"... dans la littérature anglaise.

Type A (et versions dérivées)
C'est le type original d'indicateur de radar. Il utilise en abscisse (déflection horizontale) la base de temps et en ordonnée le signal à l'antenne. Quand un signal est reçu, il produit un bip vertical à l'écran et la distance peut être évaluée en mesurant la distance horizontale.

Ce type d'écran de radar est également appellé type R (R pour range ou distance).

Le type J est comparable au type A, mais utilise une abscisse circulaire (utilisant la circonférence du tube) au lieu d'une abscisse linéaire. La précision est accrue, car la longueur du tracé est multipliée par π. Un tel indicateur utilise deux bases de temps sinusoidales déphasées de 90°, ce type d'indicateur a été développé par Manfred von Ardenne avant la seconde guerre mondiale et était utilisé dans pratiquement tous les indicateurs de distance allemands.

Le type L utilise le signal reçu via deux lobes décentrés horizontalement. En comparant le signal reçu par les deux lobes (et donc la déflection des deux pics) on peut déterminer si l'object se trouve plus à gauche ou à droite. Il faut alors tourner l'antenne (ou jouer sur le radiogoniomètre) pour obtenir deux pics d'amplitude identique. Le radar (ou le radiogoniomètre) pointe alors vers la cible.

Sur l'écran de type L, l'électronique trace alternativement le signal reçu par le lobe gauche et droit. L'écran est souvent tourné de 90° pour mieux coller à la réalité. La hauteur indique donc la distance à la cible et le bip plus à gauche ou plus à droite indique que la cible ne se trouve pas dand l'angle de tir. Ce type de radar était utilisé au sol, mais également dans les avions: quand les deux pics étaient identiques, c'est que la cible était droit devant.

L'image suivante provient d'un radar allemand qui indique la distance (type-J), l'azimuth et l'élévation (deux types L). L'azimuth indique que la cible est plus à gauche ou plus à droite et l'élévation si elle est plus haut ou plus bas. L'information est redondante: les trois écrans fournissent une information de distance, mais seul le premier écran a une précision suffisante.



Type B
L'écran de type B est une version plus évoluée du type L. Il est principalement utilisé dans les avions (après la seconde guerre mondiale). Il indique en ordonnée la distance et en abscisse la position de la cible (à gauche ou à droite). La différence avec le type L est qu'ici le rayon du radar est balayé mécaniquement de gauche à droite et que la cible apparait comme un point lumineux à sa position exacte. Il ne faut donc plus diriger manuellement le radar pour avoir une impulsion gauche de même amplitude que l'impulsion droite.

Ce type d'écran nécessite un second écran pour déterminer l'élévation de la cible.

Type C
Le type C est utilisé pour la commande de tir, aussi bien au sol que dans les avions. Le radar indique ici également la position de la cible par un point lumineux, mais en ordonnée l'élévation et en abscisse l'azimuth. Il s'agit d'un affichage de type "bull's eye". La distance est indiquée sur un écran supplémentaire et dans les radars plus récents par la taille du bip qui devient plus grande au fur et à mesure que la cible se rapproche. Le radar est ici équipé d'un lobe rotatif et la transformation du signal est effectué par l'électronique. Ce type d'écran n'était pas utilisé pendant la seconde guerre mondiale.

PPI (plan position indicator)
Ce type d'écran correspond le plus à l'idée qu'on se fait d'un écran radar. Il indique la position des objets dans un panorama de 360°. Ce type de radar est principalement utilisé dans la Marine pour détecter les autres navires.

L'écran représenté ici est une photo d'un écran de radar de type Jagdschloss situé à Berlin lors d'une attaque d'environ 400 avions alliés. Le cercle indique une distance de 100km. L'écran était appellé "sternschreiber" (écran avec signal en forme d'étoile). Ce type de radar disposait d'un module permettant d'envoyer le signal radar par ligne téléphonique.

Il existe encore d'autre types d'écran de radar pour des applications plus spécifiques.

Une page qui reprend toutes les évolutions de l'électronique pendant la seconde guerre mondiale: les différents types de radar, l'IFF (identification friend or foe), la guerre des ondes, le système Hellschreiber, les balises de radio, les premiers ordinateurs, les systèmes de localisation des émetteurs ennemis, les bombes téléguidées, les communications,...

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's