Articles techniques
Historique électronique et électro-ménager
Electroménager
Root » Serveurs » Electro-ménager » Historique

Savez-vous que les premiers essais de télévision ont eu lieu avant la seconde guerre mondiale? Cette page contient quelques textes sur l'histoire de la radio et de la télévision.

Cette page est destinée tout particulièrement à la génération-formica (“les Trentes Glorieuses”) qui a vu apparaitre les premiers transistors (et puis leur disparition, remplacés par des circuits intégrés made in China). Le formica était une résine plastique très solide, inusable, et qui a été utilisé dans toutes les cuisines dans les années 1960. C'est cool d'avoir une cuisine en formica en 1960! (ou en 2017)


J'ai beaucoup voyagé... après l'avoir réparé!


L'ancètre du MP-3.

Vous vous imaginez de vous promener en rue avec cà? De plus qu'il vous faut l'alimentation électrique: l'appareil consomme 50W. Les bandes permettent deux fois deux heures de musique en 19cm/s (je vous vois déjà retourner les bandes sur le bus bondé...)


Devenu un composant obsolète
dès l'apparition des écrans plats:
la bobine de linéarité horizontale

Historique

Introduction
Les tubes de radio, les diodes et transistors au germanium, et puis finalement les transistors au silicium.

L'enregistreur à fil et la Compact Casette
Un type d'enregistreur très utilisé après la seconde guerre mondiale était l'enregistreur à fil (au lieu d'un enregistreur à bande ou à cassette). Les différents types ”Sonofil“ ont été fabriqués par les ACEC, ce qui explique en partie le succès de ces appareils en Belgique.

La cassette compact a été développée par Philips en Belgique, tout comme le CD.

Halt & Catch Fire
Les premiers ordinateurs utilisaient une mémoire à ferrite. Cette mémoire avait l'avantage d'être permanente (comme un enregistrement magnétique). Chaque mot pouvait être adressé individuellement.

Historique des réparations
Les premiers téléviseurs et l'horreur de la soudure sans plomb.

Réparer au niveau du composant défectueux
Les appareils deviennent de plus en plus complexes et les composants sont de plus en plus spécifiques et introuvables. Ou bien il faut en acheter 10.000 chez le fabricant chinois.

Le tournevis électronique
Un technicien doit tout savoir faire. J'ai fait le même travail qu'un astronaute: la preuve sur cette page!

Nomenclature des tubes électroniques
Les tubes électroniques utilisent une nomenclature standardisée, qui a même été reprise pour dénommer les transistors (nomenclature Pro Electron).

Historique des sources lumineuses
Des premières lampes à arc aux lampes à incandescence.

L'historique des ordinateurs

Poste de TSF (index)
Tout ce que vous devez savoir sur les postes de TSF: les fréquences radio, la modulation, la stéréophonie, un second programme radio sur le même canal FM,... Avec quelques exemples de récepteurs typiques à lampes et à transistors.

On montre les circuits typiques pour la modulation d'amplitude et la modulation de fréquence, de la stéréophonie,...

L'historique de la télévision et des magnétoscopes (index)
L'historique des magnétoscopes, à commencer avec l'historique de la télévision et des systèmes vidéo.

L'historique du Compact Disc (index)
Et toutes les technologies similaires comme le laserdisc, le minidisc et le DVD.

Musée des technologies de Liège (index)
Quoi de mieux qu'un musée pour montrer l'historique des technologies? Voici la maison de la métallurgie et de l'industrie de Liège.

Bois du Cazier (index)
Musée consacré aux charbonnages, à l'industrie, à l'électricité, au verre.

Les années de guerre (index)
Le développement de l'électronique pendant les années de guerre a été foudroyant: on a pratiquement tout inventé pendant la guerre: les différents types de radar, le magnétron, les fusées, les bombes téléguidées, les ordinateurs,... On a amélioré le guidage des avions (pour qu'ils puissent larguer leurs bombes au bon endroit), les transmissions sans fil (pour transmettre plus d'informations en moins de temps),...

Historique de la photographie (index)
Les différentes émulsions photographiques, le développement des films exposés, le développement instantané, les différents formats de pellicule, la numérisation de négatifs,...

Photos à droite:
relais à aiguilles utilisés dans les anciens centraux téléphoniques et ordinateurs électro-magnétiques
Ces relais sont conçus pour commuter plus rapidement que les relais classiques. La commutation s'effectue par des aiguilles qui ont une masse moins élevée que les contacts des relais normaux (wire spring relais). Les relais montrés ici ont 4 contacts (non visibles sur la première photo).

Toutes les fonctions logiques pouvaient être réalisées en cablant les relais différemment (fonctions OR, AND, EXOR, mémoire, etc), mais certains relais étaient conçus pour intégrer la fonction sans cablage supplémentaire:

  • Le premier relais a une fonction OR: c'est un relais avec deux bobinages et la commutation s'effectue quand au moins un des bobinages est alimenté (les 4 fils des bobinages sont visibles sur la seconde photo).

    Le même relais peut être cablé en EXOR en inversant simplement le branchement d'un des bobinages. Quand les deux bobinages sont excités, les deux champs magnétiques s'annulent et les contact ne sont pas commutés.

  • Le second relais a une fonction de mémoire (latch), un bobinage sert pour la fonction SET et le second pour la fonction RESET. Quand les deux bobinages sont excités, on a la fonction SET.
Tous ces relais de types différents avaient les contacts placés de la même manière, quelle que soit la fonction du relais (relais simple ou relais à fonction logique). Il fallait donc faire bien attention quand il fallait remplacer un relais!

Ces relais étaient conçus pour fonctionner sur la tension du réseau téléphonique (48V) et ne pouvaient commuter qu'un faible courant. Ces relais ont été fabriqués par IBM qui à l'apoque produisait également des centraux téléphoniques (en plus des ordinateurs).

On a pu augmenter la fréquence d'horloge (vitesse de commutation) quand on est passé des relais aux tubes électroniques et puis aux transistors (d'une fréquence de 10Hz à plusieurs milliers de Hz pour les premiers ordinateurs), mais la vitesse était également limitée par les périphériques (lecteur de cartes perforées, tambour magnétique, imprimante). La mémoire interne était vraiment très limitée et ne pouvait souvent que stocker le programme à effectuer.

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's