Amplificateurs à tubes
les derniers tubes électroniques
Compactron

Le compactron est un des derniers tubes mis sur le marché. les tubes ont plusieurs systèmes et ont 12 broches (soquet au format duodecar). Le diamètre du tube correspond au soquet magnoval européen.
-

-

La série des compactrons a été lancée en 1961 pour utilisation dans les radios et surtout dans les télévisions. Les transistors existaient déjà, mais étaient chers et peu fiables. Dans un appareil complexe comme un téléviseur on préférait utiliser des lampes au lieu des transistors. Les tubes qui ont été fabriqués étaient principalement destinées aux téléviseurs: matrice couleur, démodulateur couleur, étages vidéo, oscillateurs, déflection,...

Les compactrons n'ont été utilisés qu'au Etats Unis où la tension est de 115V. Les tubes sont donc conçus pour une tension de 150V et la puissance disponible avec la plupart des tubes est faible. Le courant de chauffage série est de 450mA pour les tubes avec une indication de la tension de chauffage bizarre comme le 17JN6, qui existe également en version 6JN6.

La plupart de ces tubes ne sont pas destinés à des application audio et il n'existe que peu de tubes qui peuvent être utilisés dans un amplificateur audio.

Les tubes ont 12 broches et le soquet s'appelle duodecar. Les dimensions du soquet correspond à celui des tubes Novar (9 broches) et il existe un certain nombre de tubes qui sont classés comme compactron, mais ne le sont pas. Le soquet novar a à son tour les mêmes dimensions que le soquet Magnoval europeen, mais le soquet n'est pas compatible, les broches n'ont pas le même diamètre.

Ces tubes ont été fabriqués en très grandes quantités, et puis la demande s'est brusquement effondrée dans les années 1970. On retrouve donc un stock important de ces tubes qui ne sont pas très bien connus.


moyenne fréquence FM
+ puissance audio

12AE10

Une pentode préamplificatrice et une pentode de puissance dans un seul ballon. La pentode préamplificatrice était utilisée dans l'étage moyenne fréquence FM (à 4.5MHz aux Etats Unis) et la pentode de puissance était l'étage de puissance. Avec un etension d'alimentation de 150V le tube peut fournir une puissance de 1.5W avec d = 12%, ce n'est vraiment pas la gloire (Ua = 145V, Ug2 = 110V, Ug1 = -7V, Ia = 35mA).

Bien que le tube soit destiné principalement à des applications audio, il a de moins bonnes caractéristiques que le tube ECL86 européen, qui était utilisé pour la partie son de nombreux téléviseurs (le tube est alimenté en 250V continu).

Le montage à gauche est un montage amateur typiquement américain sans transformateur pour la haute tension. L'ampli est donc connecté directement au réseau, ce qui est interdit chez nous. La haute tension est de ce fait limitée à 165V.

La pentode préamplificatrice est utilisée comme triode, car on n'a pas besoin du gain élevé d'une pentode. Le créateur aurait peut être mieux fait d'utiliser une contre réaction pour réduires les distorsions qui sont de 12% à puissance maximale.


moyenne fréquence FM
+ puissance audio

6AD10 et 6AL11

Ces deux tubes étaient utilisés dans des applications similaires au 12AE10, mais la dissipation anodique de l'étage de puissance a été portée à 10W, ce qui permet une puissance audio plus élevée de 4W avec d = 12%. Ce sont deux tubes assez similaires, mais mis sur le marché par deux fabricants différents. La pentode préamplificatrice est normalement utilisée dans l'étage moyenne fréquence FM, mais dans un amplificateur la pentode peut aussi être utilisée comme préamplificateur audio.


6T9

Préampli et étage de puissance audio
C'est un tube combiné qui contient une triode comarable a un EC(C)83 et une pentode comparable au EL84. Le tube peut fournir une puissance de 4.2W avec d = 10% (Ua Ug2 = 250V, Ia = 35mA). La pentode (qui est en fait une tétrode à faisceaux dirigés) est comparable au 6V6 et les circuits destinés à ce tube peuvent être utilisés.

La puissance que le pube peut fournir est plus élevée que celle d'un ECL86 et si vous disposez de ces tubes, il peut être interessant de fabriquer un ampli basé sur ce tube.

Le premier amplificateur est un amplificateur single ended typique fonctionnant en classe A (nécessaire), le schéma ne diffère pas fondamentalement d'un ampli avec ECL86 ou EC(C)83 + EL84.

Le second amplificateur est un push pull pour une puissance estimée de 15W. Le préamplificateur et déphaseur est un montage de Schmidt (long tail).

