Ubuntu
Version 2017
2017
Entre temps, pas mal d'eau à coulé sous les ponts et il en va de même des versions Ubuntu qui s'égrènent selon un rithme bien précis. Et finalement Ubuntu a rattrapé Windows dans ce qu'il avait de pire, le bloatware. La dernière version n'est pas réactive. On clique sur un lien et la page n'apparait qu'au bout de quelques secondes. Même ma tablette répond plus rapidement quand il s'agit de naviger des pages internet.
-

-


Ubuntu version 11
avec la première apparition du ruban à gauche


Le look de la version 16 est plutôt moche


La dernière version d'Ubuntu testée


Je change de système d'exploitation comme d'autres changent de chemise


L'utilisation de la mémoire et du processeur sous Ubuntu...


... et sous windows XP


Remote desktop: plus possible de synchroniser les fichiers d'un ordinateur à l'autre


Nautilus: pas possible d'obtenir une arborecence à gauche.



Je devais réparer un ordinateur, qui devenait de plus en plus lent et se bloquait régulièrement. Il s'agissait d'un ordinateur relativement récent (3 ans d'age), mais le disque dur commencait à avoir des secteurs défaillants. Windows n'indique évidemment pas la cause du problème. Il n'était pas possible de démarrer l'ordinateur avec mon ancien stick USB, l'ordinateur étant trop récent et Lucid Lynx n'avait pas tous les pilotes nécessaires.

J'ai alors téléchargé la dernière version d'Ubuntu (nous en sommes à la version 16, donc Xenial Xerus). Graver un CD n'est plus possible, il faut un DVD. L'interface utilisateur (user interface) n'a pas trop changé depuis les dernières versions, il y a donc toujours le ruban à gauche. L'utilisation de Unity (son nom officiel) est toujours aussi peu efficace que dans sa première version. Mon ancienne version (Lucid Lynx) était basée sur les applications: j'ouvre une application et je commence mon travail. Les versions plus récentes sont basées sur les documents: j'ouvre le document et je commence à travailler. On s'y habitue, mais il y a des problèmes auquels on ne s'habitue pas.

Il est possible de balancer Unity et remplacer l'interface par celle de Gnome ou autre chose, mais je ne l'ai pas fait: l'interface n'est que l'emballage du système d'exploitation.

Rechercher des applications que tu n'utilises pas souvent est peu pratique sous Unity (il faut en connaitre le nom). Il faut placer un lien de l'application sur le bureau de travail, ainsi il est toujours possible de retrouver l'application même quand elle a disparu du ruban (mais certaines applications refusent de s'y déposer: il faut donc installer un utilitaire pour pouvoir les placer dans la zone de notification (en haut à droite là où il y a l'horloge)).

Heureusement que l'installation de nouveaux logiciels est toujours aussi aisée: il suffit de sélectionner l'application qui est chargée et intégrée au système d'application, et quelques secondes plus tard il est possible de l'utiliser. Cela est valable même pour des applications particulièrement lourdes comme GIMP. J'en ai profité pour installer encore quelques autres utilitaires.

Comme je viens de m'acheter un nouveau SSD de 500GB, j'ai également installé Ubuntu sur mon ordinateur à la maison (installation totalement indépendant sur un disque séparé: pour changer de système d'exploitation je change de disque dur), mais mes documents installés sur un disque séparé formatté NTFS sont accessibles sous windows et linux.

Cette version a besoin d'un ordinateur dual core avec une fréquence d'horloge d'au moins 2MHz et 2GB de mémoire vive. Cela ne sert à rien d'essayer avec un système moins puissant, il va se planter. Mais même avec cet ordinateur de seulement trois ans d'age, cela ne va pas très vite, j'ai toujours l'impression que Windows rôde dans les parages. Charger une page internet un peu complexe est plus lent qu'avec ma tablette (malgré tout un peu plus rapide qu'avec windows 10, mais cà on y est habitué). Moi, je n'y suis pas habitué.

