Historique
Magnétoscope grand public
 
Root » Serveurs » Electro-ménager » Historique » Image » Vidéo » Magnétoscopes

Liste de systèmes d'enregistrement utilisés par les magnétoscopes grand public.
-

-


Déplacement des bandes de fréquence à l'enregistrement
Il doit se passer pas mal de choses avant que le signal vidéo ne puisse être enregistré sur la bande magnétique. Le signal ne peut pas être enregistré directement, car les nombreux drop outs réduiraient fortement la qualité de l'image. Pour pouvoir enregistrer un signal vidéo avec une bande passante minimale de 3MHz il faut faire défiler la bande à au moins 3m/s. Cela n'est possible que si la tête enregistre des pistes inclinées. Les pistes sont très minces, environ 50µm; les drop outs et variations de niveau sont donc très importantes.

Le signal vidéo est transformé en signal FM, où les variations d'amplitude ne jouent aucun rôle. On utilise une déviation qui va de 3.5 à 4.5MHz (cela dépend du système utilisé). Il apparait des bandes latérales qui doivent également être enregistrées, car elles contiennent l'information vidéo. La bande passante totale van d'environ 1MHz à 6MHz. La vitesse d'enregistrement doit passer à 5m/s.

L'information couleur ne peut pas être enregistrée simultanément avec le signal vidéo, car la bande passante est limitée à 3MHz, alors que l'information couleur se trouve à 4.43MHz. La porteuse couleur est déplacée à une fréquence aux alentours de 600kHz. Le laserdisc qui dispose d'une bande passante plus étendue n'a pas besoin d'enregistrer séparément la luminance et la chrominance.

Certains appareils auront le son hifi, qui est obtenu par enregistrement FM à une fréquence de 1.2 et 1.4MHz. La fréquence utilisée se trouve dans la bande déjà utilisée par l'image. Sony (Betamax) utilise des fréquences vidéo plus élevées (la qualité des nouvelles bandes magnétiques et des têtes est suffisamment bonne pour le permettre). Un magnétoscope Betamax peut décoder automatiquement les deux fréquences, tandis que l'écriture ne s'effectue plus que sur la bande plus élevée. Les appareils VHS utilisent des têtes éparées avec un azimuth inverse pour éviter la diaphonie.

Pour le système V2000 il faut encore ajouter les signaux de suivi de piste (voir plus bas).


VCR de Philips

VCR, VCR longplay et SVR

Au début des années 1970, Philips lance le premier magnétoscope grand public. Le prix est encore très élevé (1/3 du prix d'une voiture) et ces appareils ne sont utilisés que dans les écoles. On enregistrait les programmes de la télévision scolaire pour les reproduire par après lors des cours.

La qualité de l'image était assez bonne à cause du déplacement rapide de la bande et de la largeur importante des têtes vidéo. La qualité de l'image ne sera pas améliorée avec les systèmes suivants. Le système VCR avait des caractéristiques particulières, par exemple les deux bobines placées l'une au dessus de l'autre, permettant des cassettes assez compactes. Il n'était pas possible de faire défiler la bande tant qu'élle était dans la cassette: quand l'appareil était mis sous tension, la bande était enroulée autour du tambour et toutes les opérations étaient effectuées avec la bande autour du tambour. L'angle que faisait la bande était ainsi moindre, ce qui permettait un bobinage normal de la bande.

Le tambour des têtes était monté sur un plateau tournant. Pendant la sortie de la bande hors de la cassette, le tambour pénétrait légèrement dans la cassette. C'était un système permettant de gagner un peu de place, mais qui compliquait la mécanique.

Le système VCR originel utilisait un tambour avec des têtes identiques. Pour éviter la diaphonie entre deux têtes, il fallait laisser un bout de bande vierge entre deux pistes (guard band) ce qui explique la vitesse de défilement importante utilisée.

Le système VCR longplay utilise des têtes vidéo avec un azimuth inverse pour les deux têtes, ce qui permet de réduire suffisamment la diaphonie pour pouvoir éliminer l'espace entre deux pistes. Les cassettes sont identiques, mais un enregistrement LP ne peut pas être reproduit sur un appareil normal et inversément. La durée d'un enregistrement passe d'une heure à deux heures, mais les bandes VC-60 étaient très fines et pouvaient parfois causer des problèmes mécaniques.

Grundig a lancé un système SVR (Super Vieo Recorder) basé mécaniquement sur le système VCR de Philips, mais utilisant des cassettes avec un meilleur couchage magnétique, permettant d'encore réduire la vitesse de la bande. Ici aussi, les enregistrements SVR ne sont pas compatibles avec les enregistrements VCR, mais les bande SVR peuvent être utilisées sur les appareils VCR (l'inverse n'est pas vrai).


Betamax

Sony lance la norme Betamax en 1975. Sony utilise un système mécanique similaire à celui du VCR, mais les deux bobines sont placées horizontalement à la même hauteur. Ici aussi la bande reste autour du tambour pendant toutes les fonctions, ce qui permet une fonction "peep scan": pendant le bobinage rapide on peut faire apparaitre l'image en appuyant continuellement sur le bouton de défilement. C'est une manière aisée de voir ce qui se trouve à cet endroit de la bande pendant le défilement même, un système qui n'est pas possible avec les autres appareils.