Ce qui me dérange, c'est que la tension de polarisation des tubes de puissance est obtenue par des diodes zener. Ces diodes produisent un bruit de fond important et on aurait dû au moins découpler les diodes par deux électrochimiques. On aurait également pu utiliser une tension de polarisation négative, le 6.3V de la tension de chauffage redressé et filtré donne la tension de polarisation correcte des grilles de commande.

La diode D8 est le système correct pour assurer un découplage correct du premier étage. A cause du fonctionnement en classe AB, le courant dans l'étage de puissance peut fortement varier (et donc également la haute tension). On peut éliminer le self de filtrage (remplacer par une résistance de 100Ω) si on augmente la valeur des él"ctrochimiques à 100 + 220 + 47µF.

Le second amplificateur push pull utilise un étage supplémentaire pour un réglage de la tonalité. La première triode est montée en cathode suiveuse pour attaquer le réglage de la tonalité et la seconde triode amplifie le signal audio.

Le premier étage de l'ampli est monté en comparateur (contre réaction globale) et l'étage déphaseur est un simple cathodyne. Les condensateurs de 225pF servent à stabiliser le fonctionnement de l'ampli, mais ont une influence négative sur le fonctionnement dynamique de l'ampli car l'impédance des deux sorties du cathodyne n'est pas identique. Je sais par expérience que placer de petits condensateurs à cet endroit peut rendre un amplificateur plus stable, mais il faut controler que la commande des tubes de puissance reste correcte.

L'étage de puissance utilise une polarisation par résistance cathodique commune non découplée. On remarque ici un montage umtra linaire, mais il n'y a aucune indication du taux: est ce 45% comme pour des EL84 (pentodes) ou de 25% comme pour des 6V6 (tétrodes)? Le montage ultralinéaire a comme avantage supplémentaire de réduire l'impédance de sortie, ce qui est nécessaire car la résistance cathodique non découplée a tendance à augmenter l'impédance de sortie de l'ampli.


Versterker en
video eindtrap

6AF11

Il s'agit d'une triode double et tétrode, la première triode a un facteur d'amplification élevé et la seconde un facteur moyen. La tétrode a une dissipation anodique de 5W au maximum, ce qui destine le tube a un tout petit amplificateur pour haut parleurs ou a un amplificateur pour casque d'écoute. On peut construire un ampli avec correction de tonalité ou un ampli avec préamplificateur phono.

Le tube était destiné à l'amplification vidéo ou comme (faible) amplificateur audio. Un tube similaire le 6M11 a deux triodes identiques mais la dissipation anodique est encore plus faible.


Déflection ligne
téléviseurs monochromes

17JN6

Le tube existe également en version 6JN6 et 12JN6 qui ne diffèrent que par la tension de chauffage. Le 6JM6 est similaire. Ce sont des tubes de déflection ligne avec soquet duodecar, mais toutes les broches ne sont pas utilisées. On a choisi le format duodecar pour avoir une dissipation plus élevée: le tube est similaire au PL500 européen avec soquet magnoval. Le xJN6 n'a pas de téton anodique, l'anode étant branchée a une des broches, ce qui rend le tube plus interessant pour une application audio.

Tout comme avec les tubes européens PL500 et EL500 on a fabriqué de nombreux amplificateurs avec ces tubes de déflection ligne qui étaient meilleur marché que les vrais tubes de puissance audio. En utilisant une contre réaction locale limitée (10%) on obtient un taux de distorsion très faible même sans contre réaction globale. La résistance anodique du tube de commande fait par exemple 100kΩ tandis que la résistance de contre réaction entre les deux anodes 1MΩ. L'amplificateur complet est un Williamson qui permet d'avoir deux tubes de commande dont les caractéristiques sont parfaitement identiques.


Déflection ligne
téléviseurs couleur

6LF6

Ce tube est la version américaine du tube européen EL509/PL509, mais avec un brochage duodecar. Le tube était utilisé pour la déflection horizontale des téléviseurs couleurs. La dissipation anodique est de 40W, tout comme pour les tubes européens. Les deux tubes sont similaires et peuvent même être échangés (si on remplace le soquet). On a construit des amplificateurs de puissance élevée avc ces tétrodes à faisceaux dirigés. Ici aussi on utilise de préférence une configuration Williamson qui permet de fournir un signal d'amplitude élevée. La tension des grilles écran doit être stabilisée et l'ampli permet une puissance de 100W.


Tube de puissance audio

7868

Ce tube est une tétrode de puissance audio, mais ce n'est pas un compactron: le tube a un soquet novar et correspond au EL506 européen (qui lui a un soquet magnoval). Le soquet noval était meilleur marché et avait de meilleures caractéristiques que le soquet octal utilisé jusqu'alors pour les tubes de puissance, mais le soquet est arrivé trop tard sur le marché et n'a été utilisé que pour quelques tubes.

Publicités - Reklame

-