Utilisation d'un disque dur Quickview
de l'enregistreur video à l'ordinateur
Disque dur
-

-

Les magnétoscopes numériques sont souvent équipés d'un disque dur marqué ”Quickview“. est-il possible d'utiliser ces disques dans un ordinateur classique?

Il est souvent possible d'utiliser le disque dur en provenance d'un digicorder ou d'un enregistreur numérique. Ces disques spécifiques tiennent le coup très longtemps et c'est l'électronique (et souvent l'alimentation) de l'enregistreur qui flanche.

Mais que sont les différences entre un disque Quickview et un disque classique? La seule différence semble être l'indication sur le boitier.

  • Ces disques tournent à 5400 tours au lieu de 7200 tours qui est la vitesse actuelle. Ces disques sont donc moins rapides que les disques classiques, mais pour une application dans un enregistreur vidéo, cette vitesse élevée n'est pas nécessaire. La seule différence c'est que la table des matières (le contenu du disque dur) apparait plus lentement avec un disque Quickview.

  • Ces disques sont optimalisés pour les fonctions vidéo. La vitesse n'est qu'un seul des critères: ces disques font moins de bruit, produisent moins de chaleur et en général tiennent le coup plus longtemps. Il est possible de modifier certains paramètres en modifiant le firmware (le changement de la vitesse de rotation n'est cependant pas possible).

  • En cas d'une erreur de lecture, un disque dur classique va tenter de lire les données plusieurs fois de suite. Un disque utilisé pour les applications vidéo continue la lecture. Il n'y a donc qu'une interruption momentanée du signal (qui généralement ne se voit et ne s'entend pas). Ce paramètre peut être modifié via le logiciel.
Ces disques peuvent donc être utilisés dans un ordinateur ménager classique. Pas comme disque principal, car leur vitesse est bien trop faible pour les systèmes d'exploitation actuels. Par contre, ils sont idéaux pour les sauvegardes et les fichiers qui ne sont pratiquement jamais accédés. La vitesse de transfert est plus rapide qu'un disque externe (USB). Ces disques consomment moins et tiennent le coup plus longtemps, ce qui est l'idéal pour des applications de sauvegarde.

Le disque de 164GB est le disque Quickview, celui de 80GB est un disque de la même génération (même vitesse de rotation).

Le transfert de données est légèrement plus rapide avec le disque de 164GB: c'est parce que la densité de stockage des données est plus élevé. Les données passent donc plus rapidement sous les têtes avec une même vitesse de rotation. Le temps d'accès est lui plus lent (la moitié): pour réduire le bruit, le bras de lecture se déplace plus lentement.

Bien qu'il soit donc possible de monter un tel disque dur dans ton ordinateur, il n'est pas possible de lire les programmes enregistrés. Chaque fabricant utilise un codage différent (sans partitions, puisqu'elles n'ont aucun sens) et windows croit que le disque n'est pas formaté. Certaines versions de windows ne se gènent pas pour placer un tableau de partition sur le disque (sans te le demander). Il n'est alors plus possible d'utiliser le disque dans l'enregistreur d'où il provient, puisque windows a effacé une partie des données.

Une nouvelle tendance est d'utiliser des disques normaux pour les applications audio-vidéo. En modifiant un bit dans le paramétrage (Time limited read/write mode) on fait fonctionner le disque en mode audio-visuel. L'importance n'est plus l'intégrité des données, mais une vitesse de transfert minimale garantie. Quand le disque ne sait pas lire un secteur, il ne tente pas de le relire plusieurs fois, mais continue la lecture suivante. Les secteurs qui ne sont pas accessibles ne se voient pas en lecture. Dans un ordinateur normal, le disque fonctionne comme un disque normal.

Il faut un logiciel spécifique pour modifier le firmware. Le firmware n'est pas enregistré dans la partie-utilisateurs du disque dur, mais dans une partie séparée qui est lue au démarrage. En théorie il est possible de modifier le firmware de telle façon qu'il ne fonctionne qu'avec le magnétoscope auquel il a été accouplé.

La plupart des disques durs peuvent être protégés par un mot de passe. Au lieu de modifier le firmware, les fabricants mettent un mot de passe. Il est possible d'introduire un mot de passe via le bios de l'ordinateur (c'est possible avec pratiquement tous les ordinateurs). Sans ce mot de passe (qui est demandé lors de la mise sous tension du disque) le disque n'est pas accessible. Il y a alors une situation étrange où les paramètres SMART peuvent être lus, mais pas les données. C'est normal; ces paramètres sont stockés dans la partie-firmware du disque dur (non protégé par mot de passe). Il n'est souvent pas possible d'effacer le mot de passe du disque dur.

Links to relevant pages - Liens vers d'autres pages au contenu similaire - Links naar gelijkaardige pagina's