En général, le système Betamax donne un emeilleure qualité d'image, mais un son un peu moins bon à cause de la vitesse linéaire de la bande plus faible. Mais les premières cassettes avaient une durée de seulement 1 heure aux Etats Unis. Les appareils étaient chers et les clients préféraient attendre encore quelques années. Ils pensaient que le système VHS qui était en cours de développement allait donner de meilleures images. La durée d'enregistrement des cassettes était en effet supérieure, le coût d'un appareil inférieur (car tous les fabricants pouvaient acheter une licence et se faire la concurrence), mais la qualité de l'image était moins bonne.

En comparaison des autres systèmes, la détection de fin de bande est magnétique, par une petite bobine qui détecte le film métallique en fin de bande, tandis que les autres systèmes utilisent un bout de bande transparent et deux photo-diodes.

Betamax a également produit des appareils Hifi. Comme l'enregistrement hifi s'effectue avec les mêmes têtes que l'enregistrement vidéo, il y a moins de problèmes qu'avec les appareils VHS hifi. De nombreux audiophiles ont remplacé leur enregistreur à bande par un enregistreur Betamax Hifi, car la qualité était inégalée. Elle ne sera égalée qu'avec le lecteur de CD.


VHS

Le système VHS a été lancé un an après le système Betamax et est devenu rapidement plus populaire que celui-ci. Le qualité de l'image était moins bonne et ce n'est qu'avec l'apparition de magnétoscopes VHS-HQ compatibles qu'il y aura une amélioration.

Les appareils VHS utilisent le chargement "M" (en comparaison du chargement "U" utilisé par le VCR et le Betamax), permettant une mise en route un peu plus rapide. Pourtant certains fabricants ont utilisé le chargement en U comme les decks "Charlie" de Philips, des magnétoscopes dont le défilement correct de la bande était particulièrement difficile à régler correctement, ce qui fait qu'il n'y a jamais eu de deck Charlie avec son hifi.

Le son hifi était possible en placant deux têtes supplémentaires sur le tambour, ayant un azimuth inverse pour limiter la diaphonie. Le signal hifi était enregistré en premier sur toute l'épaisseur de la bande, et puis le signal vidéo était enregistré par dessus, effacant une partie du signal hifi. Si le magnétoscope n'était pas réglé correctement, le son hifi ne pouvait plus être récupéré. Comme le son hifi était uniquement présent en profondeur, il fallait utiliser des cassettes hifi spécifiques dont la couche magnétique était un peu plus épaisse. Les bandes de 4 heures n'étaient pas destinées à l'enregistrement hifi.

V2000

Le système V2000 a été lancé en 1979 par Philips en remplacement du système VCR qui ne permettait d'enregistrer que 2 heures au maximum. Ici le banancier vole de l'autre coté, avec une durée d'enregistrement de deux fois quatre heures. A cause de la vitesse de défilement plus lente et des pistes particulièrement fines, la qualité de l'image n'était pas très bonne. C'était un système complexe pour un résultat moyen.

On utilise également le suivi de piste dynamique (DTR: dynamic track following): pendant l'enregistrement on ajoute des fréquences-pilote (4 fréquences au total). Les fréquences se trouvent dans la partie basse du spectre et la diaphonie est importante. En mesurant le signal des pistes voisines on peut corriger le positionnement des têtes vidéo, qui sont montées sur un cristal piezo-électrique. Le cristal se déforme quand on applique une tension élevé, ce qui permet à la tête de suivre la piste.

Tous les appareils n'avaient pas cette possibilité qui était limitée aux appareils plus chers. Les appareils un peu meilleur marché n'avaient pas cette possibilité, ce qui fait que tu achetais alors un appareil moins bon (et malgré tout plus cher) que ce qui était disponible sur le marché. L atransmission du signal électrique aux cristaux piézo s'effectuait avec des contacts glissants qu'il fallait remplacer très souvent (plus souvent que les gallets presseurs des decks Charlie...) Il n'était pas possible d'utiliser un transfo rotatif à cause de la tension élevée nécessaire.

Les cassettes avaient des découpes qui indiquaient la longueur de la bande. En faisant défiler la bande dans un sens et puis dans l'autre lors du placement de la cassette, il était possible de déterminer assez précisément la position de la bande. Ce système sera repris plus tard sur certains appareils VHS).

La seconde génération des appareils Philips (il n'y avait pas d'autres fabricants) a une mécanique compacte qui peut être extraite en une fois de l'appareil. La stéréo était possible, mais uniquement avec la piste linéaire qui produisait une qualité moyenne.

La production des appareils V2000 est stoppée en 1986. Les frais de production sont trop élevés et Philips ne peut pas concurrencer le ssytème VHS. Philips passera alors à la norme VHS avec les mécaniques echo, puis charlie (avec son défilement de bande bizarre) et puis turbo, qui était le meilleur système et qui a évolué au fil des versions. Finalement Philips fera fabriquer ses magnétoscopes en, Chine par un fabricant de fours à pain. La qualité est désastreuse, mais les marges bénéficiaires sont bonnes. Les gens croyaient encore à l'époque que Philips, c'était de la qualité.

Largeur de piste vidéoVitesse linéaireVitesse relative des têtes vidéo
VCR (LP/SVR)50 (130/85)µm14.29 (6.56/3.95)cm/s8.1 (8.18/8.3)m/s
Betamax32.8µm1.87cm/s5.8 m/z
VHS (LP)49 (24.5)µm2.34 (1.17)cm/s4.8m/s
V200022.6µm2.44 cm/s5.0m/s

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's