Mon système date encore de l'époque bénie (si, si...) de windows XP et bien que ma version de windows XP n'utilise pas encore les 64 bits du processeur, elle est plus rapide que la version 64 bits de Ubuntu, qui elle travaille nativement en 64 bits. Mon ordinateur sous XP tourne plus souplement que sous Ubuntu 16, et pourtant il s'agit d'une ancienne installation avec de nombreuses applications qui ont été ajoutées au fil du temps, photoshop évidemment, flash player (à mettre à jour pratiquement chaque semaine), une mise à jour de Firefox, une autre de Thunderbird, etc., tandis que la version de Ubuntu est une version juste installée.

Je change de système d'exploitation comme d'autres changent de chemise en changeant de disque. Windows XP sur un SSD de la première génération (Patriot 64GB) tourne plus souplement que Ubuntu 16 installé sur un SSD de la dernière génération (Sansung SSD 850 EVO 500GB).

Se ballader parmi les sites web est lent, très lent (c'est moins lent avec Chromium à la place de Firefox). Même écouter un mp-3 n'est pas sans problème: le son n'est pas fluide (nous revoila au temps de Vista...). C'est du haché qui sort des hauts parleurs, pas de la saucisse. La visionneuse de video se pante à chaque fois, quel que soit le format. Sous Ubuntu, il y a constamment 1.5GB utilisé (alors que XP n'utilise que quelques centaines de kB). Le processeur travaille constamment à plus de 10%, même quand je ne fais rien (alors que sous XP la charge du processeur est de 1%). C'est vraiment le monde à l'envers, voila pas que j'encense windows à la pluce d'ubuntu!

Pourtant il n'y a aucune différence entre mon ordinateur sous XP ou sous Ubuntu (qui utilise de plus un SSD plus rapide et de capacité plus importante). Mais les applications classiques tournent plus souplement sous XP que sous Ubuntu. Je me demande ce qui va se passer quand je vais vraiment ajouter des applications, quand il y aura des mises à jour du système (qui ont toujours tendance à le rendre plus lent, jamais plus rapide).

Il est possible de cloner un disque sous Ubuntu (à partir de l'interface utilisateur). C'est interessant, parce que le clonage s'effectue secteur par secteur, donc sans tenir compte des systèmes d'exploitation installés. Mais au lieu de produire un fichier comprimé (zip), le fichier résultant a la même taille que le disque copié (alors qu'il y a les pilotes zip installés d'office sous Ubuntu). Comprimer le fichier de sauvegarde est très lent, car le système manque de place: il faut lire d'un fichier pour écrire dans un autre fichier.

Faut-il donc passer à Ubuntu pour avoir un ordinateur qui soit presqu'aussi lent que sous windows 10 (et bien plus lent que sous windows XP)? L'interface utilisateur est tout aussi peu utile que celle de windows 10 qui ressemble plus à un jouet. Bon nombre d'utilitaires qui avaient des possibilités supplémentaires (par exemple modifier l'interface utilisateur) n'en ont plus avec cette version (il faut télécharger un utilitaire supplémentaire pour obtenir les fonctionalités qui ont été éliminés de l'utilitaire installé à l'origine).

On dirait qu'on a voulu faire un système le plus simple possible, en éliminant beaucoup de choses, mais alors pourquoi est-ce que le processeur tourne continuellement à plus de 10% alors qu'il n'a rien à foutre? Ubuntu version 16 a les même défauts que vista en ce qui concerne la vitesse d'exécution.

Ubuntu est bon quand ton système windows s'est définitivement planté parce que le disque dur est crashé et qu'il faut installer un nouveau disque dur. Et évidemment comme tu n'as pas fait de sauvegarde du système d'exploitation, tu te retrouves avec un système qui ne veut plus démarrer. Ubuntu est facile à installer (mais pas très rapide: l'installation peut durer presqu'une heure, presque comme pour les dernières versions de windows).

