Tubes radio
Œil magique ou indicateur d'accord
Tubes

L'indicateur d'accord ou œil magique est un des types de tubes électroniques les plus connus parce qu'il est bien visible sur l'appareil

-

-

Œil magique


EM71

La plupart des tubes indicateurs d'accord sont composés d'une triode amplificatrice qui reçoit un signal de 0 à -10V environ (les différents tubes ont des sensibilités diverses). Le signal amplifié est envoyé à un déflecteur qui produit la forme caractéristique sur l'écran de phosphore.

Un des tubes européens les plus anciens est le EM80 avec indicateur en forme de d'éventail qui s'ouver ou se ferme selon la force du signal. Ce tube avait l'inconvénient de s'user très rapidement et l'indication n'était alors pratiquement plus visible.

Le tube probablement le plus connu est le EM84 dont l'indicateur se compose de deux barres qui se rapprochent plus ou moins.

L'indicateur d'accord est un des tubes électroniques les plus connus, mais il n'est pas uniquement utilisé comme indicateur d'accord. Le tube EM85 extérieurement de même forme a été utilisé sous forme d'indicateur de niveau d'enregistrement: quand le signal à enregistrer atteint la limite, les deux barres se touchent juste. Il faut alors réduire le niveau d'enregistrement pour éviter les déformations. Ce type d'indicateur de niveau d'enregistrement a été utilisé sur les magnétophones à bandes. Un galvanomètre était à l'époque trop fragile (et trop cher) pour une utilisation grand-public. Le type EM85 diffère du type EM84 par une précision accrue

La précision accrue était telle que certains tubes comme le EM87 pouvaient être utilisés comme voltmètres (très peu précis, malgré tout). On les utilisait principalement comme indicateur de zéro quand les deux barres se touchent.

Le EMM801 est un indicateur de niveau d'enregistrement stéréo et dispose de deux bandes qui se ferment, le fonctionnement étant identique au EM85. Ce tube est très rare.

Le tube EMM803 est un des derniers tubes développés (lancé en 1963, donc bien après l'apparition des premiers transistors). Il se compose d'un indicateur d'accord classique de type EM84 auquel on a ajouté un petit segment qui apparait en cas de réception stéréophonique. Ce type d'indicateur a été utilisé dans les récepteurs FM stéréo qui étaient la toute dernière nouveauté dans les années 1965. Un exemple d'utilisation est la radio Saba Freudenstadt de 1963.

Le tube EM80 existe également en version UM80 utilisé dans les postes de radio sans transformateur. Puisqu'il n'y a pas de tension de 6.3V, tous les tubes sont alimentés en série sur le secteur, les tubes étant alors caractérisés par leur courant (100mA) et non par leur tension d'alimentation.

Notez l'existance d'un indicateur d'accord DM70 utilisé dans les poste de radios à piles (et à lampes). Le filament ne consomme que 25mA sous une tension de 1.4V. La tension d'anode est de 85V, ce qui était la tension standardisée de ces postes.

Le EM84 et le EM71 apparaissent sur la page consacrée aux différents types de tubes électroniques.

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's

-