Index RAID
redundant array of inexpensive disks
RAID
Les serveurs sont souvent équipés d'un système raid. Il est ainsi possible de rendre le système plus fiable (un disque qui tombe en panne ne plante pas le système) ou plus rapide.

Les configurations RAID se retrouvent parfois sur des ordinateurs portables.

Index RAID

Information de base RAID

Les codes-couleur utilisés
Disque physique  Disque logique  Partition  Stripe
Disques physiques
Il s'agit des disques présents dans le système. Les serveurs sont souvent équipés d'un controlleur RAID, mais les ordinateurs personnels peuvent recevoir une carte supplémentaire pour fournir les fonctions RAID.

Disques logiques
Ce sont les disques que le système d'exploitation voit. Le controlleur RAID forme un interface entre les disques physiques et le système. Le système d'exploitation n'a plus accès aux disques physiques. Un disque logique est souvent appellé un conteneur.

Partition
Le système d'exploitation divise les disques logiques en partitions. Les partitions sont formatées et on obtient des volumes où on peut placer des données.

Stripe
Le stripe est l'unité de base d'un système RAID. Un stripe est lu ou écrit en son entier (comparable en cela aux blocs des disques physiques). Le stripe fait souvent 4kB.

L'interface RAID effectue toutes les opérations. Il fonctionne déjà avant le chargement du système d'exploitation, les fonctions RAID sont chargées par le BIOS. Un système RAID permet soit d'avoir une fiabilité accrue, soit d'augmenter la vitesse du système. Il existe plusieurs types de configuration RAID.

RAID simple
  • JBOD
  • Concatenated array
  • RAID-0
  • RAID-1 et RAID-1E
  • RAID-01 et RAID-10
RAID complexe
  • RAID-2, RAID-3, RAID-4
  • RAID-5
  • RAID-6
Matrix RAID
Il s'agit d'un pseudo-raid (il n'y a pas de hardware specifique). La fonctionalité RAID est offerte par un pilote spécial.

Software raid

Windows (versions pour serveurs) permet une fonctionalité RAID via le logiciel. Il s'agit des configurations raid-0, raid-1 et raid-5. Il n'y a pas de hardware spécifique nécessaire.

Cela a un avantage: la configuration du système peut se faire à partir d'une console de management (disk management console). Quand le RAID est de type "hardware", la configuration n'est pas visible par le système d'exploitation. La configuration doit alors se faire avant que windows ne tourne (modification des paramètres du BIOS). Le contenu des disques logiques est perdu quand la configuration est modifiée.

Un inconvénient est que le processeur central est mis à contribution pour effectuer les opérations de RAID (surtout valable en cas de raid-5).

Basic disk et dynamic disk

Les disques qui feront partie d'un ensemble raid doivent être transformés de disque basique (la structure normale avec des partitions) en disque dynamique. L'information sur les partitions est déplacée vers une zone de 8MB en fin de disque et est reprise sur chaque disque dynamique du système.

Les disques dynamiques ne peuvent plus être utilisés sur des systèmes qui ne connaissent pas les disques dynamiques. La récupération éventuelle de données en cas de crash est plus complexe (si pas impossible). Pratiquement toutes les versions de windows n'utilisent pas les derniers 8MB du disque (là où windows place éventuellement les informations relatives au système raid), mais les autres systèmes (Linux) utilisent cette zone.

Disques durs externes

Certains disques durs externes (uniquement de type réseau) ont également une configuration RAID, alors que l'enceinte ne contient qu'un seul disque dur. En fait il s'agit d'une configuration très élémentaires permettant d'utiliser une chaine de disques durs externes du même fabricant. Tous les disques se comportent alors comme un seul grand disque.

C'est un problème s'il faut essayer de lire les données quand le controlleur du disque dur externe tombe en panne, car windows ne sait pas lire les disques RAID: il ne voit qu'une partition "GPT protective partition".

Les disques en réseau utilisent souvent une organisation de type EXT-3 ou EXT-4 que windows ne sait pas lire, même si les disques ne font pas partie d'une configuration RAID.

Ubuntu permet d'accéder à certaines configurations et donc de lire les fichiers, pour autant qu'il s'agit d'un RAID-1 (mirror) ou concatenated array (il faut qu'un fichier se trouve sur un seul disque, et pas séparé en stripes pour pouvoir être lu). Il suffit de clicquer sur un bouton pour accéder au système de fichiers ( "Start raid Array). Dans les versions anciennes de Ubuntu il faut installer préalablement un pilote supplémentaire.

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's