Marine Zeebrugge
CMT: Chasseur de mines tripartite
CMT
Root » Serveurs » Electro-ménager » Marine Zeebrugge » CMT » Chasseur de mines

-

-

L'école de formation se trouve à Ostende (Eguermin). Il s'agit actuellement d'une collaboration entre les Pays Bas et la Belgique. Le port d'attache des navires est actuellement Zeebruges. Toutes les installations réparties entre Anvers, Ostende et Zeebruges ont été centralisées à Zeebruges.

Les mines marines sont décrites sur une page séparée.

Dragueur ou chasseur?

Le draguage classique (avec des chaines entre deux navires) n'est plus guère utilisé. Les dragueurs de mines naviguent au dessus des mines, et puis les font exploser quand ils sont à distance. Pour cela ils tirent derrière eux un leurre faisant beaucoup de bruit et produisant un champ magnétique très important. Il s'agit d'une opération dangereuse, car les dragueurs de mines doivent d'abord passer au dessus des mines. De plus, ce n'est pas sûr que toutes les mines ont explosé après le passage du leurre: en effet, certaines mines peuvent être programmées pour n'entrer en action qu'au troisième ou xième passage.

Les chasseurs de mines recherchent activement les mines avec un sonar perfectionné. Le sonar permet de détecter tous les objects ayant une taille de plus de 10cm, qu'ils soient ensevelis sous la vase ou maintenus entre deux eaux. Le niveau de détection dépend de l'état de la mer, mais également du gradient de température de l'eau de mer, qui est plus favorable de nuit.

Caractéristiques des navires

Les dragueurs de mines et les chasseurs de mines doivent avoir une signature magnétique la plus faible possible pour éviter de déclencher les mines magnétiques. Quand des mines ont été larguées, c'est le chasseur de mines qui est envoyé dans la zone pour rechercher et faire exploser ces mines.

Normalement seul les dragueurs et les chasseurs de mines sont équipés d'un système d'immunisation magnétique. Plus le navire contient du métal, et plus il est difficile à rendre invisible aux mines. Les chasseurs de mines sont donc des navires très spécialisés.

Le but de l'immunisation magnétique est de rendre la signature magnétique du navire la plus faible possible. Dans le meilleurs des cas, elle dépasse à peine du niveau du bruit de fond ambiant. La signature ressemble par exemple à celle d'un canot pneumatique ou d'un radeau.

Pour éviter le bruit (aussi bien magnétique qu'accoustique), les navires sont fort hauts sur l'eau, avec les groupes électrogènes placés très haut (la perturbation magnétique diminue rapidement avec la distance). Pour stabiliser le navire, celui-ci est équipé d'un système anti-roulis (stabilo): il s'agit d'un immense piston qui déplace le carburant dans les soutes en quelques secondes et contrecarre ainsi le roulis.

Pendant la chasse, le gros moteur diésel de propulsion est à l'arrêt et le navire navigue avec ses moteurs électriques. Le bateau dispose de 3 groupes électrogènes (des turbines à gaz) qui sont extrèmement silencieux et ne produisent pas de trépidations. Les deux hélices de la propulsion électrique sont conçues pour produire le moins de cavitation possible. Pendant la navigation électrique, l'hélice principale est mise en drapeau pour éliminer la trainée.

Avant de partir en mission de déminage, les navires doivent passer par une installation de "ranging" qui va déterminer la signature magnétique et accoustique du navire. L'installation de ranging se compose d'une série de capteurs magnétiques et accoustiques placés à faible profondeur et arrangés sous forme d'un réseau. Les perturbations du champ magnétique terrestre sont mesurés pendant que le navire navigue au dessus des capteurs.

Si nécessaire on modifie les paramètres du système d'immunisation. Il faut parfois éliminer certains appareillages: les navires hollandais ont une salle de fitness et le matériel (haltères etc) doit être enlevé en cas de mission. Heureusement que l'effet diminue rapidement avec la distance: l'effet d'une chaine hifi (avec des hauts parleurs avec des gros aimants) n'est plus mesurable à quelques mètres de distance. Par contre, la masse metallique d'un gros moteur se fait sentir à plus de 10m. Ce sont ces gros appareils qui doivent être neutralisés magnétiquement: chaque grosse masse métallique dispose de bouches d'immunisation locales dont on peut modifier l'effet.

