Imprimantes à jet d'encre
Leur fonctionnement et les différents types
Inkjet
Root » Serveurs » Electro-ménager » Ordinateurs » Imprimantes » Jet d'encre (inkjet)
-

-

Imprimante avec réservoirs séparés


La construction interne d'une cartouche d'encre

Une imprimante à jet d'encre utilise de l'encre liquide. Les couleurs utilisées sont au moins le noir, le cyan, le magenta et le jaune. Il s'agit des couleurs fondamentales de la synthèse soustractive. Ces trois couleurs de base permettent le meilleur rendu possible de toutes les couleurs.

Systèmes d'impression

Les imprimantes bon marché ont un réservoir avec tête d'impression qui forme un tout. Quand l'encre est épuisée, on remplace le réservoir et la tête d'impression. Cela a comme avantage que la tête d'impression est toujours neuve, mais c'est un système qui est cher à la longue, car la tête d'impression n'est pas nécessairement usée quand il n'y a plus d'encre. Ce n'est pas un problème si la tête est bouchée après une période l'inactivité: il suffit d'acheter une nouvelle cartouche. C'est un système valable quand on imprime peu, mais qui est cher quand on imprime beaucoup: une cartouche coute facilement 50€.

Les sytèmes plus chers utilisent une tête d'impression fixe et des cartouches séparées. Quand il n'y a plus d'encre, on remplace simplement le réservoir correspondant. C'est Canon qui a lancé ce système, mais tous les fabricants ont actuellement un tel système dans leur gamme de produits. La tête d'impression est normalement certifiée à vie et dans certains cas il n'est même pas possible de la remplacer (imprimantes HP utilisant les cartouches de la série 363).

Les réservoirs ont une construction complexe: une partie où se trouve l'encre, un labyrinthe pour l'alimentation en encre et un feutre pour stabiliser le débit. Le réservoir a une ouverture minuscule en haut, qui sert à admettre de l'air à la place de l'encre (autrement il y aurait un vide et l'encre ne coulerait plus). Cette ouverture est protégée par un petit plastique qu'il faut retirer avant de placer le réservoir dans l'imprimante.

Le système à réservoirs séparés est moins cher si on imprime beaucoup. La phase de nettoyage (purge des buses d'éjection) consomme pas mal d'encre et ce cycle est automatiquement effectué quand le pilote détecte que l'imprimante est restée longtemp à l'arrêt.

Sortes de cartouches d'encre

Les imprimantes basiques ont une cartouche pour le noir et une cartouche couleur avec 3 réservoirs pour les trois couleurs. Dès qu'une couleur est épuisée, il faut remplacer les trois couleurs. Il y a souvent encore assez d'encre pour imprimer plusieurs centaines de pages (avec une couleur manquante). Je crois que le fabricant fait exprès de ne pas remplir complètement les trois réservoirs.

Les imprimantes plus chères ont un réservoir par couleur. On ne remplace ici que la couleur qui est épuisée (indépendamment de la tête d'impression), ce qui est moins cher à la longue.

Couleurs

Le système avec réservoirs séparés de la tête d'impression permet une augmentation du nombre de réservoirs.
  • Le noir pigmentaire est utilisé pour les textes car il produit une impression franche, même sur du papier ordinaire (qui agit comme buvard). Les pigments sont en suspension dans l'encre et se déposent à la surface du papier.

  • Le light cyan et light magenta permettent une meilleure gradation dans les tons, sans qu'un ne voit les goutelettes d'encre sur le papier. Le pilote utilise la couleur "light" pour les tons clairs (ciel bleu). Le jaune, qui est clair en lui-même n'a pas besoin de jaune clair.

  • Le noir photographique est utilisé pour obtenir du noir parfait lors de l'impression de photos. Il s'agit d'un colorant (comme les autres teintes) et non d'un pigment. Le colorant est adapté pour les papiers de type photographique où l'encre doit absolument pénétrer dans la couche de surface. L'ajout de noir permet égamenet d'augmenter le contraste d'une photo couleur et l'ajout d'un peu de couleur permet d'obtenir des noirs plus "noirs" (noir soutenu).

