Tubes radio
La nomenclature européenne
Tubes
Root » Serveurs » Electro-ménager » Historique » Tubes radio
-

-

Les anciens tubes utilisés en radio et télévision avaient une dénomination spécifique. Prenons par exemple le tube bien connu

U A B C 8 0

Chaque lettre définit une des caractéristiques du tube. Cette nomenclature a pris forme avant la seconde guerre mondiale.
    Tube Nixie | Œil magique

  • Première lettre paramètres de chauffage du tube
    On utilise généralement une seule configuration de chauffage dans tout l'appareil. Dans une radio ou une télé, tous les tubes sont de type "U", "E", "D" ou "P".

  • Lettres suivantes type de tube (diode, triode, penthode, basse puissance, haute puissance,...).
    Si le tube contient plusieurs éléments actifs, on utilisera plusieurs lettres classées dans l'ordre alphabétique.
    Les indicateurs d'accord (œil magique) sont repris sur cette page.

  • Premier chiffre type du socquet (base du tube)

  • Chiffres suivants sous-type de tube.
    Un numéro plus élevé n'indique pas nécessairement un tube plus puissant ou ayant un gain plus élevé, mais simplement un tube plus récent.
On ne met pas d'espace entre les lettres et les chiffres: EL84 est fautif.

Cette nomenclature a été reprise dans les premiers transistors (chauffage 0), et puis étendue à tous les transistors (encodage Pro-Electron encore d'application actuellement).

Une radio sur piles avait 3 batteries, appellées A, B et C:

  • A tension de chauffage.
    On a tout d'abord utilisé une batterie plomb-acide d'un élément (qu'on pouvait recharger), mais quand on a commencer à fabriquer des tubes consommant très peu de courant de chauffage, il est devenu plus économique d'utiliser des piles. Les tubes fonctionnant sur batterie (tension d'un élément = 2V) ont la première lettre K tandis que les tubes fonctionnant sur pile zinc-carbone (tension d'un élément = 1.4V) ont la première lettre D.

  • B haute tension, tension de plaque ou tension anodique.
    Elle était de plus de 100V dans les premiers postes à piles, mais on a pu la réduire à 67.5V dans les derniers postesgrâce à l'amélioration des caractéristiques des tubes.

  • C tension de polarisation.
    Bien qu'une tension de polarisation pouvait être obtenue par une résistance de cathode, cette résistance réduisait la tension disponible et produisait une perte (consommation inutile) d'environ 5%. Bon nombre de postes étaient donc équipés d'une pile de polarisation. la consommation était infinitésimale et les piles ne devaient être remplacées qu'une fois l'an. Quand les tubes ont atteint un rendement suffisant, on a pu se passer de la pile de polarisation.

Types de socquets:
  • 2 Decal ou B10B, tube en verre avec 10 contacts, exemple de tube: ECH200 PFL200. Ces tubes ont le même diamètre que les tubes noval.

  • 3 Octal, tube avec socquet en bakélite, 8 contacts et un détrompeur (encoche en bakélite). Les fils du tube étaient soudés aux contacts. Exemples: PL36 (tube ligne et THT dans les premiers poste télé) et EL34 (tube de puissance audio bien connu).

  • 4 Rimlock A8A ou B8A, tube en verre avec renflement détrompeur surt le coté (servant également à bloquer le tube dans son socquet). Les premiers tubes avaient un anneau métallique, les tubes suivants étaient tout en verre avec une embase légèrement élargie. Exemples: UL41

  • 5 Magnoval B9D, pour les tubes de puissance plus élevée que noval et plus récents que octal. Exemple: PL509 PL519 (tube ligne ou THT dans les télés couleur)

  • 8 Noval B9A, probablement le type de socquet le plus utilisé en Europe.

  • 9 7 pins B7G utilisé pour les petits tubes: EL95,... Le tube est plus petit qu'un noval.
Le socquet base P qu'on retrouve sur des tubes très anciens n'a pas de correspondance puisqu'il était déja utilisé avant la standardisation. Les tubes d'avant la seconde guerre mondiale n'avaient pas d'indication de socquet: AZ1 EBF2 EF6 EL3,...

Le socquet Loctal est un socquet octal avec base métallique et bloquage en place. Il est utilisé dans les applications mobiles (autoradios) et n'a pas de chiffre prédéfini (souvent 2).

Le tube EM71 utilise un socquet très peu courant. C'est un tube très rare qui fonctionne encore parfaitement (photo ci-contre).

Sous-types de tubes:

Il existe évidemment plusieurs sous-types de tubes dans une catégorie donnée. Les derniers chiffres permettent de différencier les tubes. Un EL84 est une penthode de puissance audio, tandis qu'un EL83 est une penthode de sortie vidéo. Un tube EL84 existe aussi en version UL84 (utilisation dans des radios sans transfo de chauffage) et version PL84 (étage son d'une télé). Un tube "UL83" n'existe évidemment pas, puisqu'une radio n'a pas d'étage vidéo.

Les penthodes basse puissance avec dernier chiffre impair ont un gain variable (fonction anti-fading AGC et limiteurs audio) tandis que les penthodes avec dernier chiffre pair ont un gain fixe, par exemple

  • EF80: penthode MF à pente fixe,
  • EF83: limiteur audio pour enregistreurs à bande (AGC: controle automatique du niveau d'enregistrement),
  • EF85: penthode MF à gain variable,
  • EF86: penthode audio à gain élevé.
Si tous les numéros ont été utilisés, on ajoute un "1", par exemple EF183 et EF184 deux penthodes moyenne fréquence utilisées dans les télévisions. La moyenne fréquence est plus élevée en télévisoon qu'en radio à cause de la bande passante plus élevée (33MHz au lieu de 10MHz). Ici aussi un numéro impair indique une pente variable.

Cette règle n'est pas générale et certains tubes utilisent 3 chiffres: PL500, PL504, PL509 et PL519 (deux penthodes de puissance ligne pour télévisions noir et blanc et deux penthodes pour télévisions couleurs)

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's