Amplificateurs à tubes
Montages préamplificateurs spéciaux
Préampli

Nous passons en revue tous les montages spéciaux que vous pouvez peut-être rencontrer si vous réparez d'anciens appareils.
-

-

Cathode follower de White
Un montage qui élimine un des inconvénients de la cathode suiveuse classique (l'inpédance de sortie qui n'est pas constante). Ce montage a de bonnes caractéristiques, mais comme il n'amplifie pas (gain en tension <1) il n'est plus souvent utilisé. Ce montage était employé pour envoyer un signal modulé sur de longues lignes.

Mu-follower
Si le cathode follower de White est à la base un montage à anode commune, le montage mu-follower est un montage amplificateur classique (cathode commune) dont on a amélioré les caractéristiques. Il est par exemple utilisé pour envoyer le signal d'un préamplificateur à un amplificateur via un cable. L'amplificateur peut avoir une impédance d'entrée relativement basse de 47kΩ (très basse pour une lampe) sans que cela n'influence sur les caractéristiques du montage.

Series regulated push pull
Ce circuit (décrit plus bas) est une adaptation du montage µ-follower. Il permet un sweep un peu plus important, mais a également un taux de distortion plus élevé.

Montage cascode
Le montage cascode est en fait un étage amplificateur à pentode, dont la pentode est coupée en deux. Il a les avantages de la pentode (gain élevé, faible capacité de Miller) sans les inconvénients (bruit de fond (partition noise) plus important). Il était principalement utilisé dans l'étage préamplificateur des tuners (radio et télé).

Controle automatique du gain
Ces circuits étaient utilisés comme limiteur dans les enregistreurs à bande, dans les installations de sonorisation,... Même actuellement on retrouve ce type de circuit dans certaines installations de sonorisation, il est donc interessant de savoir comment le circuit fonctionne (il y a plusieurs systèmes différents).

Controle de tonalité
Décrié par tous les puristes, voici le circuit de controle de tonalité. Il peut être utile pour corriger la bande passante d'anciennes sources (disques, pardon, on dit maintenant vinyles comme si cà changeait quelque chose). Il se place généralement avant l'amplificateur à proprement parler. Un bon controle de tonalité est un circuit actif (avec composants amplificateurs) qui ne modifient pas l'amplitude du signal quand les potentiomètres sont à mi-course.

On parle des montages à cathode commune, anode commune,... Voici un petit cours sur les montages standard.

Series Regulated Push Pull

Un circuit qui a également une impédance de sortie très basse est le circuit SRPP ou series regulated push pull. C'est un montage mu-follower dont on a éliminé la résistance de charge.
  • Un schéma de préamplificateur SRPP est montré sur la page du circuit SIPP.

  • Le circuit est utilisé pour commander des casques d'écoute (impédance de 300Ω). La puissance délivrée est faible, inférieure à 100mW, mais suffisamment élevée pour commander un casque sans écrêtage.

  • Le circuit était également utilisé pour commander des haut parleurs à impédance élevée (mais même actuellement il a toujours sa raison d'exister).

De tous les montages amplificateurs à sortie basse impédance, c'est le circuit SRPP qui est le plus souvent utilisé car il permet une amplification en tension et un sweep important.

Publicités - Reklame

-