Radio

La norme DAB existe déjà plus de 25 ans et aurait du remplacer la FM à terme. La norme a des avantages, mais la portée des émetteurs est trop limitée par rapport à la FM.
-

-

Je me dirige vers le magasin le plus proche de mon domicile, en l'occurence Mediamarkt, à la recherche d'une radio. Premier point négatif: au moins le double du prix en comparaison d'une radio normale. Est ce que la redevance radio-télé est inclue dans le prix peut être? Second point négatif: pas possible de recevoir un seul émetteur. Je tire l'antenne à fond, je tiens la radio à bout de bras et j'effectue un rescan. En pure perte, la radio ne trouve rien. Pas d'émetteurs de la VRT, pas d'émetteurs du groupe commercial Medialaan, rien. Même à 15km de l'émetteur de Egen (Flandre occidentale) on ne capte rien à l'intérieur.

Cela ne sert donc à rien de venir avec une telle radio à la mer, vous n'allez rien capter. En AM, vous avez encore la RTBée sur 621kHz (petits chanceux que vous êtes: la VRT a mis au rancart tous ses émetteurs en ondes moyennes).

Et dire que la norme DAB existe maintenant 25 ans

La norme DAB est apparue il y a un peu plus de 25 ans de cela. On nous promettait monts et merveilles, mais en fait la qualité sonore était moins bonne qu'avec la FM et le signal n'était pas disponible partout. Et ne me parlez pas de la réception en voiture pratiquement impossible. C'était comme au tout début du système de GSM où on ne pouvait se connecter au réseau que dans les grandes villes, mais là il y avait une forte demande et le réseau a été agrandi. Le nombre d'appareils DAB vendus a été (heureusement) très faible. Pourquoi changer un système qui fonctionne bien? Personne n'avait demandé ce système!

Le DAB travaille sur une fréquence plus élevée que la FM (la bande VHF-III, pour ceux qui ont encore connu la télé analogique). Et ceux qui avaient la télé dans les années 1960 (donc avant la télédistribution) savaient qu'il fallait une antenne sur le toit pour recevoir les programmes. Et bien pour le DAB, il faut également une antenne. On peut se passer d'antenne dans certains cas, c.à.d. si on habite près de l'émetteur.

La norme DAB a été lancée à l'époque où on faisait des tests avec les GSM. Le but était d'utiliser une partie des mats GSM pour également y placer des antennes DAB, mais à cause de la concurrence entre les opérateurs cela n'a pas eu lieu.

S'il est possible de capter les émetteurs FM de la RTBF dans les régions frontalières et en Flandre, ce n'est plus le cas avec le DAB. Le signal ne passe pas la frontière, et dans bien des cas le signal ne va même pas jusqu'à la frontière.

La qualité sonore du DAB en comparaison de la FM est important, c'est la différence entre un ancien enregistreur à bandes ou à cassettes et le son d'un CD. Le son est pur, pas de bruit de fond, une dynamique élevée, une séparation des canaux optimale. Mais encore faut-il que le groupe utilise un codage haute qualité (il est possible de transmettre plus de programmes sur une fréquence avec une qualité moindre, ou bien quelques programmes en très haute qualité).

Le DAB a un avantage important pour les utilisateurs, c'est qu'une fréquence peut transmettre plusieurs programmes: tous les programmes de la RTBF peuvent être transmis avec une seule fréquence (au lieu d'une fréquence par programme). Il en va de même de la VRT et de la chaine commerciale. C'est le seul avantage pour le consommateur: une fréquence transmet tous les programmes du groupe. Mais c'est également un avantage pour le distributeur: une seule fréquence permet de transmettre une dixaine de programmes.

Il y a un autre avantage, mais il joue surtout pour le distributeur: tous les émetteurs du groupe (et il en faut beaucoup plus que pour la FM) peuvent utiliser la même fréquence. L'avantage est donc plus de fréquences de disponibles (mais qui ne sont pas utilisées en pratique à cause du manque d'intérêt de la part des consommateurs). Tous les émetteurs de la RTBF transmetent tous sur une seule fréquence, et cette unique fréquence permet la distribution de tous les programmes du groupe.

L'utilisateur ne remarque rien en pratique, parce qu'il n'y a que peu de programmes d'émis (et encore moins de programmes qu'il peut effectivement recevoir). Les petites radios libres n'ont pas les moyens de passer au numérique et ce ne sont pas la RTBF ou les grands groupes commerciaux qui vont leur proposer un canal.

Et puis est venu DAB+ en remplacement du DAB (avec un meilleur codage du son) et tous les postes DAB ont pu être jetés à la poubelle. La bande de fréquence utilisée est la même, mais le codage est incompatible. Ceux qui ne sont pas passés au DAB ont eu raison, et ce n'est pas la version "+" qui va attirer plus de gens, car elle ne résoud pas le problème fondamental du système.

En FM on entend directement si les conditions ne sont pas optimales et on peut déplacer si nécessaire la radio ou utiliser une meilleure antenne. C'est pas possible en DAB (norme numérique) car c'est le tout ou rien: tu captes tous les postes ou rien du tout, mais aucun feed-back qui te dit comment déplacer le récepteur. Le S-mètre des rdioamateurs ou l'oeil magique des ancienne radios nous manque vraiment!

Au lieu d'utiliser la bande VHF-III, les ingénieurs auraient mieux fait d'utiliser la bande VHF-I (une autre bande de télévision qui n'est plus utilisée), donc des fréquences de 40 à 95MHz au lieu de 175 à 240MHz. Cette bande est située en dessous de la bande FM, tandis que la bande VHF-III est située bien au dessus de la bande FM. La largeur de la bande est amplement suffisante, puisqu'elle a servi pour la transmission de programmes télé (elle est plus large que la bande FM).

L'avantage de la bande VHF-I est que le comportement des ondes est identique aux ondes FM: il est donc possible d'avoir une réception à l'intérieur des maisons, dans les tunnels, etc. La zone de réception est plus grande par émetteur (pour autant qu'on utilise une puissance d'émission suffisante).

Pour avoir la même couverture en DAB qu'en FM, on devrait décupler le nombre d'émetteurs. Et tout çà parce qu'on a choisi la mauvaise bande de distribution quand le système a été lancé!

La fréquence très élevée nécessite des antennes spéciales (l'antenne normale de la voiture ne fonctionne pas). La partie "antenne" à gauche fait 10cm de long et doit être fixée à la vitre du véhicule, avec la masse connectée au chassis. Au boulot j'utilise une autoradio avec décodeur DAB qui permet d'utiliser une antenne externe. L'antenne est collée sur la vitre, c'est la seule façon de recevoir des programmes.

Certains pays forcent le passage à la norme DAB en mettant à l'arrêt les émetteurs FM classiques (comme on l'a fait pour la télévision analogique), mais en pratique cela voudrait dire que chez nous très peu de personnes pourraient écouter la radio.

Sa passe, mais avec l'antenne collée à la fenètre: c'est pour cela que j'utilise une autoradio et pas un poste portatif: il ne capte rien, lui.

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's