Moteurs
moteur à courant alternatif
Electricité

Les moteurs à courant alternatif ont remplacé les moteurs à courant continu.

Moteurs


Moteur asynchrone à rotor bobiné

Les moteurs à courant continu avaient de nombreux avantages: plus facile à régler la puissance (couple et vitesse). Même après la seconde guerre mondiale on a utilisé des moteurs à courant continu pour des applications spécifiques, comme les moteurs des ascenseurs des charbonnages qui doivent descendre très rapidement à grande profondeur (parfois plus de 1000m), mais qui doivent également pouvoir être positionnés à quelques centimètres. Dans ce cas on utilisait un gros moteur alternatif (triphasé) qui entrainait une dynamo qui produisait à son tour le courant pour le moteur de l'ascenseur.

Mais le courant continu avait un inconvénient de taille: il était difficilement transformable (d'une tension plus basse à une tension plus élevée pour le transport). Utiliser un convertisseur rotatif est possible pour une grosse usine, mais pas pour un particulier. On est donc passé à l'alternatif avant la seconde guerre mondiale. La plupart des moteurs sont donc des moteurs à courant alternatif.

Moteur asynchrone
Le moteur asynchrone à cage d'écureuil est le moteur le plus utilisé. Il fonctionne normalement sur du triphasé car il a besoin d'un champ tournant, mais il est possible de réaliser ce champ tournant avec des subterfuges.

Moteur dahlander
Le moteur dahlander est une version spéciale du moteur asynchrone qui peut tourner à deux vitesses.

Moteur à cage bobinée
On peut réduire l'appel de courant très important d'un moteur à cage d'écureuil en utilisant un montage triangle/delta, mais ce montage réduit également le couple disponible et n'est utilisable que pour les moteurs qui démarrent à vide. Pour réduire cet inconvénient, on a construit des moteurs à cage bobinée dont on modifie la résistance.

On utilise actuellement un variateur de vitesse avec un moteur asynchrone classique, ce qui permet à la fois d'avoir un couple de démarrage progressif, une vitesse variable, un rendement élevé et une bonne fiabilité: le moteur à cage bobinée, c'est donc surtout de l'histoire.

Moteur synchrone
Le moteur synchrone n'a plus beaucoup d'applications. Il dispose généralement d'une cage d'écureuil pour permettre un démarrage normal, et puis la vitesse croit jusqu'à la vitesse de synchronisme. La vitesse de rotation du moteur synchrone est déterminée par la fréquence du réseau. Si la charge est trop importante, il décroche.

Moteur universel
Le moteur universel fonctionne aussi bien sur du continu que sur l'alternatif. Alimenté en alternatif, il n'est utilisé que pour des puissances limitées (moteur de foreuse, d'aspirateur, etc).

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's