Amplificateurs à tubes
L'étage de puissance
ECL82

Le tube ECL82 a été conçu pour des applications basse puissance: tourne disque, étage audio dans un téléviseur et balayage vertical.
-

-

Le tube ECL82 est un tube qui a été conçu dans les années 1950 pour remplacer le tube ECL80 qui était devenu trop peu puissant pour les applications modernes. Le tube ECL80 ne pouvait plus assurer la déflection verticale avec des diagonales d'écran de plus de 30cm, et les acheteurs d'une télé grand écran (51cm au maximum à l'époque) voulaient un son un peu plus puissant que ce que pouvait fournir un ECL80.

Avec le tube ECL82, les ingénieurs ont fait la même erreur qu'avec le tube ECL80: au bout de quelques années, la puissance du nouveau tube était devenue trop faible pour les téléviseurs à écran de 56cm. Développer un tube qui pouvait servir à la fois pour l'étage de puissance audio et pour la déflection verticale ne semble pas non plus avoir été un choix judicieux, et ce tube ne sera utilisé que quelques années.

Le tube est devenu assez rare, car il était par exemple utilisé dans les pick ups bon marché, et ces appareils étaient jetés une fois qu'ils étaient usés. La puissance était de 3.5W avec un taux de distortion de 10%. La pentode a un coude de tétrode très prononcé et la grille écran consomme environ 30% du courant cathodique. La version Mullard et Philips utilisent une construction pentode classique, tandis que le tube de Brimar (de qualité beaucoup plus élevée) est une tétrode à flux dirigé. La triode-pentode ECL82 de Brimar est encore plus difficile à trouver que la triode-pentode standard.

Le schéma est un amplificateur push pull qui utilise en plus une triode ECC83 comme étage préamplificateur (une triode par canal). En utilisant une triode supplémentaire on peut fortement augmenter le gain, ce qui permet une contre-réaction plus énergique pour réduire les distortions. L'ECC83 amplifie environ 70× et la triode de l'ECL82 50× (gain total de 3500×), alors qu'une amplification de 100× suffit amplement.

Il y a un filtre de 2200pF qui réduit les hautes fréquences pour stabiliser le fonctionnement de l'ampli (c'est nécessaire avec une contre réaction si forte), mais d'un autre coté on augmente les fréquences moyennes et élevées avec un condensateur de couplage de 2nF. Le but ici est d'avoir un ampli qui sonne relativement fort, avec des basses et des aiguës un peu réduites. Le type d'enceinte accoustique qui est utilisé en pratique contient un haut parleur à large bande qui ne peut pas bien reproduire les basses profondes et les tons les plus aigus: donc autant les éliminer à la source.

Nous avons ensuite un déphaseur paraphase qui utilise la triode du tube ECL82. L'étage de puissance utilise un montage à charge répartie pour réduire le coude de la tétrode très présent, mais également pour profiter en partie du courant de la grille écran. Le tube fonctionne en low loading avec une résistance cathodique de valeur élevée. Le courant à la cathode est de 25mA avec une tension anodique de 300V.

Dans les téléviseurs, on est rapidement passé à un tube ECL86 ou PCL86 pour la partie audio et à un tube PCL8(0)5 pour la déflection trame. Le tube PCL86 était optimalisé comme amplificateur audio, il pouvait être utilisé en montage single ended ou comme tube inférieur dans un montage SRPP. Ces deux tubes ont continué à être utilisés jusque dans les années 1970, un montage à tubes était plus fiable qu'un ampli à transistors (et de plus avec la chaine série 300mA il fallait un nombre minimal de tubes dans la télé).

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's

-