Marine Belge
Base navale d'Ostende
Ostende
Root » Serveurs » Electro-ménager » Marine Zeebrugge » Base navale Ostende
-

-


Le mat de communication de l'ancienne base d'Ostende n'est plus utilisé


Un ancien dépliant de Eguermin
Naval Mine Warfare
Centre of Excellence


Marche des parachutistes
Egalement utilisée par l'Angleterre

Le transfert de la base militaire d'Ostende à l'administration portuaire

Ancienne carte d'Ostende où on voit très bien les deux gares de chemin de fer (la seconde ayant son terminus là où se trouve actuellement le Delhaize). La base militaire de la Marine se trouvait de l'autre coté de la gare maritime. Il y avait également une caserne au nord du Parc Marie-Henriette.

Plus tard sont venus s'y ajouter une école de la Marine près du Pont De Smet de Naeyer et une base dans les dunes près du phare (base radio). A cette époque, Oostende était le centre économique de la Flandre Occidentale: Zeebruges n'était qu'un port de pêche.

La base navale d'Ostende était la base principale des navires de déminage de la Marine Belge. Au fil des années, on a restructuré tout le système. Pratiquement toutes les bases militaires d'Ostende ont fermé les unes après les autres.

Un numéro de Onze Macht (Nos forces militaires) de 1964 est consacré à la Marine et reprend les différentes bases de la Marine: à Lombardsijde (Nieuport), à Ostende (la base principale), à Zeebruges (les dépots) et à Anvers. L'écolage se faisait principalement à Bruges. La formation pour la chasse aux mines était donnée à Ostende.

Du temps de la guerre froide, l'espace disponible à Ostende était trop restreint, tandis qu'il y avait alors assez de place à Zeebruges. Après avoir déplacé tout à grand frais vers Zeebruges, il y a eu une restructuration de l'armée avec réduction des effectifs de moitié (la Marine emploie en tout 1600 personnes). La base de Zeebruges est maintenant bien trop grande, avec 6 personnes qui travaillent dans un atelier conçu pour 15. Chaque jour la plupart des salariés (qui ont commencé quand la base principale était encore à Ostende) font la navette d'Ostende à Zeebruges.

Il y avait un centre de communication dans les dunes (Halve Maan) qui a été abandonné il y a plus de 10 ans. Le centre de communication situé entre Le Coq et Wenduine est également non-opérationnel, tout est actuellement centralisé sur Zeebruges (il y a malgré tout un tour de garde à Wenduine).


L'école de marine de l'état

L'école de la marine (staatsmarineschool), situé dans la presqu'ile du port (près de l'écluse et des deux ponts Demey) est actuellement utilisée par les services portuaires. Il s'agit d'un bâtiment unique construit en 1931 qui est maintenant classé. Une partie était utilisée par la compagnie de Ferries “Trans Europa Ferries” en faillite depuis avril 2013. Avec cette faillite, c'est la fin des ferries entre Ostende et l'Angleterre, la malle bien connue qui a fait la navette entre Ostende et l'Angleterre depuis 175 ans.

Les ateliers situés à l'est du port sont fermés. Ils étaient utilisés par différents services, aussi bien civils que militaires (les bateaux-phares y étaient également entretenus). Tout le matériel a été transporté à la base de Zeebruges en septembre 2007 et les installations ont été transférées à l'administration portuaire. Une grande partie des batiments est à l'abandon.

Même l'hôpital militaire bien connu est transformé en appartements. L'arrêt de tram a perdu son nom d'origine 'Militair Hospitaal' pour devenir 'Duin en Zee'.

A Ostende, il ne reste en fait plus que le centre de formation de lutte anti-mines (Eguermin, Ecole de la guerre des mines), situé près du parc, dans ce qui reste de la caserne bootsman Jonsen. Il s'agissait à l'origine d'une base militaire avec un régiment qui y était caserné, mais ce régiment a été dissout: l'espace disponible étant trop restreint pour héberger un régiment moderne.


Le mess des officiers, bâtiment classé.
Utilisé comme réfectoire

Historique caserne Bootsman Jonsen

La base prend naissance pendant la période hollandaise (1815-1830). Le but est de protéger la ville d'Ostende. En 1865, la ville d'Ostende perd sa fonction de bastion militaire et on utilise une partie des terrains militaires pour créer un parc (le "bois de Boulogne" qui sera appellé plus tard le Maria-Hendrikapark). L'idée est qu'il est plus facile de retransformer un parc en caserne, que des logements.

