Historique
Les débuts de la télévision
Television

Historique de la télévision

Nous décrivons ici le système français 819 lignes, lancé par la France juste après la seconde guerre mondiale. Ils voulaient épater le monde, mais se sont retrouvés avec un système totalement incompatible et qui ne permettait pas la couleur.

La France a choisi un système propre en 819 lignes, pour être aussi peu compatible que possible avec le reste du monde. Les pays voisins avaient des récepteurs multinormes pour capter les programmes français, mais en France même il y avait très peu de postes multistandards après la seconde guerre.

Il y a même eu un début de panique en France, les Alsaciens achetant massivement des téléviseurs en 625 lignes (pour capter l'ARD allemande) et délaissaient les 819 lignes.

Plus tard, la France est également passée au système en 625 lignes contrainte et forcée pour la seconde chaine, la première chaine continuant à émettre en 819 lignes. Le système en 819 lignes avait besoin d'une bande passante bien plus étendue que les canaux qui étaient attribués à l'échelle européenne. Les français étaient donc obligés d'acheter un téléviseur multinormes plus cher pour capter le second programme. La couleur qui allait bientôt apparaitre n'était pas réalisable en pratique en 819 lignes.

Si le but de la norme en 819 lignes était de protéger le marché intérieur, cela a également eu pour conséquence que les appareils français ne pouvaient pas être exportés, comme par exemple ce Teleavia P111 au look très moderne, mais qui malheureusement ne fonctionne qu'en 819 lignes.

Et le comble, c'est que rapidement les émissions de la première chaine étaient réalisés en 625 lignes et transformées en 819 lignes à l'émetteur. On aura le même phénomène avec la norme SECAM, les programmes étant réalisés en PAL et transcodés en SECAM à l'émission. Dans les deux cas par manque d'appareils fiables (caméras, tables de mixage,...) en 819 lignes ou en SECAM. A cause du transcodage optique (qui s'efectuait avec une télévision et une caméra), ceux qui regardaient en 819 lignes avaient une image moins nette que ceux qui regardaient la première chaine en 625 lignes.

Mais quand les français ont choisi leur système en 625 lignes, ils l'ont sélectionné pour qu'il soit le moins compatible avec le reste de l'Europe:

  • modulation positive, techniquement moins bonne car ne permettant pas de contrôle automatique du gain. Les parasites étaient plus visibles (apparaissant comme des points clairs) alors que toute l'Europe avait opté pour la modulation négative.

  • son AM alors que tout le monde utilisait la modulation de fréquence.

  • Lors du passage à la couleur, les français ont choisi le système SECAM (utilisé nulle part ailleurs en Europe). Si le système était techniquement bon, on a utilisé une sous-porteuse FM (au lieu d'une sous-porteuse AM) qui cause de nombreux problèmes.
Tout le monde savait que le som FM et la modulation négative étaient meilleurs et pourtant les français n'en ont fait qu'à leur tête. Le seul avantage du passage au 625 lignes était la bande passante normalisée et le fait que les programmes pouvaient être échangés. Car en effet, le couteau tranche des deux cotés: s'il permet de se protéger (un peu...) de l'influence des émetteurs étrangers, il empèche la diffusion des programems (et de la culture...) français aux autres pays européens.

On a ajouté assez rapidement la couleur à la norme en 625 ligne pour faire passer les utilisateurs à la nouvelle norme, mais en utilisant un système totalement incompatible, le SECAM (Surtout Eviter la Compatibilité Avec le Monde).

De Gaulle avait les américains et les anglais en horreur, le pôvre, il ne parlait qu'une seule langue et a du en baver lorsqu'il était en Angleterre. Dès la libération, il a fait cavalier seul. La France se voulait une et indivisible. Le centralisme à tout prix. La France se retire même de l'OTAN “Si les Ricains n'étaient pas là / Vous seriez tous en Germanie / A parler de je ne sais quoi / A saluer je ne sais qui” (Michel Sardou).

Le but du 819 lignes lancé après la seconde guerre mondiale est d'isoler la France du reste du monde: les français ne voulaient plus perdre à nouveau l'Alsace, la Lorraine et les départements du Nord, rattachés à l'Allemagne et comprenant une population importante dont la langue maternelle n'était pas le français. Ce n'est pas un hasard que les premiers relais ont été installés à Lille dans le Nord et à Strasbourg dans l'Est, il fallait éviter à tout prix l'influence étrangère (la langue est le ciment de la nation, et les habitants des régions frontalières parlaient plusieurs langues, ce qui du point de vue centraliste n'est pas une bonne chose).

Et c'est ainsi que les français ont raté le train du multilinguisme, avec la norme de télévision totalement incompatible avec le reste de l'Europe et tous les programmes télévisés et les films doublés. Notez que les Allemands ne parlent aussi qu'une seule langue, ici aussi un résultat du Synchronfassung (le doublage à l'allemande).

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's