Groupes électrogènes
Comment brancher les générateurs
Générateurs

Les gros générateurs électriques (groupes électrogènes pour l'industrie) ont des connections standardisées. Mais comment les brancher correctement?
-

-

Générateurs universels


Indicateurs:
Courant dans les trois phases
Tension de phase ou de ligne (avec sélecteur)
Fréquence

Voltmètre et ampèremetre de batterie

Ce générateur peut prendre automatiquement la relève du secteur en cas de panne du réseau de distribution. Le générateur est monté dans un conteneur standardisé. A l'origine il était utilisé comme groupe de secours dans un hopital.

Le générateur est mis à la masse (PE ou protective earth) et la masse est également connectée au neutre. Cela a comme avantage que les tensions ne sont pas flottantes et qu'une perte est détectée immédiatement.

Il est très dangereux de faire fonctionner le générateur sans mise à la masse du neutre.

Notez que le générateur est le seul endroit d'un circuit électrique où la masse doit être connectée au neutre. Le secondaire (électriquement isolé) des transfos dans les cabines de transformation doit aussi être mis à la masse.

Un groupe électrogène universel a 3 bobinages, indiqués 230-240V. Un des bobinages a une prise médiane (étrange, non?), mais la plupart des générateurs ont trois prises médianes ou 6 bobinages indépendants. Ces générateurs permettent de fournir du courant au monde entier. La vitesse du moteur est réglable à 1500 ou 1800 tours/minute, pour fournir du 50 ou du 60Hz et la tension aux bobinages peut être réglée à 230 ou 240V.

Les alternateurs pour petites puissances ont normalement 3 bobinages (et 6 connections), mais les alternateurs de grande puissance en ont 6 (et donc 12 connections).

Pour les grandes puissances il y a chaque fois deux bobinages par pôle et ces deux bobinages peuvent être branchés en série ou en parallèle. Cela permet de configurer l'alternateur pour produire du 120/208V (configuration très courante aux Etats Unis), mais également du 230/400V (Europe).

Branchement européen

Connection en étoile

La connection classique comme nous l'utilisons en Europe est très facile à réaliser et produit du 230V entre le neutre et la phase (la tension simple, le branchement monophasé classique) et du 400V entre les phases (la tension composée). C'est la connection étoile, souvent indiquée 230/400V. On n'utilise que le branchement étoiule des générateurs en Europe.

Les générateurs de puissance élevée ont une tension composée de 6 à 6.3kV, ceci pour limiter l'épaisseur des bobinages et des cables. Un générateur de 1MW (330kW par phase) produit un courant de 1400A, ce qui nécessite de très gros cables. En utilisant une tension de 6kV, on limite le courant à moins de 100A, ce qui permet d'utiliser des cables avec moins de cuivre. La tension de 6kV doit alors être réduite aux différents points d'utilisations par un transfo triphasé.

Il faut équilibrer la charge monophasée entre les trois phases (P1, P2 et P3), c'est pour cela que chaque générateur est équipé d'un ampèremetre par phase. Voyez l'exemple à droite, il s'agit d'une génératrice qui peut fournir continuellement 1.000kVA (850kW), ce qui permet d'alimenter jusqu'à 200 ménages européens. Ce n'est que quand la charge est équilibrée que la puissance nominale peut être fournie.

Ce mode de connection est valable partout en Europe. C'est la manière de connecter les appareils monophasés qui détermine leur tension.

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's

-