Le mess des officiers sera bâti entre 1908 et 1911 en style néo-classique (c'est maintenant un bâtiment classé). C'est une des dernières réalisations de l'architecte Louis Delacenserie.

Le 3e régiment de ligne y est hébergé pendant l'entre-deux guerres et la caserne reçoit le nom de caserne Général Mahieu, du nom d'un général actif pendant la première guerre mondiale.

Les allemands utilisent la base pendant la seconde guerre mondiale. Il y a encore un bunker allemand très important sur le site. Il fait 68 m de long et 8,5 m de large, avec des murs de 1.5 m d'épaisseur minimum. Ce bunker est unique en Belgique (le bunker à Wenduine est également très spécial). Une grande partie de ce bunker est souterrain et servira de central téléphonique par après (comme à Wenduine). Ce bunker est classé (comme tous les bunkers de la seconde guerre mondiale en Belgique).

La base est alors utilisée par les anglais à la libération. La Belgique venait juste d'être libérée et l'armée belge n'existait pas vraiment. Un autre exemple de collaboration avec les anglais est la "Marche officielle des parachutistes" composée en 1946 par Pierre Leeman, qui est également utilisée par les anglais (SAS: Special Air Services). En fait c'est un repiquage éhonté d'une marche espagnole: “Marcha tradicional de Ingenieros” (si, si, faites une recherche sur google).

La base sera une des premières bases de la toute nouvelle force navale belge d'après guerre. En 1956, on construit un bâtiment important qui sera la base de formation pour le déminage. Le déminage était (et est toujours, mais de moins en moins) la spécialité belge.

La base change à nouveau de nom en 1972 et devient la caserne Bootsman Jonsen, du nom d'un matelot anversois qui s'est angagé dans la marine anglaise (section Belge) en 1941. Il trouvera la mort le 24 septembre 1944 lors d'une opération de déminage sur l'escaut.

La centralisation des différents services de la marine à Zeebruges commence à partir de 1976. Le transfert est terminé en 2007: le port de Zeebruges offrant plus de place pour les différents types de navires: démineurs, les frégattes et les navires de soutien.


Le bâtiment d'Eguermin:
c'est le seul bâtiment encore utilisé.

Actuellement, il ne reste plus que l'école des démineurs dans la caserne Bootsman Jonsen. La caserne est une collaboration internationnale avec les Pays Bas (qui utilisent le même type de démineurs). Les français, qui utilisent également le même type de navire, ont préféré faire cavalier matelot seul. Le centre d'Ostende est le centre de référence: la formation des équipages (même néerlandais) se fait à Ostende et à Zeebruges.

La base contient également un centre de recherche maritime qui analyse les échantillons rapportés par le Belgica, le navire de recherche océanographique de la Marine.

Une grande partie du terrain de la caserne (qui n'est plus utilisé et est laissé à l'abandon) ont été vendus à la ville d'ostende en 2009 pour y bâtir des logements. Les travaux de déblaiement ont commencé en 2015, on va y construire des appartements. Le bunker de communication bâti par les allemands pendant la seconde guerre mondiale sera préservé.

La dernière photo (en bas de page) est une vue aérienne du port d'Ostende dans les années 1990. Il y a encore une activité très importante: la malle vers l'Angleterre (Régie des Transports Maritimes) qui n'existe plus, la base de la Force Navale dont il ne reste plus que quelques bâtiments délabrés et un pylone inutilisé. La seule activité industrielle qui reste est le filtrage et le rincage du sable.

Et puis on apprend que dans le cadre des restructurations (lisez: manque de fric) on van fermer la base d'Ostende. En soit c'est une bonne décision, car il est inutile de garder une base ouverte seulement pour une école qui ne donne que quelques cours par an et un laboratoire qui n'est pratiquement plus utilisé.

L'école Eguermin peut facilement être déplacée à Bruge où se fait tout le reste de l'écolage des futurs militaires de la marine et le laboratoire peut aller à Zeebruges, qui est le port d'attache du Belgica, le navire de recherche.

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's