Amplificateurs à tubes
L'étage de puissance
PCL86

Une configuration de sortie qui vaut la peine d'être mentionnée est la configuration SRPP qui ne nécessite pas de transfo de sortie.
-

-

Amplificateurs sans transformateurs de sortie

Les amplificateurs de type SRPP (series regulated push pull) sont décrits plus en détail sur cette page (caractéristiques de fonctionnement et comparaison avec des montages équivalents)

En plus du terme OTL (Output Transformatorless), on trouve également le terme SRPP (Series Regulated Push Pull), bien qu'il ne s'agit pas à 100% d'un push pull. C'est moins un push pull que l'étage "quasi complementary output stage" utilisé au début de l'ere des transistors, quand on ne pouvait pas encore fabriquer de transistors de puissance PNP et qu'on était obligé d'utiliser deux 2N3055, précédés d'un étage de commande en construction Darlington pour l'un et Sziklai pour l'autre.

Les transformateurs de puissance étaient chers, surtout s'il devaient avoir de bonnes caractéristiques (une bande passante pour toutes les fréquences). Chez Philips on a construit des postes de radio à lampes sans transformateur d'alimentation, c'est donc tout à fait normal qu'ils ont également tenté d'éliminer le transformateur de sortie. Le seul problème, c'est qu'il faut alors utiliser un haut parleur d'impédance élevée (800Ω) mais c'était semble-t-il moins cher que d'utiliser un transfo.

EL84 et UL84
Ne vous y trompez pas: les tubes EL84 et UL84 ne diffèrent pas seulement par leur tension de chauffage, mais également par leur caractéristiques électroniques. Le tube UL84 qui était principalement utilisé dans les radios sans transformateur d'alimentation peut très bien fonctionner avec une tension plus basse. C'est pour cette raison qu'on la choisi pour ce montage, ce qui nécessite un transformateur avec un bobinage d'alimentation séparé (45V tension de chauffage pour le UL84).

Le premier schéma provient d'un tourne disque Philips.

PL84 et PCL86
Le second schéma est un circuit qu'on retrouve dans pratiquement toutes les télés Philips jusque dans les années 1970. La puissance était de 4W avec une tension d'alimentation de 270V. Le tube supérieur est un PL84, qui correspond au UL84 et est également conçu pour fonctionner sur une tension un peu plus basse (le PL84 correspond en fait au EL86).

Le PCL86 est le même type de pentode qu'une PL84, mais avec une triode en plus qui a les mêmes caractéristiques qu'une ECC83.

L'étage de puissance est également utilisé pour amplifier le signal FM interporteuse de 5.5MHz. Le signal audio FM est capté sur la diode de détection vidéo, filtré par un filtre 5.5MHz et envoyé directement sur la grille de la pentode PCL86. La sortie se trouve sur l'anode du PL84, qui va vers un second filtre à 5.5MHz. Les condensateurs de 10nF font que l'étage de puissance audio fonctionne comme un étage cascode pour le signal de 5.5MHz. C'est le circuit orange bien visible sur l'agrandissement.

Le schéma a encore un petit plus, notament un réducteur de l'ondulation parasite. Les circuits SRPP ont en effet une mauvaise atténuation de l'ondulateur du secteur. La composante alternative de la tension d'alimentation est réduite et injectée à l'étage préamplificateur. L'ondulation du secteur est ainsi fortement atténuée.

Philips a continué à utiliser ce circuit même quand des transistors au silicium de puissance suffisante sont apparus sur le marché (amplificateur audio avec transistors complémentaires au silicium). Il faut dire que quand Philips est passé aux transistors pour la partie audio, la qualité sonore s'est effondrée.

Quand l'étage audio de la télé a pêté (c'est ma faute, je voulais avoir un meilleur son), je l'ai remplacé par un étage OTL. L'amplificateur utilise deux pentodes PCL86 (la triode supérieure n'est pas utilisée). Comme le haut parleur dans la télé avait une impédance de 16Ω j'ai du utiliser un transformateur pour adapter l'impédance. Même avec un vulgaire transfo 110/220V primaire et 30V secondaire (10VA) la télé avait un son bien meilleur qu'avec les transistors d'origine.

Si tu ne trouves pas de transfo audio adapté, tu peux simplement utiliser un transfo d'alimentation secteur d'une puissance double à la puissance du haut parleur. Si le transfo est trop faible, les basses sont atténuées, s'il est trop puissant, ce sont les aigues qui sont perdues. Ah! Si tout pouvait être aussi simple....

On peut utiliser un transfo d'alimentation dans ce circuit (où le courant dans la bobine primaire est réduit à quelques milliampères) ou dans un circuit push pull (où les courants opposés annulent le champ magnétique moyen). Dans un circuit single ended, le transformateur d'alimentation peut entrer en saturation à cause du courant d'anode.

Le condensateur de 220pF a été ajouté pour éliminer la fréquence de balayage de ligne 15.625Hz qui était très présente dans le haut parleur. De toute façon, la fréquence maximale est limitée à 15kHz en FM.

La pentode inférieure amplifie le signal, et la pentode supérieure sert à réduire l'impédance du circuit.

ULTRA LINEAR
Comme le transfo disposait d'une prise médiane (primaire 2×110V), j'ai également effectué un montage ultra-linéaire (le condensateur de 8µF doit alors être éliminé). La déformation qui était déjà très faible a pratiquement disparu, mais il n'était plus possible d'obtenir la même puissance. Quand j'ai ajouté un second haut parleur, j'ai enlevé le montage ultra-linéaire.

Je ne pouvais pas construire de vrai push pull, car le transfo n'était pas suffisamment symmétrique, avec le bobinage 110-220V placé au dessus du bobinage 0-110V (et non à coté). Les deux boninages ont des caractéristiques si différentes que le transfo ne peut pas être utilisé dans un montage push pull. Un vrai montage push pull avec PLC86 est décrit ici.

AUTO BIAS
Pour avoir un point de fonctionnement stable qui se situe à la demi-tension d'alimentation, il faut brancher la grille-écran de la pentode inférieure sur la cathode de la pentode supérieure via une résistance de 5.6kΩ (on garde le condensateur de 8µF autrement on a un fonctionnement en triode). C'est la meilleure configuration pour cet ampli.

Si vous ne trouvez pas de condensateur de 8µF, vous pouvez en placer un de 10µF. La valeur des condensateurs avaient à l'époque une progression de 1, 2, 4, 8, 16, 32µF.

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's

-