Imprimantes
Différents types
TechTalk

Autres imprimantes

Phaser

Les imprimantes à changement de phase sont souvent utilisées dans le secteur de l'impression (prepress) car la qualité correspond assez bien à ce qu'une imprimante offset produit. De l'encre sous forme solide est chauffée jusqu'à ce qu'elle devienne liquide. L'encre est projetée sur un tambour tiède (le principe est identique à une imprimante à jet d'encre) L'encre se fige directement quand elle atteint le tambour et ne coule donc pas. Quand l'image complète est formée, celle-ci est transférée vers le papier grace à la pression. Le tambour a une fine couche d'huile qui favorise le transfert vers le papier. La température du tambour est réglée précisément pour que l'encre soit encore molle.

Ces imprimantes ont un temps de chauffe important (réservoirs d'encre et tambour) mais une fois chaude l'impression est très rapide et de bonne qualité. Il n'y a pas de différence de vitesse d'impression entre une impression en couleur ou en noir et blanc. Le prix de revient est plus bas que celui d'une imprimante laser couleur (quand on imprime beaucoup). Ce type d'imprimante n'a besoin que d'un entretien minimal, mais la tête d'impression peut se boucher si l'imprimante n'est pas utilisée assez fréquemment. C'est Tektronix qui a inventé ce type d'imprimante (et a fabriqué certaines séries) mais a revendu la technologie à Xerox.

C'est une imprimante idéale quand il faut beaucoup imprimer en couleur et que la qualité est importante.

Sublimation couleur

Ces imprimantes utilisent un film coloré. Les rectangles couleurs (cyan, magenta et jaune) ont le même format que le papier: on remplace à la fois le papier spécifique et le film. La tête d'impression chauffe localement le film. L'encre se sublime et pénètre dans le papier. Les trois couleurs sont imprimées les unes après les autres: le papier fait des aller-retour. Souvent le film contient une quatrième zone transparente qui produit un film protecteur.

Ces imprimantes produisent des images sans pixels visibles: l'encre qui s'évapore et forme un nuage miniature rend les pixels individuels invisibles par lissage. Des demi-tons sont possibles en modulant la puissance de chauffe (contrairement aux imprimantes à jet d'encre il ne faut pas modifier le nombre de goutelettes). L'image va d'un ton clair à un ton foncé sans qu'on voit les gradations.

Il faut utiliser du papier et du film adapté à la marque: c'est assez cher car il faut utiliser des produits de la marque et il n'y a pas d'alternatives. Le coût est toujours le même par page imprimée.

Transfert thermique (film thermique)

Les imprimantes fax utilisent un film noir qui ressemble à la version simplifiée de la sublimation. Le film est ici aussi chauffé localement, l'encre devient liquide et est absorbée par le papier. Ici il n'est pas possible d'avoir des gradations: ce n'est pas nécessaire pour des fax. On peut utiliser du papier normal, ce qui est un avantage par rapport aux appareils de la génération précédente. Les fax à transfert thermique et les fax à papier thermique utilisent la même tête d'impression.

Papier thermique

On utilise un papier spécial qui noircit à la chaleur. Le papier thermique n'est pas très stable et l'impression disparait à la longue (même sans exposition à la lumière). Les fax à papier thermique ont pratiquement disparu: les appareils les meilleur marché utilisent un film thermique. Le papier thermique n'est plus utilisé que pour les POS (ticket de caisse point of sale) à cause du faible coût des appareils et de la fiabilité des imprimantes.

Le papier termique se compose d'une feuille dont le couchage se compose de minuscules billes qui fondent à la chaleur, libérant les composants. Les capsules sont sensibles à la pression et produisent une trace foncée quand on tire un trait avec un pointeau.

Le papier utilise les composants suivants:

  • Un colorant qui est normalement transparant et ne devient coloré qu'en présence d'un acide
  • Un acide compatible avec le colorant
  • Un solvant car le colorant et l'acide ne sont pas bien miscibles
  • Un stabilisant pour que le colorant garde sa teinte une fois l'impression terminée.
Le papier contient des substances toxiques, en particulier du bisphénol. Les personnes qui touchent régulièrement de tels papiers ont un taux de bisphénol plus élevé dans leur sang.

Imprimantes mécaniques
(Impact printers)

Qui a oublié l'imprimante à barre, à boule ou à marguerite des grands parents? L'encre du ruban est envoyée sur le papier par la pression du caractère. Les imprimantes matricielles sont plus récentes: ce sont des aiguilles qui forment les différents caractères. Les imprimantes avaient 9 ou 24 aiguilles. Contrairement aux imprimantes à caractères, il est ici possible d'imprimer des graphiques et des symboles.

Ces imprimantes sont encore utilisées là où le bruit n'est pas un inconvénient majeur: dans les garages, dans l'industrie (journal de bord d'un réacteur qui contient les températures, pressions et autres paramètres). Ce type d'imprimante est extrèmement fiable, demande peu d'entretien et un ruban encreur tient le coup pendant 100.000 pages, 30 fois plus longtemps qu'un cartouche laser "high capacity". Contrairement aux imprimantes laser, l'impression continue quand le ruban est usé: l'eimpression est simplement moins visible. Le papier listing (avec ses bandes Caroll pour l'entrainement) ne demande pratiquement pas de manutention avant et après l'impression. Vous saviez, vous, que les bandes de chaque coté du papier listing étaient appellées bandes Caroll vous?

Les imprimantes matricielles seront remplacées par les imprimantes à jet d'encre, utilisant une centaine de canaux d'encre là où l'imprimante à aiguille ne dispose que de 24 aiguilles. La manière de former les caractères reste identique.

Les calculatrices de bureau sont parfois équipées d'une imprimante miniature. Le ruban est pratiquement unusable. Les caractères sont généralement formés par une tête d'impression: il n'est donc pas possible de changer de police d'impression, ce qui pour une calculatrice n'a d'ailleurs aucun sens. Le ruban bicolore permet d'imprimer les sommes négatives en rouge.

les imprimantes à chaine de caractères étaient utilisées dans les grands centres de traitement dans les années 1970. Une bande contenant toutes les lettres tournaient continuellement horizontalement, et quand une lettre se trouvait à la bonne position, un marteau frappait la chaine à l'endroit du caractère à imprimer. Il y avait autant de marteaux que de positions d'écriture (132). Ces imprimantes faisaient un bruit d'enfer et étaient utilisées avant l'apparition des imprimantes matricielles.

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's