Electricité
La synchronisation au réseau
Genlock
Root » Serveurs » Electro » Electricité » Groupes électrogènes » Marche en parallèle » Self et inductances saturables

Dans certaines applications on utilise des selfs ou des inductances saturables pour faciliter la synchronisation d'un alternateur au réseau.
-

-


Synchronisation par inductances saturables

Dans le cas de groupes qui sont régulièrement connectés et déconnectés du réseau (centrales électriques qui doivent absorber les pics de consommation) on utilise un système un peu plus spécial pour connecter le générateur au réseau. Même dans le meilleur des cas, lors de la connection ou de la déconnection au réseau, il y a toujours un courant plus ou moins important qui circule dans le contacteur.

Ce type de couplage indirect est également utilisé avec les machines dont il est difficile de bien stabiliser la vitesse de rotation à vide (turbines de centrales hydro-électriques).

Un des premiers systèmes utilisés était de connecter le générateur au réseau via une forte self-induction (qui agit ici comme résistance et limite le courant). Voyez le schéma à droite, mais sans la boucle verte "DC control".

Quand la synchronisation est atteinte, on ferme le contacteur B. Le courant d'égalisation qui circule est limité, mais suffisant pour caler le générateur dans sa meilleure position. On ferme maintenant le contacteur A. Le courant de pointe qui circule est très inférieur et réduit l'usure des contacts. On peut maintenant augmenter la puissance et la tension du générateur.

Mais on peut faire encore mieux en utilisant des inductances saturables. Ce sont des self-inductions dont la résistance (en fait l'impédance) peut être réglée. Ici aussi on ferme le contacteur B. Comme la self-induction est très élevée, le courant d'égalisation est faible. On applique maintenant un courant continu aux inductances qui entrent en saturation. Leur résistance devient environ mille fois moindre et un courant d'égalisation plus important peut circuler qui va caler le rotor du générateur dans la bonne position. On ferme maintenant le contacteur A, on coupe l'alimentation continue des inductances et on augmente la puissance du générateur.

Avec le système à inductances saturables, on limite le courant lors de la ferméture des contacts, on réduit les pics ou les chutes de tension sur le réseau, et ceci même si le générateur n'était pas parfaitement synchronisé au départ. Les contacteurs s'usent moins vite. Le couplage est effectué indépendamment de la synchronisation.

La synchronisation simultanée au démarrage (dead bus synchronisation) est également un système de synchronisation alternatif.

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's

-