Amplificateurs à tubes
de la préamplification à l'étage final
Types de tubes

Une petite liste des lampes qu'on peut rencontrer dans un amplificateur.
-

-

Ie partie: la diode et la triode

On utilise des tubes de redressement dans certains amplificateurs, aussi bien anciens que plus récents. Les tubes (utilisés à la place de diodes au silicium) ont certains avantages, mais on peut les remplacer par des composants solid state si le schéma est modifié en conséquence. Si la modification est effectuée correctement, cela n'aura aucune influence sur le fonctionnement de l'ampli et la qualité sonore.

La triode est le composant de base d'un amplificateur. Nous expliquons les caractéristiques d'une triode en nous basans sur le graphique des caractéristique de différentes triodes.

IIe partie: la tétrode et la pentode

La tétrode élimine certains inconvénients de la triode, mais en crée de nouveaux. La tétrode, dans cette construction de base n'est donc plus utilisée.

La pentode est utilisée dans un étage préamplificateur et de puissance. Les tubes sont évidemment construits différemment selon la puissance à fournir!

  • Comme préamplificateur, la pentode était principalement utilisée pour amplifier le signal microphonique. Comme les amplificateurs modernes n'ont plus d'entrée microphone, on ne retrouve plus de pentodes dans le circuit. Une pentode amplifie plus, mais on peut compenser cet effet en utilisant une triode double montée en cascode, qui a également un gain plus élevé.

  • Les pentodes de puissance ont un meilleur rendement que les triodes et sont donc utilisées dans pratiquement tous les étages de puissance: single ended, SRPP, push pull,...
La tétrode à flux dirigé (beam tétrode) est une pentode où la grille suppresseuse est remplacée par une concentration d'électrons. Ces tubes ne sont employés que dans les circuits de puissance où le courant d'électrons est suffisant pour créer cette électrode virtuelle.

Tubes avec encore plus de grilles

Ces tubes ne sont normalement pas utilisés dans les applications basse fréquence audio, mais ce petit apperçu est toujours interessant.

Les tubes avec de nombreuses grilles sont utilisés dans les étages mélangeurs (multiplicateurs) où on envoie un signal sur une grille et l'autre signal sur une autre grille et la multiplication se retrouve sur l'anode. Ces tubes sont utilisés dans les étages changeur de fréquence.

La première heptode se composait d'un oscillateur local avec la grille 1 (grille de commande) et la grille 2 fonctionnant comme anode. Le signal d'antenne était injecté sur la grille 4. Les grilles 3 et 5 servent de grille-écran (écran électrostatique) pour limiter l'influence d'un signal sur l'autre. En Europe on utilisait plutôt une octode (avec une grille suppresseuse en plus) qui est représentée à gauche.

Mais le tube le plus connu est la triode-heptode ECH81 où le signal d'antenne est appliqué à la première grille et le signal de l'oscillateur à la grille 3. Les grilles 2 et 4 sont des écrans électrostatiques et la grille 5 est une grille suppresseuse. La partie triode est l'oscillateur local, avec la grille de la triode qui est reliée à la grille 3. Ce type de montage a de meilleures caractéristiques et a remplacé le montage d'origine.

Il existe encore un tube avec une grille en plus, l'ennéode qui était utilisée comme discriminateur FM dans les premières télévisions qui utilisaient le son FM. En Europa continentale on utilisatit un EQ80, en Angleterre un EH90 (heptode), mais le fonctionnement général était le même.

Liens:

Sur la page suivante on se dirige vers les schémas pratique avec l'étage de préamplification.

Publicités - Reklame

-