Alimentation

Le transformateur d'alimentation et la fonction stand by
-

-

Transformateur d'alimentation

Quand je réalise un amplificateur, j'utilise toujours deux transformateurs d'alimentation: c'est moins cher que d'employer un tranformateur adapté 6.3V et 250V. Il est plus facile de monter deux transformateurs plus petits qu'un grand transformateur.

J'utilise un transformateur de 12V pour la tension de chauffage, c'est une tension standard et les transformateurs sont faciles à trouver. On peut utiliser un transformateur d'éclairage halogène 12V pour autant qu'il ne s'agit pas d'un trasnformateur électronique (qui produit un electrosmog important). Les tubes de puissance push pull sont alimentés en série pour la tension de chauffage et les triodes préamplificatrices (ECC81..ECC83) peuvent être alimentées en 12V (broches 4 et 4). La tension double permet un courant plus faible (et donc un ronflement par influence magnétique moindre). La tension de 12V doublée et filtrée fournit également la tension de polarisation négative (-33V).

Pour la haute tension j'utilise un transfo d'isolation 230V vers 115 + 115V. La tension médiane fournit directement la tension pour les grilles écran des EL504. Pour la puissance il faut prévoir le double de la puissance audio, c'est surtout le cas avec les faibles puissances (un transfo de 30VA pour un monobloc de 15W est vraiment limite) car ces transfos ont une résistance interne élevée et la tension chute quand l'ampli travaille à puissance élevée, j'en ai fait l'expérience avec mon ampli avec EL508.

Le circuit à droite est le circuit standard d'une alimentation d'un amplificateur à lampes. Le circuit est repris du livre de Menno van der Veen. Comme tous les circuits qu'il a publié dans le livre, ce circuit nécessite quelques adaptations. Il faut par exemple ajouter des petits condensateurs entre la masse et chaque fil de bobinage au secondaire. Ces petits condensateurs (10nF pour la haute tension et 100nF pour la basse tension) vont envoyer les parasites de secteur à la masse et également absorber les pics à la commutation des diodes d'alimentation.

Interrupteur standby

S2 est l'interrupteur de standby, le but est de permettre aux tubes d'atteindre leur température de fonctionnement sans que la haute tension ne soit présente. Quand l'amplificateur doit être utilisé, on enclenche la haute tension.

En général il n'est pas bon de faire chauffer les tubes longtemp sans haute tension, cela peut transformer la cathode. Les avis sont partagés sur cette question, combien de temps on peut alimenter un tube avec uniquement la tension de chauffage. Si la haute tension n'est pas présente, il y a un risque qu'une couche isolante se forme à l'intérieur de la cathode (silicate de barium, causé par la présence de faibles impuretés de silicium). Cette couche n'est pas formée tant qu'un courant circule dans le tube.

Par contre, alimenter la haute tension après que les tubes aient atteint leur température de fonctionnement est idéal, car cela permet d'éviter les tensions trop élevées sur les étages de préamplification. L'amplificateur utilise des résistances pour réduire la tension des différents étages, mais quand il n'y a aucune consommation, la tension peut devenir trop élevée.

La solution à tous ces problèmes est simple: il faut placer une résistance de valeur élevée en parallèle sur l'interrupteur de standby (100kΩ 5W). La haute tension monte légèrement (jusqu'à environ 50V). C'est parfait pour reformer les condensateurs (ils vont durer plus longtemp). L'amplificateur fonctionne également à très faible volume, c'est une sorte de fonction mute. On sait ainsi qu'il signal audio est présent et on n'est pas surpris quand on enclenche la haute tension. La tension, même très faible évite la stratification des cathodes car un courant d'électrons circule.

R20 est nécessaire si on utilise un transformateur toroïde pour limiter le courant maximal. On utilisera par exemple une résistance bobinée de 10Ω 5W.

Dans certains montages la tension de chauffage est également réduite. L'alimentation est commutée en 5V au lieu de 6.3V ou bien on utilise une résistance série pour réduire un peu la tension. C'est une fonction interessante, car cela limite le courant maximal dans les tubes quand ils sont froids (quand le filament des tubes claque, c'est lors de la mise en route, comme les lampes à incandescence).

Publicités - Reklame

-