Amplificateurs à tubes
de la préamplification à l'étage final
 
Root » Serveurs » Electro-ménager » Historique » Audio » Amplificateurs à tubes

Les amplificateurs à tubes existent toujours. Certains tubes sont toujours fabriqués et il y a encore un stock très important de tubes utilisés dans les télévisions. Nous vous expliquons tout, de l'étage de préamplification à l'étage final.

-

-

La partie du site consacrée aux amplificateurs à tubes devient si importante qu'un plan du site devient nécessaire.


EL41

Qu'est ce que nous avons au menu?
  • Les différents types de tubes
    Les diodes, les triodes, les tétrodes, les pentodes, les tétrodes à flux dirigé et les tubes avec encore plus de grilles.

  • Le premier étage
    Les préamplificateur peut être construit avec différents types de tubes dans différentes configurations qui ont toutes des avantages et des inconvénients.

    Les circuits de commande d'écouteurs sont également décrits sur ces pages (circuits SRPP et cathode suiveuse de White).

  • Le déphaseur
    L'étage déphaseur n'est nécessaire que dans le cas où nous utilisons un étage final en push pull symmétrique. Sur la page des étages de puissance, vous verrez qu'il est possible de réaliser un push pull sans étage déphaseur.

  • L'étage de commande
    L'étage de commande permet d'alimenter les tubes de puissance avec un signal d'amplitude suffisante. L'étage de commande n'est pas nécessaire dans tous les cas.

  • L'étage de puissance
    Ces circuits sont décrits sur des pages détaillées (une page par tube). Nous traitons également de circuits moins connus, l'étage OTL (output transformatorless) ou SRPP (series regulated push pull) ainsi que les montages SIPP (Self Inverting Push Pull).

  • Informations supplémentaires
    • La déformation, le clipping et les harmoniques
    • Les condensateurs et résistances de cathode: quand les utiliser, quand utiliser une résistance commune et quand utiliser une résistance individuelle par tube
    • Les résistances anti-oscillation
    • La contre-réaction
    • Quel type de transfo de sortie?
    • Le courant de chauffage: redresser ou pas?
    • La bande passante et l'influence de la contre-réaction
    • Quelle puissance en fin de compte?

  • Réparer les pannes
La nomenclature des lampes électroniques: que signifient les lettres et les chiffres d'un tube? Un tube EL95 a une tension de chauffage de 6.3V (E), c'est une pentode de puissance (L), socquet D7G (9) et c'est le numéro 5 de la série. Deux de ces tubes en configuration push pull fournissent 7W de puissance.

Les classes de fonctionnement qui apparaissent dans les différentes pages sur les amplificateurs à lampes sont décrites ici. On parle de transistors, mais les classes de fonctionnement sont également valables pour les tubes.

Les pages sur les radios et les téléviseurs ont également des exemples de circuits à lampes.

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's

-