Notez qu'il existe des versions de Linux adaptées aux ordinateurs un peu moins puissants (j'ai souvent travaillé avec Mint) et les anciennes versions Ubuntu LTS (Long Time Support) sont toujours disponibles dans le répertoire (ces versions ont été mises à jour une dernière fois et puis figées). Les anciennes versions peuvent servir pour un ordinateur plus ancien, mais pas nécessairement pour un ordinateur récent: en effet les anciennes versions n'ont parfois pas les derniers pilotes nécessaires pour les ordinateurs récents.

Choisir la dernière version d'Ubuntu?

Mais si vous avez un ordinateur suffisament rapide, choississez la dernière version Ubuntu: c'est la version de Linux qui a la plus grande distribution et il est fort possible que vous allez rencontrer de plus en plus souvent ce système d'exploitation. Plusieurs administrations sont déjà passé aux logiciels open source, et c'est souvent Ubuntu qu'ils ont choisi. Office est disponible d'origine sous forme d'un logiciel open source (libre office) et il y a même des applications mail compatible avec les serveurs microsoft.

L'avantage d'une version récente (surtout si elle est LTS) c'est qu'il y aura des mises à jour plus fréquentes. L'ordinateur ne va pas se planter dès qu'il n'y a plus de mises à jour, mais certaines applications nécessites des pilotes plus récents, qui ne sont plus disponibles pour cette version. Je veux ici parler d'une version plus récente d'un format vidéo ou du site internet facebook qui n'apparait pas correctement avec une ancienne version de Chrome, Firefox ou Microsoft Explorer. Les pages facebook deviennent de jour en jour plus complexes et il faut unnavigateur rapide et à jour pour les rendres correctement.

Et puis je teste les applications que j'utilise assez souvent, par exemple remote desktop. Et ici encore, la dernière version n'a pas certaines possibilités qu'avait la version sous Ubuntu Lucid Lynx (qui reste ma version préférée), notament la possibilité de synchroniser les fichiers "share remote folders". Mais par contre il est encore possible de synchroniser les imprimantes (ce qui en pratique ne fonctionne jamais très bien parce que les pilotes sont incompatibles). Comme quoi le progrès marche ici aussi à reculons.

Et pour continuer avec remote desktop (mais c'est plutôt un problème du système d'exploitation); Il n'est pas possible de placer le fichier de configuration sur le bureau. Si on va le chercher et qu'on le place sur le bureau, c'est gedit (l'éditeur de texte) qui ouvre le fichier, pas remote desktop. Encore un mauvais point (et pourtant cela fonctionnait avec Ubuntu 10!)

Un autre problème qui apparait souvent dans les forums de discussions, c'est la disparition de l'arborescence à gauche dans nautilus (le navigateur de Ubuntu). Il parait que c'est parce que cette fonction est peu utilisée avec les tablettes. Ici encore, on a éliminé une fonction utile, alors qu'on devrait pouvoir l'activer et la desactiver via les préférences. Mais non, bon nombre d'applications sont de moins en moins configurables.

J'ai remplacé Nautilus par Thunar qui montre l'arborescence comme on est habitué à la voir. Thunar permet églement de se connecter à un ordinateur windows en réseau local via le protocole smb:// (server message blocks).

Il est en théorie possible de se connecter directement à un serveur FTP via le navigateur, mais je préfère utiliser bareFTP, une application dont linterface ressemble fort à celle de WS-FTP (un des premier clients FTP du début de l'internet il y a 20 ans de cela). L'interface est simple, claire et logique et l'application ne se plante pas.

De nombreuses applications installées via Ubuntu (et donc en théorie compatible) se plantent constamment. Ma galerie photo se bloque chaque fois que je modifie une photo avec Gimp, il n'est pas possible de voir une vidéo du début à la fin (quel qu'en soit le format). On se retrouve aux premières années de Linux, quand les applications n'étaient pas compatibles les unes avec les autres. C'est grave pour Ubuntu qui existe déjà une dixaine d'années. Si Microsoft osait lancer un tel système d'exploitation, il serait la risée du monde entier. Mais Ubuntu, c'est un peu devenu Apple Open Source avec une fanbase très hardcore.

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's