Amplificateurs à tubes
Les amplificateurs que j'ai réalisé
 

Voici la liste des amplificateurs que j'ai réalisé. Cliquez sur une des images pour aller à la page correspondante.
-

-

1
Mon premier amplificateur à lampes, je l'ai construit quand mes parents ont reçu un téléviseur totalement transistorisé. Jusqu'à ce moment là, mes parents avaient une télé à lampes et l'étage audio était un montage SRPP (series regulated push pull). J'ai remarqué une chose lors du passage d'une armoire en bois à un boitier en plastique: c'est que le son d'un ampli à tube est quand même bien meilleur que celui d'un ampli à transistors!

Le signal de l'ampli était envoyé à un haut parleur à deux voies placé sous la télévision. La puissance était de 4W, mais le son était bien meilleur que celui de l'ampli d'origine. Il faut filtrer les aigues au dessus de 15kHz pour éviter le sifflement du transfo de déflection ligne. De toute façon, la bande passante du décodeur FM d'une télé est limité à moins de 15kHz.


2
C'est vers la même période qu'on m'a demandé un petit amplificateur à entrée microphonique, destiné à transmettre le son d'une salle de conférence vers un bureau où des sténos prenaient des notes de ce qui se disait dans la salle.

La firme disposait déjà d'un petit ampli à lampes dans le boitier du haut parleur, je n'ai eu qu'à l'adapter à sa nouvelle fonction. La puissance était de 2W, mais c'était amplement suffisant pour la parole.


3
Mon premier vrai amplificateur que j'ai réalisé était un ampli avec une paire de PCL805/PCL86. Le PCL86 pouvait fournir une puissance identique à un EL84 (mais disposait d'une triode en plus). Le PCL805 qui était utilisé pour la déflection trame pouvait également être utilisé comme ampli audio.

L'ampli fonctionnait très bien et fournissait une puissance de 10 à 12W avec seulement deux tubes en tout... Mais il était mono. A cette époque je n'avais pas beaucoup de sous et acheter un transfo de sortie push pull était hors de question. Tous les composants que j'avais, c'était de la récupération.

La solution pour avoir la stéréo avec seulement un transformateur push pull? Un montage Simplex ou Stereoplex! Le circuit a été réalisé avec mon seul transfo push pull et un transfo single ended en provenance d'une radio à lampes. La puissance est passée de 12W à 2 × 2W. La puissance moindre peut être expliquée par le fait que les tubes doivent nécessairement travailler en classe A et qu'ils n'étaient pas utilisés au mieux de leurs possibilités, avec un courant anodique beaucoup trop faible. J'ai appris beaucoup en tentant d'augmenter la puissance disponible, mais quoi que je fasse, le son devenait horrible en stéréo dès que je dépassais les 2 × 2W.


4
Et puis j'ai trouvé du boulot. Mon amplificateur suivant serait un amplificateur de 100W. Je ne vous dis pas le taux de distortion, mais il devait être très élevé. Pour atteindre une telle puissance, les tubes fonctionnaient en classe B. Les anodes des PL504 devenaient rouges (et le transfo d'alimentation commençait à sentir) quand je faisait travailler l'ampli à puissance maximale. Je crois que les enceintes JB System auraient été mieux servies par un ampli à transistors. J'ai grillé quelques tweeters, l'ampli se mettait parfois à osciller à haute fréquence.

L'ampli était réalisé avec des pièces de récupération: le transfo d'alimentation était un transfo d'isolation 230V/230V (qui me fournissait une tension redressée d'environ 300V). Le chauffage était assuré par une chaine à 300mA. J'avais deux transfos avec connection ultra-linéaire, mais je ne l'utilisait pas, car la puissance devenait beaucoup trop faible (les PL504/PL509 ne sont vraiment pas conçus pour un montage ultralinéaire).


5
J'ai ensuite déménagé, et j'ai abandonné beaucoup de brol (comme je l'appellais à l'époque), entre autres mes deux transfos ultralinéaires, dont je ne voyais pas l'utilité. J'étais en train de réaliser un dernier ampli pendant le déménagement, mais j'étais également occupé à la commande par ordinateur de mon installation de chauffage. Je n'avais alors plus de PL504 en état de marche et j'avais acheté quatre EL509, des tubes qui avaient des caractéristiques assez proches des PL504 que je connaissait bien.

L'ampli est passé par plusieurs phases de construction et d'interruptions, en hiver c'était bien sûr le chauffage qui primait.

Le préamplificateur devait avoir une construction double mullard, symmétrique du début à la fin. J'avais besoin par canal de 2×EF86, 2×ECC81 et 2×EL509. J'avais fait réaliser un boitier en aluminium avec les trous pour les soquets des tubes. Cela semblait très professionel.

Mais les tubes EF86 du préampli n'étaient probablement pas bons. Il y avait un souffle qui ne pouvait pas être éliminé et le premier étage était asymmétrique (un problème qui a pu être résolu par l'utilisation de deux résistances de cathode). Les tubes étaient peut être usés? C'était des tubes qui étaient très difficiles à trouver à l'époque.

J'ai alors remplacé tout le premier étage par un montage double cascode (un seul tube double triode n'amplifiait pas assez). L'idée des doubles résistances de cathode a été maintenue, elle permettait de bien fixer le point de fonctionnement des cascodes. C'est le meilleur ampli que j'ai réalisé. Le montage totalement symmétrique permettait d'éliminer pratiquement toutes les distortions. La puissance a été limitée à 30W par canal, je ne voulais pas avoir d'ennuis avec les voisins (j'en ai eu quand même, avec une vieille dame qui n'aimait pas ma sélection de Joe Satriani et Johann Sebastian Bach).

Mais l'ampli avait un problème: le chassis était conçu pour quatres tubes par canal et une double triode était simplement montée en dessous du chassis.

J'ai finalement achevé l'ampli selon le dernier schémà, donc un premier étage et un déphaseur cathodyne (ECC83), un étage de commande double (ECC81 ou ECC82, je ne m'en souviens plus) et un étage de puissance avec deux EL509. L'ampli avait un très bon son, mais je crois que la version précédente était encore meilleure. J'ai finalement vendu l'ampli, il y a maintenant 20 ans environ.


6
Un amplificateur que j'ai aidé à réaliser, deux fois 50W avec quatre PL519. Un circuit très moderne à l'époque (vers 1995 environ): un double long tail. Cet ampli a été réalisé avant mon ampli numéro 5 et m'a inspiré pour mon montage totalement symmétrique.

La sensibilité est de 1.25V et un préamplificateur est normalement nécessaire (mon circuit utilise un montage cascode pour avoir un gain plus élevé). La puissance a été limitée à 50W/canal.

La qualité sonore est assez différente de celle d'une paire de PL504 dont je connais bien les caractéristiques. Le son est puissant et l'ampli a de la réserve, mais la puissance était limitée par le transformateur. Un filtre boucherot stabilise le fonctionnement de l'étage de puissance.

Le transfo qui fournit la tension de chauffage des tubes de puissance (80V) produit également les tensions auxiliaires de -100V, +160V et +200V.

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's

-