Amplificateurs à lames
La réparation de petites pannes
 

Nous décrivons la réparation de quelques petites pannes. Sur cette page, nous nous limitons pas aux amplificateurs, mais traitons également des postes de radio à lampes.
-

-

Entre la réalité et la pratique...
Vous construisez un amplificateur selon un schéma qui a fait ses preuves. Il n'y a aucune erreur de cablage et pourtant l'amplificateur produit un ronflement permanent ou se met à osciller dès qu'on met le potentiomètre du volume à plus de 2/3.

Poste de radio à lampes
Une panne qui peut se produire dans des appareils qui ont fonctionné régulièrement, c'est la contamination de la grille de controle par des débris de la cathode (tubes de puissance uniquement). Les petits condensateurs de couplage et de découplage ont souvent des fuites.

Une panne un peu identique peut se produire avec certains amplificateurs à lampes modernes, et particulièrement les amplificateurs Velleman à EL34.

J'ai reçu des messages de plusieurs personnes qui ont un amplificateur à lampes qui est tombé en panne sans raison apparente. Les étages de puissance ont été surchargés, avec parfois la résistance de cathode qui est grillée. Rarement le ballon est déformé à cause de la dissipation très élevée. Il ne s'agit aps d'un cours-circuit franc, car aucun des fusibles n'a sauté. La panne se produit généralement après une période d'arrêt. La panne se produit de façon intermittente et est donc très difficile à localiser si vous n'avez pas beaucoup d'expérience en réparations électroniques.

La cause la plus probable, c'est que le trimmer pour la tension de polarisation fait mauvais contact. Il n'y a alors plus de tension de polarisation négative et le tube fournit un courant trop important.

La solution est simple: on ajoute une résistance de 1MΩ à chaque trimmer (résistance verte dans le schéma). Quand le contact n'est pas bon, la polarisation prend une tension très négative et bloque le tube, au lieu de produire une surcharge. Le son devient mauvais, mais le tube n'est pas surchargé.

Bien qu'un amplificateur à lampes ne contienne pas tellement de composants, il est à noter que les résistances sont régulièrement défectueuses (résistance infinie ou craquements). C'est parce qu'il y a une tension élevée aux bornes de certaines résistances. Les résistances défaillent, même si la dissipation maximale est loin d'être atteinte. On utilise de préférences des résistances à film métallique dans les amplificateurs à lampes.

Les alimentations à commutation ont souvent le même problème: il y a une résistance de valeur élevée qui permet à l'alimentation de se mette en route. La résistance est connectée entre la tension d'alimentation redressée et l'alimentation du circuit intégré. La tension aux bornes de la résistance est élevée (300V) et même avec un courant insignifiant la résistance s'ouvre au bout de quelques années.

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's

-