Historique
Les débuts de la télévision
Television
Root » Serveurs » Electro-ménager » Historique » Image » Télévision » Avant-guerre III

Historique de la télévision

Les allemands ont produit des émissions de télévision avant et même pendant la seconde guerre mondiale.


L'Allemagne nazie avait une grande avance sur le point de vue technologique au début de la seconde guerre mondiale. L'électronique pendant la seconde guerre mondiale est décrite ici.
L'Allemagne avait un système de télévision qui fonctionnait déjà avant la seconde guerre mondiale. Les premières captations ont été effectuées lors des jeux olympiques de Berlin en 1936 (en 180 lignes) puis on est passé assez rapidement au système à 441 lignes. Le système en 180 lignes était basé sur le scanner qui lisait le film (intermediate film system), tandis que le système en 441 lignes était purement électronique.

L'écran de télévision faisait 18 sur 22 cm. C'était mieux que les écrans américains qui faisaient 6 sur 8 pouces (15 × 20cm).


Les jeux olympiques de 1936


Un émetteur des allemands émettait depuis la tour Eiffel.
Photo prise par les services de renseignement anglais de la côte anglaise.


Schéma de l'"Einheitsempfänger"

Il y avait des récepteurs dans certaines salles dans quelques grandes villes. Telefunken a fabriqué des récepteurs "Einheitsempfänger". Le but était une production de milliers de téléviseurs, mais à cause de la guerre la production a du se concentrer sur l'électronique militaire.

Ces appareils ne pouvaient reçevoir qu'une seule fréquence, réglée en usine. Tous les récepteurs de télévision de l'époque ne pouvaient recevoir qu'une seule fréquence, aussi bien lors des tests en France qu'en Angleterre, c'était plus une question de technique qu'une question de politique.

Les récepteurs pouvaient aussi bien recevoir le programme par voie aérienne (fréquence de la porteuse image à 46MHz), mais ont été adaptés plus tard pour pouvoir recevoir le signal par cable coaxial. Certaines grandes villes étaient reliées par un cable coaxial qui transmettait le programme de télévision. Le programme était transmis en moyenne fréquence pour réduire les pertes dans le cable. Le système était utilisé car il ne nécessitait pas d'émetteurs qui étaient régulièrement bombardés par les alliés.

Chaque entreprise produisait un ou plusieurs types de téléviseurs, certains étaient destinés à un usage domestique, d'autres étaient prévus pour être utilisés dans des salles de cinéma adapatées (mais l'écran de télévision était toujours aussi petit).

Le téleviseur se compose d'un étage haute fréquence suivi d'une penthode mélangeuse. On utilise un tube séparé comme oscillateur.

La partie moyenne fréquence image se compose de 4 penthodes dont certaines ont un circuit acordé. Le signal est directement envoyé à la première grille du tube-image, il n'y a pas d'amplification vidéo. Le réglage du contraste se fait en modifiant le gain du premier tube moyenne fréquence.

Un commutateur permet de recevoir soit le programme à l'antenne, soit le programme diffusé par cable coaxial.

La partie son est séparée dès l'étage mélangeur et se compose de deux penthodes. Le signal audio est modulé en amplitude. Il est détecté par une simple diode et amplifié par une penthode. Le réglage du volume se fait ici par modification de la résistance de la cathode du premier tube moyenne fréquence. Il n'y a pas de controle automatique du gain.

L'alimentation est triple: une partie audio (qui pouvait fonctionner seule) et une partie video et très haute tension. Les bobinages pour la basse tension alimentent les tubes (chauffage) et permet d'éclairer le cadran.

L'alimentation audio alimente les tubes HF, moyenne fréquence audio et basse fréquence audio. Le haut parleur est de type électromagnétique et non de type dynamique comme les hauts parleurs modernes. Le champ magnétique est crée par un bobinage supplémentaire parcouru par le courant continu. A cette époque, il n'était pas possible de fabriquer des aimants suffisamment puissants. Le bobinage assure en plus une filtration accrue du courant (il fonctionne comme self).

La seconde alimentation fournit le courant à la partie moyenne fréquence vidéo et à la déflection. La déflection est déjà magnétique: il ne s'agit pas d'un tube d'oscilloscope, mais d'un tube de télévision spécifique.

La très haute tension est produite par un troisième transfo et un doubleur de tension. Cela permet d'utiliser un transfo qui produit une tension plus basse (fils moins fins et donc fiabilité accrue).

Les allemands ont utilisé leur système en France pendant la seconde guerre mondiale. L'émetteur se trouvait en haut de la tour Eiffel (”Fernsehsender Paris“). C'était en fait le seul émetteur de télévision qui fonctionnait de façon continue pendant la guerre. Les allemands produisaient des programmes pour les soldats casernés dans les environs de Paris, mais aussi pour les français. On estime qu'il y avait un millier de récepteurs à cette époque (sans compter deux récepteurs en Angleterre...)

Les Anglais pouvaient en effet capter les programmes allemands en utilisant de grandes antennes. Ils utilisaient un poste anglais adapté pour la réception. Les services de renseignements anglais filmaient tout ce qui semblait être important. Les anglais avaient ainsi une vue de ce qui se passait en France et en Allemagne (via les actualités). Il n'était plus nécessaire d'envoyer des avions de reconnaissance photographier le résultat des bombardements alliés, les allemands leur fournissaient les images sans le savoir!

Les studios et les émetteurs ont à nouveau été utilisés tels quels par les français après la guerre. Les studios étaient toujours situés Rue Cognacq-Jay près de la tour Eiffel. Les studios y resteront jusqu'en 1992. C'est de là que provient l'expression ”A vous Cognacq-Jay“ utilisées par les reporters en déplacement pour rendre l'antenne au studio.

Les français ont expérimenté avec un système propre en 819 lignes, mais les deux systèmes ont cohabité pendant environ 10 ans, chaque émetteur ayant sa propre programmation. Finalement on a décidé pour un programme unique en 819 lignes, et une caméra en 441 lignes était dirigée vers un téléviseur 819 lignes pour la conversion des lignes.

Les installations allemandes resteront en fonctionnement jusqu'au 3 janvier 1956. Un incendie a alors détruit les émetteurs et les français ont décidé de n'utiliser que le système en 819 lignes.

Finalement les français seront obligés de passer au système en 625 lignes, car aucun pays n'utilisait le système 819 lignes, ce qui rendait l'échange de programmes très difficile.

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's