  • Au noir photographique s'ajoute parfois le gris, par analogie avec le light cyan et light magenta. Il permet l'impression de photos monochromes sant dominante de couleurs. Les imprimantes qui n'ont pas de noir ou de gris photographique doivent utiliser un mix des couleurs fondamentales pour produire les tons gris, ce qui ne donne pas toujours de bons résultats (le noir est une sorte de brun, il y a des bavures, etc).

  • Pour augmenter le gamut (la gamme des teintes qui peuvent être reproduites) on ajoute parfois le vert et le rouge. L'imprimante utilise une synthère soustractive des couleurs et ces deux couleurs ne peuvent pas bien être rendues. Cela se voit par exemple à la teinte de la peau. Les presses industrielles hexachromes (réalisation de brochures) utilisent le vert et l'orangé.
Le nombre important de réservoirs fait qu'il n'est plus possible de placer les réservoirs sur le chariot au dessus des têtes. Les réservoirs sont fixes et l'encre est apportée à chaque tête par une canalisation (qui a tendance à se boucher ou à fuir).

ENTRETIEN

Une imprimante n'a normalement pas besoin d'entretien. Il est par contre très important d'arrêter l'appareil avec le bouton d'arrêt. Les têtes sont envoyées vers la zone de parking où un capuchon se met automatiquement sous la tête, l'empèchant de sécher. Si on coupe le courant avec un interrupteur général, on risque que les têtes ne soient pas en position de repos.

Si une tête d'impression est bouchée, on peut essayer de déboucher les buses d'impressions avec un chiffon humide qu'on tient contre la partie d'impression. On peut mettre un peu de détergent dans l'eau. Si la tête est vraiment bouchée, il faudra la remplacer. Dans le cas de têtes fixes, elles sont pratiquement aussi chères que l'imprimante, ou bien il n'est pas possible de la remplacer.

Pour les imprimantes à réservoirs séparés: ne jamais laisser la tête d'impression à l'air sans ses réservoirs (même vides). La tête risque de se boucher et c'est fatal car le bouchon se forme à l'intérieur de la tête.

Certaines imprimantes de HP qui utilisent de l'encre de la série 364 ont besoin d'encres spéciales lors de la première utilisation (priming ink). Il faut d'abord utiliser ces encres avant de pouvoir utiliser l'encre normale. L'imprimante va refuser d'utiliser de l'encre normale si elle n'a pas reçu préalablement de l'encre "spéciale". Cette encre spéciale n'est pas en vente, fais donc gaffe de ne pas la perdre. En fait cette encre spéciale est totalement inutile. Quand on doit remplacer la tête d'impression, l'imprimante accepte l'encre normale à la première utilisation, comme si de rien n'était.

Piezo - Bubble jet

L'encre du réservoir est conduite vers la tête d'impression qui se compose d'un réseau de petites cellules qui se remplissent d'encre. Pour envoyer l'encre sur le papier, il faut trouver un moyen de vider ces cellules microscopiques de leur encre. C'est ici que deux systèmes sont en compétition: piezo et bubble jet.

Epson emploie la technologie piezo-électrique. La cellule est composée d'une paroi en matière piezo-électrique qui va se plier quand on applique un champs électrique. La cellule est pressée et la goutellette jaillit.

Avec le système du bubble jet, on chauffe fortement le micro-réservoir et l'encre bout.

Le système piezo-électrique est en théorie meilleur (il ne faut pas utiliser des encres qui résistent à la cuisson, il y a moins de risques de buses bouchées et le système est plus rapide), mais en pratique on ne voit pas de différences. Le système piezo est nettement plus cher et il n'est pas possible de remplacer les têtes d'impression.

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's