Les chasseurs de mines sont extrèmement maniables. Ils disposent d'une propulsion par moteur diésel de 1370kW entrainant une hélice à pas variable et d'une double propulsion électrique montée sur le gouvernail (pods électriques). L'étrave contient aussi deux hélices, permettant au navire de virer sur place ou de se maintenir en place même par fort vent latéral (positionnement dynamique).

Les chasseurs de mines disposent d'une trappe au milieu du navire pour permettre aux plongeurs d'aller directement à l'eau sans avoir à sauter par dessus bord. Quand une mission enmène des plongeurs, on place également un conteneur avec caisson hyperbare sur le pont. Ce caisson sert en cas d'accident de plongée (remontée trop rapide). Le caisson hyperbare permet également des opérations sous-marines plus rapides: en effet, la phase de remontée peut être effectuée dans le caisson: ainsi le navire n'a pas à rester sur place lors des paliers de décompression: la "remontée" est effectuée dans le caisson, pendant que le navire navigue vers un autre lieu d'opération.

Les navires sont régulièrement mis à jour: on remplace la partie électronique (nouveaux systèmes de radar et de sonar, nouveau système anti-mines, etc). Il est plus rentable de mettre l'équipement à jour que de faire construire de nouveaux navires: les coques en polyester sont en effet pratiquement inusables.

Pratiquement le seul équipement qui est encore d'origine est le système d'immunisation magnétique (degaussing). En effet, si on trouve des radars, des sonars, des systèmes de navigation dans le commerce normal, le système d'immunisation magnétique doit être fait sur mesure. Le système d'origine fonctionnant très bien, il n'y a aucune raison de le remplacer. Il se compose d'une console de commande qui produit les courants de neutralisation et de boucles réparties dans diverses parties du navire. Le courant envoyé dans ces boucles produit un champ magnétique inverse qui annule le champ produit par le navire.

Ces navires sont multifonctionnels et servent également au secours en pleine mer. Il y a pratiquement toujours un ou deux navires prêts à partir dans le port de Zeebruges (RDS: Ready Duty Ships). L'entrainement des équipages est centré sur des scénarios de catastrophes maritimes.

Entretien des navires

L'entretien des chasseurs de mines tripartite se fait exclusivement à Zeebruges. Même les navires des Pays Bas sont entretenus à Zeebruges. La base dispose de quatre emplacements pour le radoub (trois sous abris). Les navires sont hissés hors de l'eau via une plateforme qui descend dans l'eau et puis remone une fois que le navire est en place et amarré (dock flottant). Le navire est ensuite transporté jusqu'au hangar. C'est une opération spectaculaire qui est effectuée en quelques heures (voir photos).

En Belgique, les navires sont hissés hors de l'eau, tandis qu'aun Pays Bas on utilise la cale sèche: un dock muni d'une écluse. Une fois le navire en place et fixé, on pompe l'eau du dock.

Le grand entretien est effectué environ tous les six ans. Tous les moteurs sont révisés. Actuellement, chaque navire qui passe à l'entretien reçoit un nouveau groupe électrogène diésel: Le groupe délectrogène d'origine n'est plus assez puissant et il faut alors soit utiliser en plus une des turbines à gaz ou débrancher quelques gros consommateurs (délestage automatique de la cuisine, du stabilo ou de la climatisation). Quand on voit sur d'anciens films un navire CMT qui est incliné sur l'eau, c'est que le stabilo a été débranché.

Après avoir remplacé le générateur par un modèle plus puissant, il faut également remplacer une partie des cables, les transfos de mesure du courant et les indicateurs.

On profite du grand entretien pour remettre l'appareillage à jour: sonar plus performant, nouvelle installation de radio, etc.

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's