Historique de la radio
Quelques exemples de radios
Radio
Root » Serveurs » Electro-ménager » Historique » Radio-tv » Radio » Exemples V

Les premières radio "tout-transistor" (ou "Solid State") ne pouvaient recevoir que la modulation d'amplitude (grandes ondes et petites ondes). Voici les premières radio qui peuvent recevoir la fréquence modulée.

Mais que nous manque-t-il encore? La FM bien sûr! La FM a fait son apparition après la seconde guerre mondiale et était principalement utilisée en Allemagne, puis aux Pays Bas, mais très peu en France où on écoutait surtout les "GO", les Grandes Ondes avec RTL, Europe 1 et France Inter. Actuellement les ondes moyennes sont fort délaissées, il n'y a plus que la RTBF qui émet sur 621kHz.


8- Radio à transistors avec enfin la FM
Cette radio utilise les premiers transistors valables de la série AF (après la série OC44 et OC45 uniquement utilisables en modulation d'amplitude). La partie basse fréquence utilise encore des transistors de la sérrie OC. SBR est la plus grande marque de radio en Belgique.

L'amplification FM haute fréquence est réalisée par un montage à base commune, le seul type de montage qui puisse amplifier les fréquences élevées utilisées en FM.

Le second étage est un mélangeur avec oscillateur local qui transforme la haute fréquence en moyenne fréquence plus facile à amplifier.

Le troisième transistor est soit utilisé comme premier étagen moyenne fréquence pour la FM, soit comme oscillateur-mélangeur pour la modulation d'amplitude.

Les deux transistors suivants sont des étages moyenne fréquence, aussi bien pour la FM que pour la modulation d'amplitude. Le controle automatique du gain s'effectue sur le transistor moyenne fréquence T4.

L'amplification basse fréquence est classique pour l'époque, avec un transformateur déphaseur pour l'étage final et un second transformateur en sortie.


Radio a transistors AM/FM
8- Radio à transistors AM/FM
La radio utilise un AF124 pour l'amplification haute fréquence, un AF125 pour le changement de fréquence et 3 AF126 pour la moyenne fréquence (on commence déjà à parler de fréquence intermédiaire (FI)).

En AM, on utilise uniquement les 3 AF126, le premier pour le changement de fréquence et les deux suivants pour la fréquence intermédiaire.

La partie audio est classique et se compose d'un AC126, d'un AC125 et de deux AC128 complémentaires. L'étage final ne recoit plus de signal quand on branche un écouteur.

Notons la présence d'une correction AFC pour la FM qui agit sur la fréquence de l'oscillateur local pour réduire sa dérive en fréquence. Le neutrodyne est toujours nécessaire.

Comme les transistors ont un gain plus important, on peut ajouter des résistances qui vont réduire les déformations et les oscillations parasites et par la même occasion augmenter le facteur de qualité des circuits accordés. Enfin, la qualité sonore est très bonne.


Radio à transistors (silicium)
Cette radio utilise des transistors au silicium (à part dans l'étage final). Les transistors au germanium sont remplacés par des transistors au silicium. Dans la partie FM il s'agit d'un BF194 au lieu d'un AF124 et d'un BF195 au lieu d'un AF125, mais le schéma n'est pas tellement modifié.

Dans la partie moyenne fréquence on remplace les AF126 par deux BF194 et un BF196. Ici aussi on utilise le premier transistor comme oscillateur/mixeur pour la modulation d'amplitude.

La partie basse fréquence utilise un BC109 (version low noise du BC108) et un BC108. L'étage final est enfin équipé de transistors complémentaires et les transformateurs ont disparu. Les transistors sont toujours au germanium, qui à l'époque avaient un gain plus important: AC187K et AC188K, Le "K" indique que le transistor est monté dans un bloc métallique pour pouvoir être fixé sur un refroidisseur.

C'est une des dernières radios produites par SBR et on remarque qu'on réduit les frais: pas d'AFC (correction de la fréquence en FM pour compenser la dérive de l'oscillateur local), CAV sur un seul transistor et pas de correction de la température des transistors au germanium (NTC).

Grâce à l'utilisation d'un haut-parleur assez grand et l'étage complémentaire, on dispose malgré tout d'une bonne qualité sonore.

Une caractéristique de nombreux étages audio, c'est que le courant du dernier transistor de commande (BC108) circule dans le haut-parleur. Ce montage permet d'augmenter l'impédance de charge du transistor et donc d'augmenter le gain en tension.

Malheureusement, on ne fabrique plus de radios en Europe. Les nombreuses marques disparaisent: Novak, ACEC, SBR. Même Philips ne fabrique plus de postes de radios. Philips ne fabrique plus rien, mais fait appael à des firmes à l'étranger pour fabriquer là où c'est le moins cher.


Radio avec FM stéréo

La dernière radio a été conçue pour être intégrée dans un meuble. Il n'y a pas de haut parleurs fournis (c'est un chassis nu), mais la radio peut commander deux HP de 12W.

La radio a un étage FM en base commune (BF200) et un oscillateur séparé avec AFC. La partie moyenne fréquence se compose de trois transistors et un transistor intermédiaire dont sa fonction principale est de fournir un signal dont l'amplitude dépend du signal reçu. Un tel signal est en fait également disponible sur le condensateur du discriminateur. Les transistors de la partie moyenne fréquence sont BF194 et BF196.

Le décodeur stéréo est décrit plus en détail sur cette page et se compose de trois BC147, un BC148, un BC149 et un BC158.

La partie AM a un oscillateur indépendant (BF195) un étage mélangeur (le second étage moyenne fréquence FM) et un étage moyenne fréquence BF196.

La radio ne fonctionne que sur secteur. C'est le début des chaines hifi avec radio, tourne-disques, enregistreur à cassette et finalement lecterur de CD.

la partie basse fréquence utilise un couplage direct et utilise les transistors BC149C, BC148A et AC128 comme étage de commande. L'étage final complémentaire utilise une paire AD161/AD162.

Ici aussi le courant de l'étage de commande passe par le haut parleur, ce qui permet un gain en tension plus élevé. Le courant continu dans le haut parleur est de 4mA. Plus tard on utilisera un montage bootstrap qui permet d'éviter cet inconvénient tout en garantissant le gain élevé. Une des caractéristiques de ce circuit est que l'amplificateur est automatiquement mis hors-tension quand il n'y a pas de haut parleur de connecté.

La page d'index radio contient d'autres informations techniques sur la radio (ou ce qu'il en reste...)

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's