Les imprimantes et l'encre
Tous les petits détails
Imprimantes
-

-


Chaque cartouche contient une puce pour éviter le remplissage manuel


Le code QR sert à attirer le client pour qu'il achète l'encre en ligne sur le site du fabricant.


Une puce empèche de remplir soi-même les réservoirs.

Les imprimantes sont vendues à perte, le bénéfice provient de la vente des cartouches qui coûtent 0.50€ à la sortie de l'usine et sont vendues au prix moyen de 15€, soit une marge bénéficiaire de 1500%!

Chaque nouvelle génération d'imprimante a besoin d'un autre type de cartouche, même quand la seule différence avec le modèle précédent est la forme du boitier. Une nouvelle sorte d'encre n'est pas nécessaire, il y a plus de 20 ans que la formulation de l'encre n'a pas changé. La preuve: on peut acheter sur eBay des kits de remplissage qui servent pour pratiquement toutes les imprimantes (du moment qu'on fait la différence entre encre pigmentaire et colorant)

Cette pléthore de cartouche pose aussi un problème pour les fabricants: il arrive qu'un type d'encre n'est plus disponible en jaune pour un certain modèle d'imprimante, en noir pour un second, en cyan pour un troisième,... De plus, les codes européens ne correspondent pas aux codes américains. Je ne savais pas que les cartouches étaient conçues pour tourner sur du 120V 60Hz ou 230V 50Hz...

Ce sont les revendeurs qui paient le prix: en effet le revendeur doit avoir toutes les cartouches en stock, aussi bien pour les imprimantes increvables des années 1980 (une "erreur de fabrication" que les fabricants ne feront plus jamais) que pour les imprimantes les plus récentes. Certains magasins vendent plus de cartouches pour des imprimantes préhistoriques que pour des imprimantes modernes, et c'est compréhensible: les clients veulent profiter le plus longtemps possible de leur ancienne imprimante (avec un prix par page très bas) au lieu de passer à une imprimante moderne avec ses réservoirs microscopiques et sa fiabilité limitée.

Samsung qui a une idée très peu "européenne" du service après-vente (ils vendent également des machines à laver, des télés et des radios) utilise un nouveau toner pour chaque série d'imprimante (et tous les 6 mois on a une nouvelle série). Ce n'est absolument pas nécessaire, les imprimantes laser existent maintenant depuis près de 50 ans et la technologie n'évolue plus. Mais ce qui différencie Samsung des autres fabricants, c'est que Samsung cesse la production des toners qui ne vendent pas assez. Et comme pratiquement aucune série ne dépasse le niveau minimum, la plupart des toners ne sont plus fabriqués au bout de quelques années. Tu te retrouves ainsi avec une imprimante laser de deux ans d'age, mais dont le fabricant ne produit plus de toners. Une alternative n'existe pas, car la demande est trop dispersée: il y a trop de séries pour que ce soit financièrement interessant pour un fabricant alternatif.

Il pourrait sembler surprenant que les cartouches 364 de HP tiennent le coup si longtemps. La raison est simple: ces cartouches contiennent une puce avec une protection qui ressemble plus à celle des cartes bancaires. La puce coûte en fait plus que l'encre et le boitier! L'imprimante refusera de fonctionner si elle remarque une cartouche falsifiée (remplie manuellement par le client ou sans puce). Des procès sont en cours devans la cour de justice européenne, mais un prononcé n'est pas attendu avant la fin de la décennie.

Le même phénomène se remarque avec les accus pour ordinateurs portables: une fois le connecteur se trouve à gauche, une fois à droite, puis au milieu, mais ce sont les mêmes éléments qui sont utilisés danc chaque batterie (il y a un fabricant d'accus pour ordinateurs qui fournit 90% du marché avec seulement 5 formats d'accus).

Eliminer les revendeurs

Mais c'est pas encore fini: certains fabricants essaient de cours-circuiter les revendeurs (détaillants). Il s'agit en particulier de HP, qui refuse en plus l'application de la garantie de 2 ans et force le détaillant à payer la réparation d'un appareil qui tombe en panne durant la seconde année (évidemment ces imprimantes bon marché ne sont pas faites pour tenir plus d'un an).

Le truc pour éliminer les détaillants est d'attirer les clients sur le site où ils peuvent acheter directement l'encre sans passer par un magasin. Ils attirent le client en proposant une première commande à mi-prix (même à mi-prix, la marge bénéficiaire est toujours de 750%). Une fois que le client a placé sa première commande en ligne, il est probable qu'il continuera à acheter en ligne chez le fabricant.

