Télévision
Historique des téléviseurs
Electroménager
Root » Serveurs » Electro-ménager » Historique » Image » Télévision » Monochrome USA


Les normes de télévision analogique sont décrites ici.


TELE-TONE TV208TR

TELE-TONE TV208TR
Il s'agit d'un des premiers téléviseurs construit après la seconde guerre mondiale, utilisé aux Etats Unis. En Europe, les pays avaient trop souffert de la guerre et il n'était pas encore question de télévision.

La télévision ressemble plus à un oscilloscope et l'écran est rond et vraiment minuscule. La déflection est électrostatique comme un oscilloscope: c'est plus simple à mettre en œuvre, cela consomme moins mais cela ne fonctionne que pour les faibles déflections.

L'appareil est composé de deux chassis, reliés ensemble par un cable: la partie signal et la partie déflection et alimentation.

Il n'y a pas de module séparé pour le tuner (haute fréquence), tout se fait sur le même chassis. Le signal d'antenne est amplifié par un montage à grille commune. L'oscillateur est une double triode. Le tube au milieu reçoit les deux signaux sur sa grille. La non-linéarité du tube produit différentes fréquences et nous utilisons uniquement la moyenne fréquence. Les autres produits du mélange sont filtrés.

Il y a ensuite trois étages moyenne fréquence dont les deux premiers bénéficient d'un controle automatique du gain. Le CAG est facile à réaliser avec un signal à modulation négative, il suffit de détecter les pointes de modulation, qui sont toujours fixes (tops de synchronisation). Il y a ensuite un étage video et un séparateur de synchronisation. La composante continue du signal vidéo est perdue: quand la télévision doit rendre des scènes foncées, cela se remarque uniquement au contraste qui est réduit.

La partie son est classique, le signal son FM est prélevé sur le signal vidéo, amplifié par un tube, détecté (discriminateur). Le son basse fréquence se compose de deux tubes. A la différence des postes européens, la fréquence FM se trouve à 4.5MHz de la fréquence image au lieu de 5.5MHz. Un controle automatique du gain n'est pas nécessaire en FM. Il y a déjà eu un controle du gain qui agit sur le signal MF vidéo, et qui influence donc aussi le signal MF audio.

La haute tension est fournie par un oscillateur dont l'alimentation provient directement du réseau électrique (avant les redresseurs). L'oscillateur est donc mis à l'arrêt à chaque demi-période, mais cela permet de soulager les redresseurs.

L'alimentation n'utilise pas de transfo et est donc limitée par la tension d'alimentation de 115V, ce qui permet une tension de 160V (sans les pertes, en pratique donc 140V). Au lieu d'utiliser un doubleur de tension classique qui alimente l'ensemble des tubes, on utilise un redressement négatif qui n'alimente que les tubes de sortie: son, vidéo et déflection. Ces tubes ont leur cathode non pas à 0V, mais à -140V. Le doubleur de tension classique était utilisé dans les premiers téléviseurs européens où il fallait tenir compte des différentes tensions de réseau: 110V, 130V et 220V.

La déflection est électrostatique, le courant nécessaire est donc très faible, inférieur à 1mA pour la déflection verticale. Pour obtenir un signal plus important pour la déflection horizontale, on utilise un auto-transformateur élévateur.


Admiral 19A1
Admiral 19A1
Cette télévision a été fabriquée quelques années plus tard. l'appareil utilise un transfo de secteur, ce qui permet de se passer de circuit doubleur. Au lieu d'utiliser un circuit série pour le chauffage, tous les tubes sont ici alimentés avec du 6.3V. Les deux appareils utilisent des circuits assez identiques (le nombre de tubes est identique).

Ici aussi on utilise une penthode HF dans le syntoniseur, suivi d'un oscillateur-mélangeur (triode double). Nous avons ici aussi trois étages moyenne fréquence vidéo suivi d'un détecteur et d'un tube vidéo. Il y a également un réglage automatique du gain qui agit sur la penthode HF et sur les deux premières penthodes MF. L'étage vidéo est couplé par condensateur et il n'y a pas de restauration du niveau du noir.

Il est possible de transmettre le niveau du noir via un couplage direct, mais cela n'est possible qu'avec des transistors complémentaires.

La partie audio est relativement classique, sauf que le tube final audio fournit également la haute tension à une partie de la télévision. La cathode du tube final audio se trouve à environ la moitié de la haute tension. C'est la seule différence notable avec un circuit audio classique.

La très haute tension est également produite par un oscillateur séparé qui n'est pas synchronisé à la fréquence de ligne.

La déflection est encore électrostatique et consomme peu, mais ne permet qu'une déflection limitée. On ne peut utiliser que des tubes avec diagonale d'image limitée, autrement le tube devient bien trop long. La diagonale d'image est limitée à 6 pouces sur 8 pouces, c'est encore un écran très petit (mais déjà plus grand qu'un écran de smartphone).

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's