Tubes radio
La nomenclature européenne
Tubes

Nous décrivons ici la nomenclature des tubes électroniques européens, et plus particulièrement le type de tube. Pour la nomenclature complète des tubes, voyez à cette page.
-

-

Types de tubes

La fonction du tube est indiqué par les lettres (sauf la première). Un tube simple fonction a une lettre, tandis qu'un tube ayant plusieurs systèmes utilise plusieurs lettres, par exemple ECLL800: triode basse puissance et double penthode de puissance, ce tube contient tout ce qu'il faut pour produire un étage de puissance en montage push-pull.

Types de tubes:

  • A diode simple alternance basse puissance (détectrice AM). Exemple: EAA91 contenant deux diodes simples utilisable pour la détection AM + AGC (antifading), la détection FM ou vidéo. La fonction de détectrice simple est souvent reprise dans le dernier tube moyenne fréquence (penthode) ou le premier tube basse fréquence.

  • B diode double basse puissance à cathode commune, exemple EABC80, tube comprenant une diode simple, deux diodes doubles (cathode commune) et une triode basse puissance. Ce tube permet la détection de la modulation d'amplitude et la détection en modulation de fréquence et contient le premier étage basse fréquence.

  • C triode basse puissance (ECC83 ECC85,...). On a souvent utilisé des doubles triodes en montage cascode dans les étages très haute fréquence (radio-FM et télévision-VHF), ce montage ayant un moindre bruit de fond qu'une penthode.

  • D triode haute puissance (PD500 pour stabiliser la THT des téléviseurs couleurs à lampes)

  • E tétrode basse puissance (peu utilisé)

  • F penthode basse puissance (EF86,...), aussi bien basse fréquence que moyenne fréquence.

  • H hexode et heptode (ECH200 ECH81,...), il s'agit de tubes changeurs de fréquence (avec triode oscillatrice intégrée) ou pour la séparation de la synchronisation en télévision.

  • K octode, était utilisé comme tube changeur de fréquence (dans les radios avec préamplificateur haute fréquence), mais a été remplacé par une heptode avec oscillateur séparé

  • L tétrode ou penthode de puissance (PFL200 PCL86 ELL80...)

  • M indicateur d'accord (les tubes EM84 EM87 EMM801 et EMM803 sont ceux dont le phosphore résiste le mieux). Le EM84 est le tube de référence, le EM87 ressemble au EM84 mais a un courant de chauffe standardisé (300mA au lieu de 210mA), le EMM801 est un indicateur de niveau d'enregistrement stéréo (enregistreurs à bande) et le EMM803 est un indicateur d'accord avec en plus un indicateur signal pilote stéréo présent.

    Photo: EM84 et EM71 (l'ancètre de l'EM80 qui est à la base des indicateurs européens)

    Les indicateurs d'accord sont détaillés ici.

  • N tubes à gaz (thyratrons, l'ancètre des thyristors), souvent utilisés pour commander des gros relais ou électro-aimants.

  • Q ennéode, tube à 9 électrodes (7 grilles). Ce type n'existe qu'en une seule version avec broche rimlock ou noval, notament le tube EQ40 et EQ80. Ce tube était utilisé pour l'écrètage et la détection du signal FM dans les téléviseurs dans les années 1950. Par après, ce tube sera remplacé par un EABC80 (double diode et triode).

  • Y diode de redressement simple alternance (PY88 PY500, diodes "booster" pour la THT)

  • Z diode de redressement double alternance (EZ80)

Ici aussi, Pro Electron a repris les lettres (et en a ajouté d'autres) pour l'identification des semi-conducteurs:

  • A: diode détectrice (OA85, BA157,...),
  • B: diode varicap (c'est nouveau)
  • C: transistor basse puissance,
  • D: transistor haute puissance basse fréquence,
  • F: basse puissance, haute fréquence,
  • L: haute puissance, haute fréquence,
  • S: thyristors basse puissance,
  • T: thyristors et triacs haute puissance,
  • U: transistors de commutation haute fréquence,
  • Y: diode haute puissance,
  • Z: diode zener

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's