Les fabricants utilisent le code QR sur l'emballage pour diriger le client vers un site web spécialisé (optimalisé pour les smartphones). Pendant l'installation du pilote (via le DVD fourni avec l'appareil), de nombreux programmes supplémentaires sont installés. Ces programmes génèrent des pop-ups dès que la cartouche d'encre n'est plus totalement remplie (c'est pire que du malware!). Il vaut mieux utiliser le pilote standard fourni avec windows qui n'ajoute pas de malware.

Pourquoi forcer les clients à acheter en ligne sur le site du fabricant? Pour éviter que les clients ne se tournent vers les cartouches alternatives, qui sont souvent aussi bonnes, mais coûtent moins de la moitié du prix de la cartouche originale. Le même fabricant chinois fabrique des cartouches originales qui sortent par la grande porte et des cartouches alternatives qui sortent par la porte de derrière. Ce sont les mêmes cartouches, il n'y a que l'autocollant qui diffère...

Setup

Les imprimantes HP sont fournies avec des cartouches de setup (qui ne se trouvent nulle part dans le commerce). Pas possible d'imprimer avant d'avoir utilisé ces cartouches (qui vous l'aurez compris ne contiennent pratiquement pas d'encre).

Canon, qui utilise un système d'impression pratiquement identique (tête d'impression et réservoirs séparés) n'avait pas besoin d'encre de setup. Mais malheureusement ils ont rattrapé leur erreur avec leur dernière version: les réservoirs sont plus grands qu'avec la version précédente de l'imprimante, mais la quantité d'encre est minuscule. Et cette fois ci, on a "droit" à des cartouches de setup.

Les têtes d'impression doivent régulièrement être remplacées, une opération que j'effecute assez souvent pour des clients. Il n'est nullement question d'utiliser de l'encre de setup quand je remplace la tête d'impression (voir la notice à droite), or la tête d'impression, c'est le seul composant qui entre en contact avec l'encre... Conclusion: l'encre de setup est simplement un truc commercial.

Logiciel

L'installation du logiciel est une épouvante. Le pire est chez HP, mais les autres fabricants font tout leur possible pour rendre l'installation la plus merdique possible. Ce n'est pas la première fois que je reçois des ordinateurs en réparation parce que l'installation ne réussit pas. Mon conseil est d'attendre. C'est normal que l'installation se bloque à 94%. C'est simplement pour controler que tu as les nerfs assez solides pour pouvoir utiliser l'imprimante (si tu utilises Vista, tu devrais avoir l'habitude d'attendre).

Mettre le DVD dans le drive et partir en vacances en espérant que l'installation soit terminée au retour n'est plus possible. Pendant toute l'installation, on te pose des questions débiles du genre 'votre café avec ou sans sucre?'. Quelle que soit ta réponse, le logiciel fait ce qu'il lui plait. Non, je ne veux pas recevoir d'updates! Une demi heure plus tard, nouvelle question 'installer les updates?' NON. Et derrière ton dos, le logiciel essaie malgré tout d'établir un contact avec la maison mère pour installer les updates. J'ai remarqué que certains logiciels ne fonctionnent pas correctement s'il n'y a pas de connection internet.

Au lieu d'installer simplement un pilote, le logiciel installe une miriade de programmes qu'on pourrait considérer comme malveillants: un programme qui vous incite à visiter le site du fabricant pour acheter de l'encre, un programme qui modifie vos favoris internet, qui ajoute une barre internet explorer (que vous n'avez pas demandé), un stream qui vous présente les dernières nouveautés du fabricant, un système d'aide en ligne (comme si vous ne saviez pas comment imprimer une lettre), ... Après l'installation de l'imprimante, je passe plus d'une heure à éliminer tous les programmes merdiques qui ont été ajoutés (je suis devenu très fort à ce jeu: je monte le disque windows dans un ordinateur linux, et j'efface tout ce qui ne me plait pas).

Plus je travaille avec windows et plus je deviens fan de linux. Un standard pour toutes les imprimantes (CUPS: Common Unix Printing Subsystem) qui fonctionne même dans un réseau windows avec contrôleur de domaine (ce que les versions 'basic' de windows ne peuvent pas faire: il faut une version Pro ou Ultimate pour pouvoir se connecter à un domaine!)

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's