Amplificateurs à tubes
Amplificateurs chinois
Made in China

Vous voulez réaliser un amplificateur à lampes, mais vous n'y connaissez rien. C'est pas grave, les chinois ont pensé à tout et vous vendent des amplificateurs à lampes tout faits. Il est même possible d'acheter l'amplificateur en kit (à monter soi-même).
-

-

A gauche la description de l'amplificateur sur un site consacré aux amplificateurs à lampes. Le lien vers l'article consacré à l'amplificateur chinois. Plusieurs amplificateurs différents sont proposés: un ampli single ended avec un EL34, une version avec alimentation linéaire, une version avec alimentation à commutation. La puissance de tous les amplis est limitée et est indiquée comme étant de 8W, quel que soit le montage ou les tubes utilisés. Il n'y a pas de graphiques (bande passante et distortion).

A première vue, cela semble parfait: un amplificateur qui présente bien, avec 4 tubes qui ressemblent à des EL84 et deux doubles triodes, probablement des ECC83. Avec un tel ampli, une puissance d'environ 10W devrait pouvoir être obtenue (dans les années 1950, on obtenait une puissance de 10W avec un taux de distortion inférieur à 0.3%). La première triode est une amplificatrice de tension, la seconde sert de déphaseuse, le montage classique, quoi.

L'alimentation est à découpge, pourquoi pas, cela évite le lourd transfo d'alimentation et les condensateurs de filtrage volumineux et permet de tout mettre dans un petit coffret. Aux fréquences de commutation élevées, un petit condensateur de filtrage est suffisant.

Par contre, ce qui est moins interessant, c'est le ventilateur qui s'entend nettement. Les filaments de deux pentodes sont branchés en série et la tension de chauffage est de 12.5V, tension qui alimente également le ventilatur. Il produit autant de bruit qu'un ventilateur d'ordinateur de bureau.

La publicité indique une puissance de 8W par canal, ce qui peut facilement être obtenu avec un tel montage push pull. Une première écoute est positive et l'amplificateur est mis au banc de test.

Or ici, c'est la surprise! La puissance qu'on peut obtenir est de 1.3W RMS, bien moins que ce qu'un ampli push pull peut fournir (et même moins que ce qu'un ampli single ended peut fournir, une pentode EL84 peut fournir une puissance de 3W). La bande passante mesurée à une puissance de 1W va de 50Hz à 15kHz, à la courbure on voit que l'ampli n'utilise pas de contre-réaction.

L'expérimentateur augmente alors le signal à l'entrée. Le signal en sortie monte à 5V, mais ne ressemble alors plus du tout à un sinus, mais c'est plutot un signal en créneaux. Il y a quelque chose qui cloche et l'amplificateur est ouvert.

La haute tension est de 263V, la tension sur la résistance de cathode (de 270Ω) est de 7.6V, ce qui indique un courant de repos de 28mA par tube. La puissance dissipée dans un tube est d'un peu plus de 7W, ce qui est bien dans les limites du tube. Mais pourquoi cet ampli ne peut pas fournir la puissance indiquée (et qui correspond à celle d'un ampli push pull avec une paire de EL84 par canal)?

L'expérimentateur a alors contacté le vendeur, mais ses réponses sont à coté de la plaque. Le vendeur n'y connait rien en électronique et doit chaque fois traduire le message et l'envoyer à l'usine. La double traduction par google n'arrange pas les choses et c'est un dialogue de sourds-muets myopes.

Il faut passer aux grands moyens, et l'amplificateur est complètement démonté pour en réaliser le schéma (il n'y a absolument aucune documentation fournie avec l'ampli). Il est fait usage d'un circuit imprimé, les composants sont montés sur la plaquette. Les composants semblent de bonne qualité (on reconnait des condensateurs WIMA, mais ils sont peut être contrefaits, comme pratiquement tout ce qui vient de Chine).



Mais c'est quand on dessine le schéma qu'on se rend compte que l'amplificateur est totalement raté.

Le schéma est dessiné par quelqu'un qui ne s'y connait absomument pas. Si au moins il avait recopié le schéma des vénérables Mullard 5.10 (cinq tubes, 10 watts), mais non, la dernière génération de chinois ne sait même plus copier les appareils occidentaux!

On a tout d'abord deux triodes montées en parallèle. Cela n'est absolument pas nécessaire, la seconde triode aurait du servir de déphaseuse. Puis on a deux pentodes également montées en parallèle, mais sans adapter les paramètres de fonctionnement. Mais même si on retire un tube et qu'on place une résistance pour fermer le circuit de chauffage on n'obtient pas de puissance plus élevée.

Conclusion, le transfo n'est pas adapté aus tubes (impédance) ou n'est pas conçu pour un montage single ended, ou les deux (il faut un transfo spécifique pour un tel montage où il y a un courant qui circule en permanence dans le bobinage du transfo). La valeur de la résistance cathodique n'est probablement pas adaptée au tube non plus.

Toute la ribambelle d'amplificateurs est vendue sur des sites peu recommandables. Et le plus surprenant, c'est que le schéma est copié du site r-type.org, mais ne correspond pas au schéma de l'ampli! (on remarque directement la couleur jaune des schémas de r-type). Mais ce sont encore les commentaires qui font le plus rire:

"J'ai offert ces pantoufles et mes amis les ont aimés aimés aimés"
"C'est tellement confortable et confortable. Pratiquement parfait!"
"Je les ai achetées parce qu'elles semblaient si belles et elles sont si bon marché que cela ne me dérangerait pas si je dois les remplacer plus tard."
"Tellement belles et confortables Je vais surement en commander dans d'autres couleurs je ne peux plus attendre!"
"La qualité est incroyable. Je l'ai offert à mon ami qui l'a aimé"
Les mêmes commentaires reviennent pour des parapluies, des écharpes, des imperméables (toujours deux tailles trop petits). Et des amplificateurs à lampes. C'est vraiment un site qui inspire la confiance!

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's

-